Ouverture Paris : Kering s'envole, Bic plonge!

Ouverture Paris : Kering s'envole, Bic plonge!

bourse

Boursier.com, publié le mercredi 26 avril 2017 à 09h30

LA TENDANCE

La présentation ce mercredi aux Etats-Unis de la réforme fiscale tant attendue et promise par l'administration Trump avec à la clef d'importantes baisses d'impôts sera scrutée de près par les investisseurs aujourd'hui. Une grande partie de la hausse des indices américains depuis la victoire de Donald Trump a reposé sur l'anticipation de la mise en place de ces mesures. Le Marché attend donc confirmation. Elles influeront aussi sur la Bourse de Paris qui ce matin a débuté en légère baisse et s'affiche à 5.275 points (-0,05%) après la première demi-heure de négociations. Après deux séances de hausse pour les marchés dans le sillage du résultat du premier tour de l'élection présidentielle française, les publications d'entreprises reviennent sur le devant de la scène. Deux se distinguent ce matin à Paris : Kering dont la robustesse du chiffre d'affaires de début d'année provoque un afflux d'acheteurs sur le titre, alors qu'à l'inverse, le recul de chiffre d'affaires de Bic, provoque d'importants dégagements.

WALL STREET

L'appétit du risque s'est confirmé mardi à Wall Street, où les craintes politiques et géopolitiques sont repassées au second plan, après le premier tour de l'élection présidentielle française qui a rassuré sur l'avenir de l'Union européenne. Mardi, les investisseurs ont apprécié une série de bons résultats d'entreprises américaines (Caterpillar, McDonald's, Biogen...), ainsi que l'annonce de statistiques américaines solides, notamment dans l'immobilier. Mardi soir, l'indice Dow Jones a terminé tout près des 21.000 points, à 20.996 pts (+1,12%), à seulement 0,5 point de pourcentage de son record historique, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,61% à 2.388 pts, lui aussi à environ un demi-point de son dernier record. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technos et biotechs, a lui atteint un nouveau plus haut historique, à 6.025 pts (+0,7%), franchissant au passage le seuil des 6.000 points pour la première fois.

ECO ET DEVISES

Pour le quatrième mois consécutif, la confiance des ménages dans la situation économique est restée stable en avril. L'indicateur qui la synthétise s'est ainsi maintenu à 100, sa moyenne de longue période.

A suivre, le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques aux Etats-Unis (16h30).

La parité euro / dollar atteint 1,0939 ce matin. Le baril de Brent se négocie 51,99$ et le WTI 49,43$ pour l'échéance de juin. L'once d'or se traite 1.264$ (+0,02%).

VALEURS EN HAUSSE

* Kering (+10% à 285 Euros) : objectif plus que rempli au premier trimestre avec des ventes en hausse organique de 28,6% au 1er trimestre, à 3,573 MdsE, une progression deux fois plus forte que ce que prévoyaient les analystes, grâce à la grande forme de Gucci (+48,3%), le navire-amiral du groupe.

* Safran (+0,10% à 75,85 Euros) : les revenus trimestriels ont progressé de 5,5% en organique à 3,98 MdsE. Les prévisions 2017 sont confirmées : une croissance de 2% à 3% du chiffre d'affaires et un résultat opérationnel courant ajusté est attendu proche de celui de 2016. Le groupe confirme que les discussions en vue du rachat continuent et qu'elles tiennent compte des nouvelles difficultés éprouvées par l'équipementier aéronautique.

* Air Liquide (+1% à 112,05 Euros) : le groupe publie ce matin des résultats trimestriels en trompe-l'oeil, avec l'intégration d'Airgas qui dope la croissance. La progression organique se limite à 1,5%, mais le trou d'air de la division ingénierie masque une bonne performance dans le coeur de métier, gaz & services, plus dynamique que prévu.

* Capgemini (+1,30% à 92,60 Euros) : la SSII a démarré son exercice 2017 sur une légère croissance de 2,6% à périmètre et taux de change constants, pour des revenus de 3,17 milliards d'euros. Pour l'exercice entier, le management vise une croissance de 3% à taux de change constant et une marge opérationnelle comprise entre 11,7 et 11,9%.

VALEURS EN BAISSE

* Unibail-Rodamco (-0,90% à 227,35 Euros) : le chiffre d'affaires consolidé trimestriel s'élève à 528,6 ME (+1,1%). Parmi les faits marquants du trimestre, la foncière a obtenu à la mi-mars le permis de construire pour les tours de bureaux "Sisters" à La Défense.

* L'Oréal (-0,30% à 184,15 Euros) : le groupe brésilien Natura a confirmé discuter avec L'Oréal d'un rachat de The Body Shop, après les rumeurs qui ont circulé cours du week-end. L'information a été communiquée dans un avis de bourse, qui précise notamment qu'aucun accord ferme n'a été conclu et que les discussions en sont à un stade préliminaire. Samedi, l'agence Bloomberg avait révélé que Natura Cosmeticos et plusieurs fonds d'investissement, dont CVC Capital Partners, Advent International et Investindustrial, avaient passé le premier tour d'enchères.

* Groupe PSA (-0,75% à 18,81 Euros) : le constructeur a amélioré ses revenus trimestriels grâce à Peugeot et relevé ses projections de hausse du marché mondial. PSA vise toujours, dans le cadre de son plan "Push to Pass", une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5 % pour la division automobile sur la période 2016-2018 et une cible supérieure à 6% en 2021, ainsi qu'une croissance de 10% du chiffre d'affaires du groupe entre 2015 et 20183, en visant 15% supplémentaires d'ici 20213.

* Bic (-11% à 107,40 Euros) : le groupe a beaucoup souffert au premier trimestre 2017, comme l'illustre son chiffre d'affaires de 469,2 millions d'euros, qui est certes stable en données publiées, mais qui se contracte de -4,1% à taux de change constants. Cette situation s'explique par un contexte de marché compliqué pour la papeterie et les rasoirs en Amérique du Nord. Le management vise une croissance organique du chiffre d'affaires 2017 d'environ 5%.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : Kering s'envole, Bic plonge!
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]