Ouverture Paris : début de séance en dents de scie

Ouverture Paris : début de séance en dents de scie©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 20 juillet 2015 à 09h30

LA TENDANCE

Les investisseurs se montrent plus prudents après les 8 séances consécutives de hausse du CAC40, qui ont permis à l'indice parisien de regagner presque tout le terrain perdu alors que les craintes se faisaient vives concernant le sort de la Grèce. Le CAC40 oscille autour du point d'équilibre ce lundi matin (+0,05% à 5.125 points), sans tendance. Les investisseurs gardent un oeil sur la situation à Athènes, où les banques rouvrent leurs portes ce matin et alors que les conditions de retrait d'argent ont été quelque peu améliorées pour les clients. Côté valeurs, Alstom progresse d'un peu moins de 1% après sa publication trimestrielle. Le Français ouvre une semaine qui s'annonce très chargée. Ce qui donnera peut-être l'occasion aux investisseurs de constater la réalité de la reprise économique en zone Euro au niveau des entreprises.

WALL STREET

Wall Street est resté bien orienté vendredi, aidé par la tenue de Google, en forte hausse de 14,5% après ses comptes. La saison des publications du second trimestre s'est poursuivie, avec également les comptes d'AMD, General Electric, ou encore Mattel. Du côté grec, malgré l'opposition de certains députés, le Bundestag a validé vendredi l'accord voté en début de semaine dernière entre Athènes et ses créanciers européens en vue d'accorder un troisième plan d'aide au pays. Le Dow Jones a cédé 0,19% à 18.086 pts, mais le S&P-500 a progressé de 0,11% à 2.127 pts et le Nasdaq Composite a gagné 0,91% à 5.210 pts.

ECO ET DEVISES

Les prix à la production allemands ont reculé de 1,4% en juin après avoir déjà baissé de 1,3% le mois précédent. En séquentiel, les prix affichent un repli de 0,1%, précise l'Office fédéral de la statistique. Le consensus tablait sur une baisse annuelle de 1,3%.

La parité euro / dollar atteint 1,0824 ce matin. Le baril de Brent se négocie 57,03$ et le WTI 51,06$ pour l'échéance de septembre. L'once d'or se traite 1.108$ (-2,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* Schneider (+0,10% à 63,97 Euros) : l'opération entre le groupe et Aveva va bien avoir lieu ! Le français est parvenu à un accord de principe, non-engageant à ce stade, avec le britannique. Aveva va acquérir certaines activités de logiciels industriels de Schneider, qui va détenir 53,5% du capital du nouveau groupe Aveva. Des rumeurs circulaient depuis longtemps déjà.

* Alstom (+0,50% à 26,92 Euros) : le groupe, en cours de recentrage sur le transport, n'a pas démérité en début d'exercice. Mais tous les regards sont tournés vers la finalisation de l'opération avec General Electric. Il a amélioré de 8% ses revenus au premier trimestre 2014/2015 (avril à juin), à 1,6 milliard d'euros. Sur une base organique, la progression ressort à 3% en glissement annuel. Les objectifs de moyen terme ont été confirmés.

* Engie (+0,10% à 17,68 Euros) : le japonais Kansai Electric et la français Engie (GDF Suez) mettraient la dernière touche à une alliance dans le GNL, selon les informations de 'Nikkei'. L'accord devrait être officialisé demain 21 juillet. Il porterait sur des approvisionnements croisés : Engie fournirait les sites Kansai au Moyen-Orient et en Afrique, tandis que le japonais approvisionnerait en gaz de schiste nord-américain les clients de son partenaire en Amérique du Sud et en Europe.

VALEURS EN BAISSE

* Airbus (-0,60% à 64,25 Euros) : c'était presque devenu un secret de polichinelle : Airbus va bien moderniser son très gros porteur A380, dont les commandes peinent à entrer. Le président de l'avionneur, Fabrice Brégier, a choisi d'édition dominicale du 'Times' de Londres pour l'officialiser. Le premier A380neo devrait sortir de la ligne d'assemblage dans cinq ans au mieux, et en tout cas d'ici 2025. L'appareil sera équipé de nouveaux réacteurs, fournis par un motoriste exclusif, mais également d'ailes modernisées et d'autres améliorations dont le détail n'a pas, à ce stade, encore été fourni. Le dirigeant a évalué les coûts de développement à environ 3 milliards de dollars.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : début de séance en dents de scie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]