Ouverture Paris : début de semaine en baisse

Ouverture Paris : début de semaine en baisse

marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le lundi 31 août 2015 à 09h30

LA TENDANCE

L'indice parisien débute la semaine dans le rouge, avec un recul de -0,75% ce matin, à 4.640 points. Les volumes sont particulièrement faibles en ce dernier jour du mois d'août : moins de 150 ME avaient été échangés peu avant 9h30. L'attentisme domine alors que pointe, en milieu de mois la réunion de la Fed devant statuer sur une éventuelle hausse des taux. Les marchés ont retenu les paroles de William Dudley, président de la Fed de New York qui a ainsi estimé mercredi dernier qu'une hausse des taux dès septembre "semblait moins impérieuse qu'il y a quelques semaines". Mais James Bullard, le président de la Fed de St. Louis, a affirmé, lors d'un entretien accordé à Reuters, qu'il restait favorable à un relèvement des taux dès la prochaine réunion de politique monétaire... La question animera les marchés d'ici là... Au final c'est un mois d'août baissier que clôture donc le CAC40. Et marqué par le retour de la volatilité, en raison de la faiblesse des volumes sur la période estivale. Pour l'heure, le CAC accuse 8% de passif sur son niveau de la fin juillet.

WALL STREET

Après avoir subi une semaine de montagnes russes, la Bourse de New York va tenter de retrouver son calme, avec en point de mire la publication, vendredi, des chiffres du chômage américain en août. Ces données seront déterminantes pour la Réserve fédérale, qui se réunira les 16 et 17 septembre prochains, afin de prendre une décision historique concernant le premier relèvement des taux directeurs depuis la fin 2008, où ils avaient été réduits proches de zéro pour contrer la crise financière mondiale. Vendredi à la clôture, le Dow Jones a terminé proche de l'équilibre (-0,07% à 16.643 points) à l'issue d'une séance volatile, de même que l'indice large S&P 500 (+0,06% à 1.989 points. Le Nasdaq composite s'est apprécié de 0,3% à 4.828 points.

ECO ET DEVISES

Les ventes au détail allemandes, ajustées des variations saisonnières et des effets calendaires, ont progressé de 1,4% en juillet, soit davantage que la hausse de 1,1% anticipée par le consensus. En glissement annuel, les ventes augmentent de 3,3%.

A suivre, l'inflation européenne d'août (11h00) s'établit à +0,1% en glissement annuel. Aux Etats-Unis pour le mois d'août, l'indice manufacturier PMI de Chicago (15h45) est anticipé à 54,5 points, et l'indice d'activité de la Fed de Dallas (16h30) à -3,8 points.

La parité euro / dollar atteint 1,1235 ce matin. Le baril de Brent se négocie 49,04$ et le WTI 44,44$ pour l'échéance d'octobre. L'once d'or se traite 1.134$ (+0,07%).

VALEURS EN HAUSSE

* Eurofins (+0,40% à 293,45 Euros) : en marge de ses résultats intermédiaires, le groupe revoit ses objectifs à la hausse et vise désormais 1,8 MdE de chiffre d'affaires cette année et 330 ME pour son EBITDA ajusté. En outre, Eurofins avance d'un an son objectif de 2 MdsE de chiffre d'affaires, désormais attendu en 2016, contre 2017 auparavant.

* Ingenico (+0,85% à 112,35 Euros) : aucune nouvelle au cours du week-end après le décrochage du titre de plus de 7% vendredi, à la suite de la rumeur propagée par "Sky News" d'une offre de rachat sur le britannique Worldpay, pour un montant supérieur à six milliards de livres.

* SIPH (+8,75% à 28,20 Euros) : profite de la bonne résistance de ses résultats dans un contexte pourtant compliqué pour le secteur du caoutchouc. Le management va continuer à piloter la société prudemment.

VALEURS EN BAISSE

* Vivendi (-0,40% à 22,21 Euros) : le groupe britannique Entertainment One serait en vente, a appris le 'Telegraph' auprès de bonnes sources à la 'City'. Le dossier aurait été soumis ces derniers mois à plusieurs prétendants potentiels, comme Vivendi, qui n'aurait cependant pas démarré de discussions formelles. Entertainment One pèse un peu moins de 900 millions de livres à Londres (1,22 milliard d'euros environ).

* Iliad (-0,75% à 208,90 Euros) : le groupe a fait attendre ses actionnaires jusqu'à la dernière extrémité du mois d'août pour publier ses comptes semestriels. L'opérateur a amélioré son chiffre d'affaires de 6,9% à 2,16 milliards d'euros, et son EBITDA consolidé de 16,2% à 725 millions d'euros. La part de marché mobile atteint ainsi 16%. Cette année, Iliad table sur une croissance supérieure à 10% de son EBITDA.

* BioMérieux (-0,25% à 101,80 Euros) : les résultats semestriels suscitaient une certaine impatience, après la publication en juillet d'un chiffre d'affaires semestriel plus dynamique que prévu. Ve résultat opérationnel courant "contributif" ressort à 122 ME, en croissance de 34,3%, ce qui semble proche des attentes. Les objectifs sont confirmés.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : début de semaine en baisse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]