Ouverture Paris : attentisme en attendant la BCE

Ouverture Paris : attentisme en attendant la BCE©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 02 juin 2016 à 09h30

LA TENDANCE

Dans des volumes moyens de 200 ME échangés après trente minutes de négociations, le CAC40 cède quelques points à 4.460 points. L'attentisme domine logiquement avant la réunion de la Banque centrale européenne, qui dévoilera sa position sur les taux directeurs à 13h45, avant de tenir sa traditionnelle conférence de presse explicative dans la foulée, à 14h30. Difficile d'imaginer qu'elle pourrait vraiment influer sur la tendance puisque les économistes attendent surtout des confirmations de la part de Mario Draghi qui devrait s'en tenir au programme annoncé lors de la précédente réunion. Les prévisions économiques seront toutefois guettées de près, certains pensent que la BCE pourrait réviser en baisse les perspectives d'inflation, ce qui serait une première depuis la mi-2015.

WALL STREET

Les indices boursiers américains sont parvenus à finir tout juste dans le vert mercredi, mais l'ambiance générale est restée à l'attentisme avant la publication des chiffres de l'emploi US, vendredi, la réunion de la BCE, jeudi, et celle de la Fed, les 14 et 15 juin. Le pétrole WTI a légèrement progressé, à la veille d'une réunion de l'Opep à Vienne, au cours de laquelle sera une nouvelle fois discuté le niveau des quotas de production. Le dollar a reculé face à un panier de devises, et le Livre Beige de la Fed a confirmé que l'économie américaine progressait de façon "modeste" à "modérée".

A la clôture de mercredi, l'indice Dow Jones a "gagné" 0,01% à 17.790 points, tandis que le S&P 500 a pris 0,11% à 2.099 points, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs", a progressé de 0,09% à 4.952 points.

ECO ET DEVISES

En Europe, l'indice des prix à la production d'avril en zone euro (11h00) sera suivi de la décision de la Banque centrale européenne sur ses taux (13h45). Aux Etats-Unis, l'étude de la firme Challenger concernant les destructions d'emplois (13h30), les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) et le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains (17h00) sont programmés.

La parité euro / dollar atteint 1,1206 ce matin. Le baril de Brent se négocie 49,80$ et le WTI 49,43$ pour l'échéance d'août. L'once d'or se traite 1.215$ (+0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* Sanofi (+0,05% à 73,50 Euros) : le laboratoire durcit le ton sur Medivation, dont le secrétaire général a reçu une demande écrite visant à ce que le conseil d'administration fixe la date d'enregistrement qui servira à déterminer les actionnaires habilités à donner leur consentement écrit pour révoquer et remplacer chaque membre dudit conseil. Cette date doit être le 22 juin au plus tard.

* Valeo (+0,90% à 135,65 Euros) : le fonds d'investissement américain Bain Capital est en discussions avancées pour vendre l'équipementier allemand spécialiste des embrayages FTE à Valeo, révèle l'Agence Bloomberg, sur la foi d'une source proche du dossier. Un accord pourrait même être annoncé dès cette semaine. L'entreprise d'Ebern, dans le nord de la Bavière, pourrait valoir entre 600 millions et 1 milliard d'euros. Un équipementier chinois et d'autres fonds d'investissement seraient également sur les rangs.

* ArcelorMittal (+3% à 4,43 Euros) : la pérennité des sites ArcelorMittal Mines Canada de Port-Cartier et Fermont, au Québec, est menacée. "2.500 travailleurs d'ArcelorMittal pourraient perdre leur emploi d'ici 2030", indique Radio Canada sur son site internet, en évoquant des réunions tenues en début de semaine entre la direction, les cadres et les représentants syndicaux du site. La fermeture de la mine n'est pas définitivement actée mais le groupe n'a pas caché qu'un effort sur les coûts sera nécessaire pour la viabilité de l'implantation.

* Publicis (+0,20% à 65,19 Euros) : les négociations entre Samsung et Publicis concernant Cheil Worldwide auraient capoté. En début d'année, la rumeur circulait que le coréen cherchait à céder ses 25% dans l'agence de publicité qui assure historiquement ses campagnes. Des discussions auraient démarré avec le groupe français, qui se voyait bien prendre progressivement le contrôle.

* Innoveox (+5,10% à 5,28 Euros) : son unité de La Réunion a reçu et recyclé en eau ses premières tonnes d'effluents collectées par son partenaire commercial, le groupe Inter'val, constituant ainsi la première commande.

VALEURS EN BAISSE

* Airbus (-0,02% à 55,93 Euros) : les autorités norvégiennes ont étendu jeudi 2 juin l'interdiction d'utilisation des hélicoptères H225 d'Airbus Helicopters aux missions de recherche et de sauvetage, après les avoir déjà bannis des opérations de transport civil suite à l'accident qui a causé la mort de 13 personnes le 29 avril.

* Gecina (-0,30% à 126,95 Euros) : pour le groupe, les dés sont pipés sur Foncière de Paris. Le management soupçonne une "offre privée", c'est-à-dire une "sorte de plan préétabli" entre les grands actionnaires présents au sein des tours de table d'Eurosic et Foncière de Paris. Désormais, les parties attendent le rapport de l'expert indépendant sur les offres. Mais Gecina prévient : si la libre concurrence entre les offres était mise à mal, un recours judiciaire n'est pas exclu.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : attentisme en attendant la BCE
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]