Ouverture Paris : de retour sur les 4.200 points

Ouverture Paris : de retour sur les 4.200 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 17 juin 2016 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 retrouve les 4.200 points à la faveur d'un rebond de plus de 1% dans les premières minutes de cotations. Franchement dans le rouge durant la séance d'hier, l'indice parisien avait réduit son recul à -0,45% à la clôture. Le Brexit pèse toujours sur les transactions, avec cette date du 23 juin dans tous les esprits... Outre-Manche, la campagne, qui s'était encore durcie récemment, a été suspendue, après l'assassinat d'une députée pro-Europe. En attendant le 23 juin, le CAC40 reste sur 6 reculs lors des 7 dernières séances. Les volumes un peu anesthésiés la semaine passée sont de retour : aujourd'hui les 300 ME sont presque atteints à 9h30. A Wall Street, c'est la journée des quatre sorcières aujourd'hui. Cette séance particulière de bourse, qui a lieu le troisième vendredi des mois de mars, juin, septembre et décembre, voit arriver à expiration les options et les contrats à terme sur indices et actions. Il en résulte d'importants volumes d'échanges additionnels. Ces journées ne sont pas forcément baissières mais elles sont synonymes de volatilité et d'incertitude. Rien de bien nouveau au regard des conditions de marché actuelles en somme...

WALL STREET

Après 5 séances baissières, Wall Street a effectué jeudi un rebond technique, au lendemain du statu quo de la Fed sur ses taux directeurs. La Fed a notamment signalé que le rythme des hausses de taux serait plus lent que précédemment prévu, et a ramené son objectif de long terme pour les "fed funds" de 3,3% à 3%, ce qui a satisfait plutôt les investisseurs.

Mercredi, les marchés avaient pourtant réagi à la baisse aux propos de Janet Yellen, la présidente de la Fed, qui avait évoqué les risques pour l'économie américaine en cas de Brexit, à l'issue du référendum britannique du 23 juin. La Fed a aussi revu en légère baisse ses prévisions de croissance économique aux Etats-Unis.

Jeudi, les marchés ont préféré voir le verre à demi-plein, même si l'appétit pour le risque restait très modéré. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,53% à 17.733 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,31% à 2.078 points, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs" a repris 0,21% à 4.845 points. En Europe, l'indice EuroStoxx 50 a fini en recul de 0,4%, sur fond de craintes d'un Brexit.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, les mises en chantier et permis de construire (14h30) précéderont l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1265 ce matin. Le baril de Brent se négocie 47,72$ et le WTI 47,15$ pour l'échéance d'août. L'once d'or se traite 1.284$ (+0,4%).

VALEURS EN HAUSSE

* Eutelsat (+1,80% à 15,64 Euros) : l'opérateur satellitaire a émis une souche obligataire à 5 ans de 500 ME, non assorties de sûretés. Le coupon s'élèvera à 1.125% par an, permettant à Eutelsat de réduire les charges financières d'environ 30 ME avant impôt sur une base annuelle à partir de mars 2017. Une bonne nouvelle qui tranche avec le newsflow négatif qui a caractérisé l'actualité récente, avec la révision en baisse de la feuille de route notamment.

* Total (+1,20% à 40,98 Euros) : le groupe n'a pas renoncé à faire évoluer sa raffinerie de Port Arthur, aux Etats-Unis. Le groupe a seulement fait "évoluer" sa stratégie, explique-t-il dans un courriel transmis à Bloomberg. Cette semaine, l'Agence Reuters a révélé que la major pétrolière aurait renoncé à vendre 50% du capital de l'entité, faute d'avoir reçu un prix suffisamment élevé. Total aurait ainsi redéfini ses attentes en cherchant un partenaire pour sa logistique sur site.

* Airbus (+1,50% à 51,24 Euros) : l'industriel et Korea Aerospace Industries vont développer une version navale de l'hélicoptère léger Surion, a indiqué le groupe coréen. L'agence Yonhap précise qu'un haut dirigeant d'Airbus Helicopters a confirmé l'information. Le Surion, produit par KAI avec le soutien d'Airbus, est un biturbine de la classe des 8 tonnes en service depuis 2013.

* JCDecaux (+0,40% à 33,76 Euros) : "nous ressentons déjà l'incertitude dans la demande publicitaire", a expliqué ce matin Jean-François Decaux à Bloomberg TV, en réponse à une question sur le marché britannique en amont du referendum sur le Brexit. Le mois d'avril n'a pas été bon outre-Manche, a souligné le codirigeant de JCDecaux, qui n'est pas un chaud partisan de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Il ne doute aucunement qu'un Brexit serait synonyme de ralentissement de la consommation et donc de l'économie.

* Altran (+2,40% à 12,07 Euros) : la filiale Cambridge Consultants a acquis Synapse, une entreprise située sur la côte ouest des Etats-Unis. Basée à Seattle (Etat de Washington), Synapse délivre à ses clients des solutions d'ingénierie complexes et de développement de produits innovants. La transaction, dont le montant n'a pas été indiqué, devrait être effective au troisième trimestre 2016.

VALEURS EN BAISSE

* Technip (-0,25% à 45,90 Euros) : le rapprochement entre Technip et FMC Technologies a franchi une nouvelle étape avec la conclusion, le 14 juin, de "l'accord de rapprochement des entreprises", qui fait suite à la conclusion de la procédure de consultation des instances représentatives du personnel requise en Europe. Les parties espèrent que la finalisation aura lieu début 2017, une fois que les autorisations réglementaires auront été obtenues et que les conditions usuelles de ce type de transaction auront été remplies.

* ArcelorMittal (-0,60% à 45,73 Euros) : le groupe s'apprête à céder deux filiales françaises, rapporte 'Le Figaro', qui représentent 8% de ses effectifs dans l'hexagone. Il s'agit de Solustil, spécialiste de la transformation des plaques de tôle et de WireSolutions, qui produit des fils et des clous. Les deux sociétés font partie de la division "distribution solutions" du groupe.

 
1 commentaire - Ouverture Paris : de retour sur les 4.200 points
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    moi je crois surtout qu'ils vont encore pas mal nous trimballer ! la bourse ? véritable mine d'or pour les uns véritable attrape couillon pour les autres !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]