Ouverture Paris : Eutelsat grimpe, Publicis chute

Ouverture Paris : Eutelsat grimpe, Publicis chute

graphique bourse trader

Boursier.com, publié le jeudi 09 février 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 remonte encore de 0,4% ce jeudi à 4.785 pts. 6 valeurs du CAC40, 31 valeurs du STOXX 600 et 27 valeurs du S&P500. Le programme des publications de résultats d'entreprises était très dense ce matin sur le vieux continent avec, en particulier, les comptes de Société Générale, Total, Publicis, Eutelsat...
Dans le reste de l'actualité, l'élection présidentielle française fait toujours couler beaucoup d'encre et la Grèce suscite à nouveau l'inquiétude... Les investisseurs parleront aussi sans doute du secteur automobile avec des statistiques de ventes chinoises en forte baisse en janvier, mais avec une lecture brouillée notamment par le début des festivités du nouvel an.

ECO ET DEVISES

Les inscriptions hebdomadaires au chômage américain (14h30) et les stocks et ventes de grossistes aux Etats-Unis (16h00) marqueront les deux rendez-vous statistiques du jour.
La parité euro / dollar atteint 1,0675 ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,45$ et le WTI 52,60$ pour l'échéance d'avril.

VALEURS EN HAUSSE

* Eutelsat : +5%. L'opérateur satellitaire relève son objectif de marge d'Ebitda après avoir réalisé un bon premier semestre 2016-2017. L'opérateur satellites a enregistré sur les six premiers mois de son exercice un bénéfice net de 192 millions d'euros, en hausse de 2,2%, pour un chiffre d`affaires de 755 ME, en baisse de 0,9% sur une base comparable (-2,5% en réel), en ligne avec les attentes. La marge d'Ebitda augmente de 0,4 point à 77,9% alors que le cash-flow libre discrétionnaire ressort à 325 ME (+27%).

* Nanobiotix : +3% avec ASK, MGI

* Eramet : +2,5% avec EDF et Vallourec

* Société Générale : +2%. Après BNP Paribas hier, la banque rouge et noire est la seconde française du secteur à publier ses résultats 2016. Les bénéfices sont meilleurs que prévu une fois retraités des exceptionnels. L'établissement va proposer un dividende de 2,20 euros, comme prévu. Il donne rendez-vous en fin d'année pour un nouveau plan stratégique...

* Legrand : +2%. Grâce un chiffre d'affaires en progression de 4,3%, le groupe a légèrement dépassé le cap des 5 milliards d'euros de ventes en 2016, tandis que son résultat opérationnel ajusté atteignait 978,5 millions d'euros, en hausse de 5,2%, soit une marge de 19,5% entre 19,3% un an plus tôt. Hors acquisitions, la marge aurait même progressé jusqu'à 19,7%. Quant au bénéfice net part du groupe ajusté, il est en hausse de 3% à 567,3 ME.

Total : +1%. La major a fortement amélioré ses résultats au quatrième trimestre 2016, profitant de la reprise des cours du brut. La major pétrolière a ainsi dégagé un bénéfice net de 548 millions de dollars contre une perte de 1,626 Md$ un an plus tôt pour un chiffre d'affaires de 42,28 Mds$ (+12%). Le résultat opérationnel ajusté net des secteurs s'établit à 2,68 Mds$, en progression de 17%, et le résultat net ajusté atteint 2,407 Mds$ (+16%), contre 2,334 Mds$ de consensus.

* Sanofi : +1%. Le groupe peut pousser un ouf de soulagement après la décision de la justice américaine de l'autoriser à poursuivre les ventes de son anticholestérol Praluent durant la procédure d'appel lancée contre une décision de justice imposant un retrait de la commercialisation. Amgen avait obtenu une injonction contre le médicament en début d'année sur le terrain de la propriété intellectuelle, mais Sanofi et son partenaire Regeneron avaient fait appel...

* AXA : +1% avec Natixis, Casino, Veolia, Bolloré, LafargeHolcim, Saint-Gobain, Crédit Agricole

VALEURS EN BAISSE

* Publicis : -5%. Le groupe a connu une fin d'exercice 2016 compliquée avec une décroissance organique marquée au 4ème trimestre. Le groupe a sans doute souhaité "charger la barque" avant la prise de recul de l'emblématique Maurice Lévy, pour que son successeur reparte sur de bonnes bases. Une grosse dépréciation comptable fait virer les comptes au rouge. Le management se fait de surcroît prudent pour le premier semestre... Pas vraiment enthousiasmant !
L'exercice 2016 se solde par une progression du revenu de 1,4% à 9,73 milliards d'euros. La croissance organique de la période s'établit à 0,7%. La marge opérationnelle, en hausse de 2% à 1,516 MdE, représente 15,6% de l'activité. Le dernier trimestre de l'exercice s'est révélé médiocre, avec une décroissance organique de -2,5%. Une dépréciation pèse lourdement sur le résultat net, déficitaire de -527 ME. Le bénéfice net courant par action atteint cependant 4,46 euros et progresse de 1,6% si l'on exclut cet exceptionnel. Le cash-flow libre avant variation du besoin en fonds de roulement croît de 14,9% à 1,26 MdE. Un dividende en hausse de 16% à 1,85 euro sera proposé aux actionnaires.

* Faurecia : -2%. La société a publié des résultats annuels solides, même si son chiffre d'affaires est légèrement en-deçà du consensus. Les prévisions 2017 sont fondées sur une approche prudente de l'évolution du marché automobile. Le groupe a largement augmenté son dividende et affiche une situation financière assainie.

* Nexans : -2%. En dépit d'un volume de ventes en baisse, Nexans est parvenu à améliorer sa marge opérationnelle en 2016 grâce à la bonne exécution des initiatives stratégiques qui ont délivré les résultats attendus. Un dividende de 0,5 euro par action au titre de l'exercice 2016 sera même proposé...

* Pernod Ricard : -1%. Solide premier semestre. Le groupe de spiritueux a réalisé sur les six premiers mois de son exercice financier un chiffre d'affaires de 5,061 milliards d'euros, en hausse de 2% (+4% en organique). Malgré l'impact négatif de la démonétisation engendrant un ralentissement temporaire de la croissance en Inde, la société a bénéficié de la solide dynamique de son whisky Jameson aux Etats-Unis et par le redémarrage des ventes de son cognac Martell en Chine. Les objectifs sont confirmés.

* Airbus : inchangé. L'armée allemande réclame un peu moins de 40 ME au groupe pour le retard accumulé sur le programme A400M, selon une réponse gouvernementale allemande relayée par 'Bild'. Une information qui coïncide avec un épisode rocambolesque qui ne va pas redorer le blason de l'appareil auprès de l'exécutif allemand. La ministre de la défense, Ursula von der Leyen, a en effet dû rentrer d'une visite officielle en Lituanie avec un vénérable Transall, car l'A400M qui la transportait a eu un problème de fuite d'huile sur l'un de ses moteurs. Par ailleurs, Boeing serait en pôle position pour remporter un gros contrat avec Singapore Air.

* Recylex : Suspendu. Après l'amende de 26,74 ME infligée par Bruxelles dans le cartel des batteries, la société envisage de faire appel. Le management regrette que sa situation financière n'ait pas été prises en compte et va "examiner en détail cette décision avec ses conseils et étudie ses impacts sur sa situation financière avec ses partenaires financiers". La cotation restera suspendue jusqu'à la publication d'un prochain communiqué...

 
0 commentaire - Ouverture Paris : Eutelsat grimpe, Publicis chute
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]