Ouverture Paris : hésitations avant la BCE, Publicis et Hermes en vedette

Ouverture Paris : hésitations avant la BCE, Publicis et Hermes en vedette©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 juillet 2016 à 09h30

LA TENDANCE

Début de séance hésitant à Paris après le beau rebond de la veille. Le CAC évolue autour de l'équilibre après 30 minutes de négociations autour des 4.380 points. La tendance de fond reste malgré plutôt positive après les nouveaux records inscrits hier soir aux Etats-Unis et la poursuite du mouvement haussier en Asie. Le principal événement du jour aura lieu à la mi-journée et en début d'après-midi avec la décision de la Banque centrale européenne sur ses taux et la conférence de présentation qui suivra. Les économistes n'attendent cependant aucune action et les investisseurs se tourneront sans doute rapidement vers la grosse série de statistiques macroéconomiques aux Etats-Unis. Sur le front des entreprises, les publications de Publicis et Hermès sont bien accueillies. A l'inverse, Air France KLM souffre encore après l'avertissement de Lufthansa.

ECO ET DEVISES

L'indice du climat des affaires retrouve son niveau de mai dernier en regagnant deux points en juillet, à 102. Il se situe légèrement au-dessus de son niveau moyen de long terme (100). Le climat gagne un point dans l'industrie et le bâtiment, deux points dans le commerce de gros et trois points dans le commerce de détail et les services, précise l'Insee.
Les ventes de détail britanniques de juin (10h30) et la décision de la Banque centrale européenne sur ses taux (13h45) sont également au programme sur le Vieux continent. Aux Etats-Unis, le programme est chargé avec les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (14h30), l'indice d'activité nationale américaine de la Fed de Chicago (14h30), l'indice FHFA des prix américains de l'immobilier (15h00), les reventes de logements existants (16h00) et l'indice des indicateurs avancés du Conference Board (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1025 ce matin. Le baril de Brent se négocie 47,32$ et le WTI 45,85$ pour l'échéance de septembre. L'once d'or se traite 1.314$ (-0,1%).

VALEURS EN HAUSSE

* Netbooster (+15% à 2,2 euros). Le groupe a réalisé un très bon deuxième trimestre 2016 avec une marge brute en hausse de 16% à 10,1 millions d'euros et un Ebitda en progression de 25% à 1,5 million d'euros. Le taux de rentabilité continue ainsi d'augmenter, atteignant 14,9%, un taux inédit au cours d'un deuxième trimestre. Les objectifs sont confirmés.

* Cellnovo (+10% à 4,2 euros). La société a annoncé hier soir une vive hausse de ses revenus semestriels. Elle reste cependant grevée par le plafond atteint dans les capacités de production, une problématique à laquelle doit répondre le partenariat avec Flex.

*Korian (+4,5% à 31 euros) après l'annonce d'une forte croissance semestrielle et du maintien de ses objectifs annuels.

* Publicis (+3,6% à 66,5 euros). La croissance organique du second trimestre a atteint 2,7%, alors que le consensus de place n'était positionné qu'à 1,6%. Oddo Securities souligne ce matin que la dynamique a été alimentée par une performance plus forte que prévu de Sapient, par des marchés européens qui s'améliorent et par un effet moins marqué que prévu de la perte du budget Procter and Gamble. L'analyste attend la conférence de présentation prévue à 10 heures pour refaire ses comptes. À ce stade, il conserve une position prudente, même s'il reconnaît que les récentes performances trimestrielles sont intéressantes. Il est neutre avec une valorisation à 65 euros.

* Hermès International (+3,1% à 365 euros). La société n'est pas rentrée dans le rang au second trimestre 2016, comme le craignaient certains : le groupe n'est pas immunisé contre le contexte international actuel, mais il est toujours capable de délivrer des performances haut de gamme. Au second trimestre, sa croissance organique a accéléré par rapport au premier. La marge opérationnelle, qui sera connue mi-septembre, restera élevée.

VALEURS EN BAISSE

* Prodware (-17% à 5,5 euros) à l'ouverture après l'annonce d'une baisse surprise de ses revenus trimestriels. Suite à cette publication, Gilbert Dupont dégrade le dossier à "accumuler" et réduit son objectif de 9,1 à 6,6 euros. Si la transition du business model vers le Saas devrait conduire à terme à une plus grande récurrence de l'activité, elle devrait pénaliser à court terme la génération de FCF, et entraîner une dégradation de la visibilité sur les prochains trimestres du fait des incertitudes entourant le rythme d'atterrissage des activités traditionnelles, explique le broker.

* Witbe (-4,2% à 8,1 euros) malgré l'annonce d'une activité dynamique au premier semestre.

* Air France KLM (-4% à 5,3 euros) poursuit sa série baissière entamée la semaine passée, enchaînant une cinquième séance de repli. Le titre de la compagnie franco-hollandaise fait cette fois les frais de l'avertissement lancé hier soir par Lufthansa. Le transporteur allemand anticipe désormais une baisse de son Ebit ajusté cette année alors qu'il s'attendait précédemment à ce qu'il soit légèrement supérieur à celui de 2015. Le groupe évoque un recul significatif des réservations de vols vers l'Europe liée "aux attaques terroristes en Europe et à une plus grande incertitude politique et économique".

* Total (-0,7% à 43,3 euros). Oil Search jette l'éponge. Le groupe australien ne cherchera pas à contrer la surenchère d'ExxonMobil sur InterOil. En mai dernier, Oil Search, appuyé par Total, avait signé un accord de prise de contrôle avec le management d'InterOil. Mais le 18 juillet, le géant américain a dégainé une contre-proposition. InterOil va verser 60 millions de dollars d'indemnité de rupture à Oil Search, dont 12 M$ reviendront au groupe français.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : hésitations avant la BCE, Publicis et Hermes en vedette
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]