Ouverture Paris : Crédit Agricole et LafargeHolcim à la baisse

Ouverture Paris : Crédit Agricole et LafargeHolcim à la baisse

graphique bourse trader

Boursier.com, publié le jeudi 12 mai 2016 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 cède plus de 1% dans les premières minutes de cotations ce jeudi, passant sous les 4.300 points à 4.265 points. Les volumes semblent plus nourris qu'hier en ce début de séance puisque plus de 250 ME ont changé de mains sur les valeurs de l'indice parisien après la première demi-heure de cotations. Hier, moins de 2,4 MdsE ont été négociées. Côté valeurs, les bancaires sont malmenées en ce début de séance et notamment Crédit Agricole dont la publication trimestrielle est marquée par des résultats en forte baisse. Une publication qui intervient alors que la banque et BNP Paribas font la première page du journal 'Le Monde', qui évoque l'utilisation de sociétés offshore dans des paradis fiscaux en lien avec le cabinet panaméen Mossack Fonseca, dont les fuites de données confidentielles ont alimenté le scandale des "Panama papers".

WALL STREET

La volatilité continue de régner sur le marché boursier américain. Mardi, les indices avaient grimpé de 1,2%, leur meilleure performance depuis 2 mois, mais mercredi, ils ont cédé environ 1%... Le coup d'envoi des résultats des distributeurs spécialisés, donné par Macy's, a fortement déçu, faisant douter de la solidité de la consommation aux Etats-Unis. Walt Disney a connu une séance difficile après des résultats en demi-teinte au 1er trimestre. Staples et Office Depot ont plongé après avoir été forcés d'abandonner leur fusion.

A la clôture, l'indice Dow Jones a abandonné 1,21% à 17.711 points, tandis que l'indice large S&P 500 a lâché 0,96% à 2.064 points et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs", a cédé 1,02% à 4.761 points. L'indice "Bloomberg Commodity" des matières premières, soutenu notamment par le pétrole, a pourtant continué à grimper, de 1,6%, après un gain de près de 2% la veille.

ECO ET DEVISES

Pas de surprise pour les chiffres définitifs de l'inflation en avril. L'indice des prix à la consommation affiche une hausse de 0,1% sur la période après +0,7% en mars. Cette légère hausse des prix provient pour l'essentiel des services et, dans une moindre mesure, d'une nouvelle hausse des prix des produits pétroliers, précise l'Insee. À l'inverse, les prix des produits manufacturés baissent légèrement en raison de promotions. Les prix des produits alimentaires sont globalement stables. L'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) augmente également de 0,1% sur un mois. Sur un an, il baisse de 0,1% pour le troisième mois consécutif.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) et les prix à l'import et à l'export (14h30) suivront.

La parité euro / dollar atteint 1,1425 ce matin. Le baril de Brent se négocie 47,17$ et le WTI 46,86$ pour l'échéance de juillet. L'once d'or se traite 1.273$ (-0,3%).

VALEURS EN HAUSSE

* Renault (+0,05% à 81,32 Euros) : Nissan et Mitsubishi ont confirmé l'existence de négociations en vue d'une opération capitalistique cette nuit. Plus tôt, les médias japonais estimaient que Nissan pourrait prendre 30 à 34% du capital de son concurrent. La capitalisation boursière de Mitsubishi s'est brutalement effondrée de 40% depuis le 20 avril, après des révélations sur des émissions polluantes excessives. Le constructeur nippon a ainsi reconnu avoir manipulé depuis près de 25 ans des tests d'homologation d'émissions de ses voitures au Japon.

* Vivendi (+0,85% à 16,60 Euros) : les résultats du premier trimestre 2016 sont en baisse, notamment à cause d'un effet fiscal négatif exceptionnel. Les comptes de Canal + sont toujours dégradés. Yannick Bolloré a été coopté au conseil.

* Lagardère (+1,45% à 21,48 Euros) : le chiffre d'affaires a légèrement progressé au cours du premier trimestre 2016, pour atteindre 1,586 milliard d'euros (+0,9% en données consolidées, mais -2% en données comparables). Le groupe confirme son objectif de Résop 2016, dont la croissance sera légèrement supérieure à 10 % par rapport à 2015, à change constant et hors effet de la cession éventuelle d'activités de distribution.

* Casino (+1% à 51,57 Euros) : le groupe propose une offre publique d'achat volontaire sur les actions ordinaires Cnova, au prix unitaire de 5,50 dollars. Cela représente une facture totale potentielle de 196 M$. Cnova cote actuellement 3,40$ l'action aux Etats-Unis. L'offre est notamment conditionnée à la réalisation de l'opération de rapprochement projetée entre Via Varejo et Cnova.

VALEURS EN BAISSE

* BNP Paribas (-1,10% à 43,66 Euros) : les "Panama Papers" refont parler d'eux, avec une mise en cause de Crédit Agricole et BNP Paribas par 'Le Monde' hier, alors que le patron de la Société Générale était auditionné par le Sénat sur ce point. Les établissements français n'ont pas nié avoir par le passé réalisé des opérations avec le fameux intermédiaire Mossack Fonseca, comme à peu près la totalité de la planète finance, mais ont généralement indiqué qu'aucune activité nouvelle n'est en cours avec le cabinet.

* LafargeHolcim (-3% à 38,60 Euros) : le groupe aurait arrêté une liste restreinte de six groupes susceptibles de racheter Lafarge India, croit savoir le journal 'Mint' sur la foi des indications de deux sources proches du dossier, auxquels il sera désormais demandé une offre ferme. Certains des prétendants seraient amenés à se regrouper pour cette seconde phase. 'Mint' évoque une valorisation de base de 100 milliards de roupies, soit environ 1,3 milliard d'euros (1,5 milliard de dollars), mais pense que les prétendants pourraient proposer une prime.

* Crédit Agricole (-3,50% à 8,78 Euros) : la banque sort d'un trimestre atypique, marqué par les ajustements issus de la simplification de la structure capitalistique du groupe. Au final, le bénéfice net de 227 ME est un peu supérieur aux attentes (220 ME), mais sa lisibilité est compliquée par l'évolution récente de la structure. A fin mars 2016, la situation de solvabilité de Crédit Agricole SA s`est consolidée avec un ratio CET1 non phasé de 10,8%, contre 10,7% à fin décembre 2015 et 10,2% à fin mars 2015.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : Crédit Agricole et LafargeHolcim à la baisse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]