Ouverture Paris : encore en baisse, malgré Peugeot

Ouverture Paris : encore en baisse, malgré Peugeot©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 février 2016 à 09h30

LA TENDANCE

Après sa baisse d'hier, le CAC40 recule encore de 0,6% ce mercredi à 4.215 pts ce mercredi, dans le sillage de la baisse des cours pétroliers et de la fixation d'un cours pivot en baisse plus marquée que prévu du yuan par la banque centrale chinoise. Wall Street et les marchés européens ont cédé plus d'1%, une tendance qui perdure en Asie ce matin, même si le reflux a lieu en bon ordre, sans décrochages particuliers. Les cours du baril ont à nouveau pris la pente descendante après que le ministre iranien du pétrole eut jugé "ridicule" le plan de gel de la production sur les niveaux de janvier négocié par l'Arabie Saoudite et la Russie.
En Europe, le rythme des publications d'entreprises accélère, avec de nombreux dossiers de premier plan, dans Airbus, Bouygues et Peugeot en France, Dia et Iberdrola en Espagne, Hays et Man au Royaume-Uni ou Saipem et Prysmian en Italie. Aux Etats-Unis, Target, Lowe's, Chesapeake, Transocean et Salesforce sont sur le pont.

WALL STREET

Après un début de semaine optimiste, lundi, la Bourse américaine a pris le chemin inverse hier mardi, les principaux indices abandonnant plus de 1%. Le cours du pétrole a rechuté lourdement, victime de doutes sur la mise en oeuvre de l'accord de Doha sur un gel de la production mondiale. Enfin, la banque centrale chinoise a fixé le yuan chinois en nette baisse, mardi, ce qui a relancé les craintes sur l'économie chinoise.
L'indice Dow Jones a reculé mardi de 1,14% à 16.432 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 1,25% à 1.921 points et que le Nasdaq composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs", a perdu 1,47% à 4.503 points.

ECO ET DEVISES

La confiance des ménages français s'effrite. L'indicateur synthétique publié par l'INSEE a reculé de 2 points entre janvier et février, pour se positionner à 95 points. Aux Etats-Unis, l'indice 'flash' PMI des services de février (15h45), les ventes de logements neufs de janvier (16h00) et le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains (16h30) sont attendus.
La parité euro / dollar atteint 1,1025 ce matin. Le baril de Brent se négocie 32,75$ et le WTI 31,10$ pour l'échéance d'avril. L'once d'or se traite 1.229$ (+0,2%).

VALEURS A SUIVRE

* Peugeot : +4%. PSA a terminé sa restructuration économique, scande ce matin son management, qui a largement dépassé les objectifs fixés pour 2018 dès 2015. Pour le dividende, il faudra attendre l'année prochaine. PSA doit présenter son nouveau plan stratégique le 5 avril.

* Atos : +4%. La SSII a publié ce matin des résultats annuels supérieurs aux attentes de la place, et fixer des objectifs 2016 qui paraissent plutôt bien placés. Le groupe a décidé d'insister sur son dividende, en hausse de 38%, pour marquer sa confiance.

* Genticel : +2,5% avec Aubay

* Bouygues +1%. Le groupe a amélioré sa rentabilité dans une proportion plus importante que ne l'anticipait le marché en 2015. Le groupe va poursuivre cette année sur cette tendance. Il propose un dividende stable de 1,60 euro, comme prévu. Quant aux discussions entre Bouygues Telecom et Orange, elles continuent.

* Air France KLM : +1% avec Ubisoft, Areva et Colas

* Airbus : stable. L'avionneur a délivré ce matin des résultats 2015 un peu étriqués par rapport aux aspirations du marché. L'industriel européen prévoit le maintien de ses résultats cette année. Le dividende est en hausse, mais moins marquée que ce qu'espéraient les analystes.

* Essilor International : stable. Le groupe se renforce dans la vente en ligne de produits optiques avec l'acquisition, au Royaume-Uni, de Vision Direct, un des leaders européens de la vente de lentilles de contact par Internet, qui a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 33 M£ en 2015.

VALEURS EN BAISSE

* Eurotunnel : -3% avec Eramet

* M6 : -2%. Sur l'exercice 2015, le groupe a vu sa marge opérationnelle courante consolidée reculer de 16,4 à 16%. Le bénéfice net recule de -6,8% à 114,9 ME. Un dividende stable de 0,85 euro est proposé.

* EDF : recule encore de 2% avec Natixis

* Suez : -1,5%. Le groupe a produit ce matin des résultats robustes au titre de 2015, qui permettent à la société de proposer un dividende de 0,65 euro par action, en ligne avec ce que prévoyaient les analystes. La génération de cash-flow libre a dépassé le milliard d'euros et devrait continuer à le faire cette année.

* Scor : -0,5%. Le réassureur a amélioré de 18,6% ses primes brutes 2015, qui atteignent 13,42 milliards d'euros, pour un résultat net en hausse de 25,4% à 642 millions d'euros. Le ratio combiné P&C ressort à 91,1%, en amélioration de 0,3 point. Le ROE annualisé passe de 9,9% à 10,6%. Le réassureur a décidé de porter de 1,40 à 1,50 euro son dividende, soit un taux de distribution de 43%.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : encore en baisse, malgré Peugeot
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]