Ouverture Paris : l'attentisme domine...

Ouverture Paris : l'attentisme domine...©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 13 décembre 2016 à 09h30

LA TENDANCE

L'attentisme domine logiquement en ce début de séance à Paris, alors que les investisseurs sont dans l'attente du verdict de la banque centrale américaine demain sur ses taux directeurs. Et la tendance pourrait durer tout au long de la séance parisienne. Le CAC40 qui a ouvert dans le rouge est désormais légèrement positif à 4.760 points (+0,01%). La réunion du comité de politique monétaire de la Fed démarre aujourd'hui pour s'achever demain soir sur un probable relèvement des taux directeurs américains d'un quart de point. C'est en tout cas ce que le marché pronostique depuis plusieurs semaines déjà. La décision confirmerait la poursuite du cycle de resserrement démarré aux Etats-Unis par une unique hausse remontant à décembre 2015, puis mis en sommeil le temps que les remous macroéconomiques se calment.

WALL STREET

Wall Street a commencé la semaine sur une note prudente, après les nouveaux records inscrits vendredi par ses trois principaux indices, qui ont bondi d'environ 3% sur la semaine dernière. Le secteur pétrolier a profité d'une hausse des cours de l'or noir, après l'accord de pays hors Opep sur une baisse de leur production, mais les technologiques ont fait l'objet de prises de bénéfices. La semaine qui s'ouvre sera rythmée par la réunion très attendue de la Fed, mardi et mercredi. Mercredi aussi, le président-élu américain, Donald Trump, rencontrera les patrons de la Silicon Valley, et jeudi, il présentera son plan visant à le mettre en retrait de ses affaires privées, tant qu'il sera en poste à la Maison Blanche.

Lundi, l'indice Dow Jones a gagné 0,20% en clôture à 19.796 points, signant un nouveau record, le 23ème depuis le début de l'année et le 15ème depuis l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche. En revanche, l'indice large S&P 500 a reculé de 0,11% pour terminer 2.257 pts, et le Nasdaq Composite a cédé 0,59% à 5.412 pts. La semaine dernière, les trois indices avaient bondi respectivement de 3%, 3% et 3,6%. En outre, l'indice des valeurs moyennes Russell 2000 et le Dow Jones des Transports avaient eux aussi inscrit des records historiques la semaine dernière.

ECO ET DEVISES

Les prix à la consommation ont bien progressé de 0,1% en Allemagne en novembre, selon l'estimation finale de l'Office fédéral de la statistique. En glissement annuel, l'inflation atteint 0,8%. Calculée aux normes européennes, l'inflation ressort nulle sur un mois et atteint 0,7% sur un an. Des données en ligne avec les attentes du consensus.

Suivront l'emploi du 3ème trimestre en Europe (11h00) et le sondage ZEW allemand de décembre (11h00). Aux Etats-Unis, début de la réunion de la Fed (verdict demain) et prix à l'import et à l'export (14h30) au programme.

La parité euro / dollar atteint 1,0633 ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,66$ et le WTI 53,69$ pour l'échéance de février. L'once d'or se traite 1.162$ (+0,02%).

VALEURS EN HAUSSE

* Europcar (+0,15% à 9,61 Euros) : la société a racheté son franchisé irlandais, dépeint comme l'un des plus importants du groupe en matière de chiffre d'affaires. L'opération, dont le montant n'a pas été communiqué, étend le réseau de filiales loueur de véhicules de neuf à dix pays. Europcar Irlande dispose de 19 agences, dont 5 en aéroports, et d'un parc de 5.000 véhicules. Son chiffre d'affaires devrait atteindre environ 50 millions d'euros cette année.

VALEURS EN BAISSE

* EDF (-0,05% à 11,14 Euros) : le groupe a confirmé lundi le redémarrage avant la fin décembre de 7 réacteurs nucléaires, apaisant les craintes de pénurie en cas de grands froids. Trois réacteurs seront même remis en service plus tôt que prévu, dès le 20 décembre.

* Vivendi (-2,40% à 18,05 Euros) : le groupe a pris 3% du capital de Mediaset sans en référer auparavant au groupe transalpin. Il a l'intention de poursuivre ses achats en fonction des conditions de marché jusqu'à devenir, le cas échéant, le deuxième actionnaire industriel de Mediaset, ce qui, dans un premier temps, pourrait représenter entre 10% et 20% du capital de Mediaset. Le bras de fer prend donc une nouvelle tournure entre les deux groupes.

* Compagnie des Alpes (-0,30% à 18,31 Euros) : le groupe a dévoilé ce matin les résultats de son exercice clos le 30 septembre dernier. Les performances financières sont en amélioration, un peu au-delà de ce que les analystes attendaient. La stratégie, elle, est résolument tournée vers l'international, notamment la Chine.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : l'attentisme domine...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]