Ouverture Paris : CGG et Alstom se distinguent

Ouverture Paris : CGG et Alstom se distinguent

bourse

Boursier.com, publié le mardi 14 novembre 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Après une ouverture hésitante, les indices européens ont pris une pente légèrement ascendante, qui est cependant loin de constituer le rebond d'envergure espéré par les investisseurs après plusieurs séances baissières sur le vieux continent. A Paris, le CAC grappille une dizaine de points à 5.352 points, alors qu'il avait passé le cap des 5.500 points il y a une semaine. Depuis, des prises de bénéfices marquées sont intervenues. Aujourd'hui, une batterie d'indicateurs macroéconomiques en Europe et les publications trimestrielles d'EDF, Henkel, Vodafone, Infineon, RWE ou Alstom pourraient relancer un peu la machine. Les regards se tourneront aussi vers Londres où le Parlement britannique va commencer à examiner les textes de loi régissant le Brexit, présentés par une équipe May plus affaiblie que jamais. A Francfort, la BCE a réuni aujourd'hui et demain les principaux banquiers centraux de la planète pour parler de stratégie de communication monétaire.

WALL STREET

La Bourse américaine a commencé la semaine en légère hausse malgré la persistance des incertitudes sur le calendrier des baisses d'impôts promises par Donald Trump. L'action General Electric (-7,2%) a plongé après l'annonce d'une division par deux du dividende du conglomérat, tandis que Mattel (+20,6%) s'est envolé sur des rumeurs d'une offre de Hasbro (+5,8%) sur le fabricant de la poupée Barbie. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné lundi 0,07% à 23.439 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé lui aussi de 0,08% à 2.584 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a progressé de 0,1%, finissant à 6.757 pts.

ECO ET DEVISES

Beaucoup d'indicateurs en Europe, avec notamment à 8h00 la publication d'un PIB allemand du troisième trimestre en hausse de 0,8%, supérieur à ce qui était attendu (+0,6%). Les investisseurs attendent ensuite les indices des prix à la consommation et à la production britanniques d'octobre (10h30), suivis du sondage ZEW allemand de novembre (11h00) et du PIB du troisième trimestre de la zone euro (11h00). Aux Etats-Unis, seul l'indice des prix à la production mensuel est programmé (14h30).

La parité euro / dollar atteint 1,1694 ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,88$ et le WTI 56,56$. L'once d'or se traite 1.272$ (-0,5%).

VALEURS EN HAUSSE

* CGG (+12,3% à 4,38 euros) : reprise de cotation en fanfare ce matin pour le titre, après le feu vert des actionnaires au plan de restructuration de la dette.

* Alstom (+3,2% à 34,58 euros) : les résultats semestriels sont bien accueillis. Les objectifs 2020 sont confirmés.

* Vivendi (+2,7% à 21,34 euros) : JP Morgan est passé à "surpondérer" sur le dossier, avec un relèvement spectaculaire de chiffre d'affaires de 19 à 40 euros.

* Bic (+2,1% à 89,27 euros) : Oddo BHF recommande à ses clients d'acheter l'action, alors que l'analyste était neutre jusque-là, après avoir ajusté de 105 à 106 euros son objectif de cours.

* Ubisoft, Teleperformance et Solocal font partie des autres dossiers affichant plus de 2% de hausse ce matin.

VALEURS EN BAISSE

* Artprice (-4,6% à 16,25 euros) : la croissance ralentie au troisième trimestre, mais la société a malgré tout confirmé son objectif d'une progression à deux chiffres de ses revenus 2017.

* Interparfums (-1,7% à 30,37 euros) : la société a fourni ce matin quelques indications sur ses perspectives 2018. Les revenus devraient atteindre 420 à 425 ME, soit une progression de l'ordre de 5% par rapport aux objectifs 2017. Interparfums prévoit de maintenir sa marge opérationnelle autour de 13 à 13,5%.

* EDF (-1,1% à 10,41 euros) : Goldman Sachs reste à l'achat mais ramène sa valorisation de 12,40 à 11,60 euros, après le nouvel avertissement.

* Carrefour (-0,2% à 17,04 euros) : les rumeurs qui circulaient depuis quelques temps sur le marché se confirment : le groupe ne présentera pas son plan de transformation en décembre, mais le 23 janvier 2018.

* DBV, Pharmagest et Vilmorin cèdent 1,5 à 2% dans les premiers échanges.

 
1 commentaire - Ouverture Paris : CGG et Alstom se distinguent
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Assemblée: passe d'armes sur le budget de l'Aide médicale d'Etat
    Statut : refusé
    Il y a 41 minutes
    le 14 11 2017 à 08 11

    Pour désamorcer la crise le mieux, c'est la transparence des comptes, A priori les Français sont très demandeurs de transparence.

    Par exemple en étalant dans tous les journaux des médias publics ce que finance exactement l'AME, il est certain que cela apaiserait la situation.
    L'AME finance aussi le fonctionnement des anciens hôtels " Formule 1" achetés par le groupe SNI pour l'hébergement des migrants ou pas ?

    L'AME finance quoi exactement, on pourrait exiger la transparence sur ce dossier....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]