Ouverture Paris : ça chute pour ArcelorMittal; ça monte pour BNP Paribas !

Ouverture Paris : ça chute pour ArcelorMittal; ça monte pour BNP Paribas !©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 05 février 2016 à 09h30

LA TENDANCE

Les publications annuelles commencent à retenir l'attention des investisseurs qui trient selon leur teneur et selon les perspectives affichées. C'est le cas ce matin avec BNP Paribas dont les résultats 2015 sont salués par un gain de plus de 3% pour le titre, alors qu'ArcelorMittal chute de 9% dans les premiers échanges, alors que le sidérurgiste annonce une augmentation de capital de 3 MdsE. Parmi les reculs, on notera aussi celui de NRJ Group. Ces fortes variations masquent un Marché assez étal, où le CAC40 progresse à peine (+0,15% à 4.235 points), stagnant sur des niveaux qui l'affichent sur un repli de près de -9% depuis le 1er janvier. Les dernières mauvaises statistiques économiques américaines posent question et remettent sur le devant de la scène la stratégie de la Fed et ses relèvements de taux annoncés...

WALL STREET

Une fois de plus, les actions américaines ont connu jeudi une séance incertaine, les investisseurs s'efforçant de digérer les dernières informations, notamment la baisse accélérée du dollar et une série de statistiques décevantes, notamment sur le front de l'emploi. Le pétrole a poursuivi sa route chaotique, reculant de 1,5% jeudi après un rebond de 8% la veille.

A la clôture, l'indice Dow Jones a fini en légère hausse de 0,49% à 16.416 points, tandis que le S&P 500 a gagné 0,15% à 1.915 points et que le Nasdaq, riche en valeurs technologiques et en biotechs, a avancé de 0,12% à 4.509 points. En Europe, les marchés d'actions ont connu une accalmie, l'indice EuroStoxx 50 regagnant 0,3% en clôture, après une perte de 1,87% la veille.

ECO ET DEVISES

Les commandes industrielles allemandes, ajustées des variations saisonnières et des effets calendaires, ont reculé de 0,7% en décembre après avoir progressé de 1,5% le mois précédent. Le consensus tablait sur un repli de 0,5%.

Aux Etats-Unis, le rapport sur la situation de l'emploi en janvier (14h30 : consensus 190.000 créations d'emplois non agricoles et 5% de taux de chômage) sera accompagné de la balance commerciale de décembre (14h30) et des chiffres du crédit à la consommation en décembre (21h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1195 ce matin. Le baril de Brent se négocie 34,41$ et le WTI 33,43$ pour l'échéance d'avril. L'once d'or se traite 1.156$ (-0,04%).

VALEURS EN HAUSSE

* BNP Paribas (+3,40% à 42,37 Euros) : la banque a moins engrangé de bénéfices que l'année précédente au 4ème trimestre, 665 millions d'euros contre 1,38 milliard d'euros. Hors éléments non récurrents, le bénéfice net serait ressorti à 1,59 MdE, contre 1,88 MdE un an plus tôt. Le produit net bancaire est proche des attentes à 10,45 MdsE. Le ratio CET1 ressortait à 10,9% à la fin du mois de décembre. L'établissement a annoncé en parallèle de ses résultats un plan de transformation de sa banque de financement et d'investissement.

* Vinci (+2,25% à 61,64 Euros) : le groupe a confirmé une quasi stabilité de son chiffre d'affaires 2015 à 38,5 MdsE. L`EBITDA s`élève à 5,7 MdsE. Le bénéfice net recule à 2,05 MdsE mais progresse de 10,7% par rapport à 2014 hors éléments non courants. Les chiffres sont conformes aux attentes. Un dividende de 1,84 euro par action sera proposé, un peu plus élevé que prévu.

* Peugeot (+1% à 12,80 Euros) : la suppression de l'équipe de nuit à l'usine Citroën de Poissy se confirme. Le constructeur va supprimer progressivement l'équipe de nuit de son usine de Poissy, dans les Yvelines, pour s'adapter à la baisse des volumes prévue. Cette opération entraînera une réduction des effectifs du site de 850 personnes environ. Ces mesures touchant l'emploi se dérouleront sans licenciements.

VALEURS EN BAISSE

* ArcelorMittal (-8,90% à 3,36 Euros) : le groupe a anticipé la date de publication de ses résultats d'une semaine pour annoncer de grandes manoeuvres, comme cela était pressenti. L'élément le plus spectaculaire est sans doute la réduction de la dette de 4 milliards de dollars, pour la ramener sous le seuil de 12 Mds$. Pour ce faire, l'aciériste a vendu sa participation minoritaire de 35% dans Gestamp pour environ 1 Md$, et va lancer une augmentation de capital pour les 3 Mds$ additionnels. En parallèle de ce désendettement, le groupe a dévoilé un plan stratégique allant jusqu'en 2020, visant à améliorer les performances de ses cinq segments d'activité.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : ça chute pour ArcelorMittal; ça monte pour BNP Paribas !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]