Ouverture Paris : en berne avec Trump

Ouverture Paris : en berne avec Trump

bourse

Boursier.com, publié le lundi 27 mars 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 repasse sous les 5.000 points ce lundi, en repli de 0,75% à 4.985 pts. Le revers subi par Donald Trump dans sa volonté de défaire l'Obamacare laisse des traces sur les marchés... Les investisseurs craignent désormais que le président américain n'éprouve des difficultés à déployer ses mesures "pro-business".
Le moral sur les marchés européens est en outre aussi assombri ce matin par le lancement, cette semaine, de la procédure de Brexit par Londres. En Asie, Tokyo a marqué le coup avec la remontée du yen contre le dollar, tandis que Séoul a été assommé par l'annonce du parquet local, qui souhaite arrêter l'ancienne présidente déchue.

WALL STREET

Les marchés américains ont fluctué vendredi au gré du débat parlementaire sur la réforme du système de santé. Peu avant la clôture, la Maison Blanche a annoncé que Donald Trump avait demandé le retrait de son projet de refonte d'"Obamacare", faute d'avoir trouvé une majorité auprès des élus Républicains de la Chambre des représentants. Les valeurs de santé ont progressé en fin de séance après ces informations.
A la clôture, les indices boursiers américains, qui progressaient en début de journée, ont fini en ordre dispersé. L'indice Dow Jones a reculé de 0,29% à 20.596 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,08% à 2.344 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technos et biotechs, a progressé de 0,19% à 5.828 pts. Sur la semaine, les trois indices ont perdu du terrain, cédant respectivement 1,5%, 1,4% et 1,2%. Les marchés ont été rattrapés par la crainte d'un report des réformes favorables à la croissance promises par Donald Trump, à commencer par les baisses d'impôts tant attendues.

ECO ET DEVISES

En Europe, la masse monétaire M3 de février (10h00) sera suivie de l'ifo allemand de mars (10h00). Aux Etats-Unis, l'indice manufacturier de la Fed de Dallas sera dévoilé à 16h30.
La parité euro / dollar atteint 1,0840 ce matin. Le baril de Brent se négocie 50,73$ et le WTI 48,82$ pour l'échéance de mai.

VALEURS EN HAUSSE

* Erytech : +20%. Le laboratoire a de bonnes nouvelles à communiquer dans le cadre de sa phase IIb testant son candidat GRASPA en combinaison avec la chimiothérapie pour le traitement en seconde ligne du cancer du pancréas métastatique. L'étude a satisfait à ses deux principaux critères d'évaluation.

* Parrot : +4%. Faurecia et Parrot ont paraphé l'accord dévoilé en décembre dernier, permettant de nouer un partenariat entre l'équipementier et la filiale dédiée à l'automobile de la société française opérant dans les systèmes de divertissement et les drones. Faurecia a vocation à prendre le contrôle de l'entité commune à moyen terme, comme cela avait été annoncé fin 2016. La filiale de Peugeot va commencer par prendre, comme convenu, 20% de Parrot Automotive SAS à travers une augmentation de capital réservée de 27,3 ME, sur la base d'une valeur d'entreprise de Parrot Automotive de 100 ME.

* CGG : +2%. Les efforts pour réduire la base de coûts se sont traduits par la signature d'un accord de principe sur de nouvelles modalités de propriété pour la flotte opérée par le spécialiste de la géophysique. Le montage envisagé passe par la création d'une nouvelle société qui possèdera les cinq navires aujourd`hui détenus par CGG et mis à l`arrêt. La dette brute s'en trouvera réduite de 182,5 M$. CGG continuera à disposer d'une flotte de 5 bâtiments.

* Zodiac : +1% avec NRJ Group, Vinci et Cerenis

* Thales : stable. Le groupe a signé les accords définitifs en vue de la vente au groupe Imprimerie Nationale de son activité de gestion d'identité. Elle emploie environ 80 personnes, toutes basées en France. En 2016, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 50 ME. La finalisation de l'opération est attendue avant la fin du premier semestre 2017.

VALEURS EN BAISSE

* Atari : -5% suivi de Latecoere (-4%) et de Air France KLM (-3%)

* Schneider : -2% avec Airbus, SG, CIC et AXA

* Casino : -1%. Le groupe aurait suspendu le processus de cession de sa filiale brésilienne de distribution non-alimentaire Via Varejo. La nouvelle, sortie par la presse brésilienne vendredi, a été confirmée samedi à Reuters par une source bien informée. L'agence a appris que ce gel pourrait avoir un lien avec la volonté de la famille Klein, co-actionnaire avec 27% de Via Varejo, de prendre elle-même le contrôle de l'entité.

* Veolia : -1%. Le groupe britannique Affinity Waters serait à nouveau en vente, cinq ans après avoir été cédé par Veolia à un véhicule d'investissement porté par Prudential et Morgan Stanley, a appris le 'Sunday Times'. Les fonds chercheraient preneur à 2 milliards de livres, soit environ 2,3 milliards d'euros. Veolia avait conservé 10% du capital.

 
3 commentaires - Ouverture Paris : en berne avec Trump
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]