Ouverture Paris : la baisse se poursuit

Ouverture Paris : la baisse se poursuit©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 11 août 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Alors que Wall Street s'est affiché en forte baisse jeudi soir en clôture, plombé par l'affrontement verbal entre Washington et Pyongyang qui se poursuit, les marchés européens reculent encore ce vendredi, à l'image du CAC40 à Paris qui perd 0,6% à 5.083 pts...
En Asie, Shanghai cède 1,5%, Hong Kong chute de 1,9%, Seoul glisse de 1,8%, Singapour perd 1,2%, Bombay recule de 0,7%, Sydney abandonne 1,4% et Taiwan redonne 0,15%, tandis que la bourse de Tokyo limite son retard à 0,05%...

WALL STREET

Mardi soir, Donald Trump avait promis à la Corée du Nord "feu et fureur", si elle venait à menacer les Etats-Unis. Pyongyang a aussitôt répliqué en évoquant la "perte de raison" de Trump, avec qui un dialogue "ne serait pas possible"... La Corée du Nord étudie ainsi de possibles tirs vers l'île américaine de Guam, base militaire américaine dans l'Océan Pacifique, afin d'adresser un avertissement majeur aux États-Unis. Donald Trump a renchéri hier soir en estimant ne pas avoir tenu des propos assez durs concernant la Corée du Nord... Le DJIA a abandonné finalement 0,93% à 21.844 pts ce soir, le Nasdaq a plongé de 2,13% à 6.217 pts, et le S&P500 a perdu 1,45% à 2.438 pts...

Elément clé de ce bras de fer, selon les médias chinois proches du pouvoir central, Pékin restera "neutre" en cas d'attaque de la Corée du Nord menaçant les Etats-Unis, mais interviendra si ces derniers s'en prennent en premier à la péninsule afin de destituer le régime nord-coréen : "Il faut prendre position clairement auprès de toutes les parties et leur faire comprendre que si leurs actions mettent en danger les intérêts de la Chine, la Chine répondra avec une main ferme". Allié diplomatique et partenaire commercial de la Corée du Nord, la Chine a pour le moment multiplié les appels au calme, sans grand succès...
Sur les marchés, les cours du pétrole sont retombés à 48,15$ le baril WTI (-2,5%) et l'euro a campé sur ses positions à 1,1780/$ entre banques...

ECO ET DEVISES

Pas de surprise au niveau de l'inflation allemande de juillet. L'Office fédéral de la statistique a confirmé ce matin sa première estimation en indiquant que les prix à la consommation avaient bien progressé de 1,7% sur un an outre-Rhin. En séquentiel, l'inflation ressort à 0,4%. Harmonisée avec les normes européennes, l'inflation s'établit également à 0,4% sur un mois et atteint 1,5% sur un an.
L'indice des prix à la consommation a bien reculé de 0,3% en juillet après une stabilité en juin en France. Sur un an, l'inflation ressort à 0,7%, comme annoncé initialement par l'Insee. L'ICPH (l'inflation calculée aux normes européennes) affiche un repli de 0,4% sur un mois et progresse de 0,8% sur un an. Des données en ligne avec les attentes du marché...
Aux Etats-Unis, on surveillera l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis (14h30)...

VALEURS EN HAUSSE

* Cybergun : +5%. La société annonce la signature d'une nouvelle licence avec le manufacturier d'armes autrichien GLOCK pour le marché civil de l'airsoft. Cet accord renforce ainsi les liens entre le groupe et le fabricant de pistolets et fait suite au premier contrat stratégiques signé en 2015 pour répondre aux besoins d'entraînement des forces armées et de police. GLOCK fait de nouveau confiance au groupe Cybergun pour développer désormais le marché civil de l'airsoft en France (Dom Tom inclus).
Ce contrat est une première mondiale attendue depuis plus de 20 ans par l'ensemble des acteurs du marché et les premières livraisons interviendront pour le public le 28 août 2017. Le groupe estime ce marché à près 2 ME par an.
"Les GLOCK sont devenus au fil des années synonymes de fiabilité et d'innovation dans le monde entier depuis la commercialisation, dans les années 1980, du GLOCK 17, qui a donné une renommée mondiale aux pistolets de la marque autrichienne. Ce dernier a été à l'origine de nouveaux standards pour les pistolets en règle générale et pour toute la famille des GLOCK en particulier" explique le groupe.
GLOCK équipe aujourd'hui les militaires et policiers de plus de 100 pays. Aux États-Unis, le calibre .40 équipe 2/3 des agences fédérales dont les plus prestigieuses.
Pour rappel, en 2015, Cybergun et GLOCK avaient déjà signé un premier accord professionnel pour développer des répliques destinées à l'entraînement des forces armées et de police (cf communiqué de presse du 12 octobre 2015).
Dans ce cadre, Spartan Military & Law Enforcement, division "Training" du groupe, dirigée par le général (2S) Emmanuel Maurin, a développé de nombreuses répliques grâce à cette collaboration et notamment le GLOCK 17 et le GLOCK 19. Plusieurs pièces équipes d'ailleurs déjà aujourd'hui de nombreuses forces à travers le monde.
Cybergun renforce encore sa position de leader mondial de l'airsoft sous licences et poursuit ainsi ses actions afin de consolider son portefeuille de plus de 25 licences à long terme avec des marques emblématiques mondiales qui constituent de véritables opportunités de développement.

* Thermador : +3,8% avec Groupe Open (+1,5%) et Assystem

* Carrefour : inchangé en compagnie de Bic, Solocal, Korian, Devoteam, Cerenis

* Pharmagest : stable. Au 30 juin 2017, le chiffre d'affaires consolidé du Groupe Pharmagest atteint 72,03 millions d'euros, en progression de +13,38% par rapport au 30 juin 2016. L'intégration de nouveaux métiers et de nouvelles expertises ces derniers mois "booste" le niveau de croissance global des activités du Groupe Pharmagest en 2017.
La Division Solutions Pharmacie Europe réalise un chiffre d'affaires de 51,28 ME au 30 juin 2017, en progression de +3,45% (49,57 ME) par rapport au 30 juin 2016, porté notamment par le succès des "nouveaux produits" (Officash et Offitouch) lancés en fin d'année 2016. Cette Division représente 71,2% du chiffre d'affaires global du Groupe. La Division Solutions pour les établissements sanitaires et médico-sociaux enregistre un chiffre d'affaires de 6,29 ME sur ce 1er semestre 2017 (+26,07% par rapport à 2016 ; 4,99 ME). La Division Solutions e-Santé réalise un chiffre d'affaires de 5,32 ME au 30 juin 2017 (+12,92% comparé au 30 juin 2016 ; 4,71 ME). La Division Fintech débute sa 3e année d'exploitation avec une très belle performance (+114,69%) avec un chiffre d'affaires de 9,13 ME au 1er semestre (4,25 ME au S1 2016). Elle contribue à hauteur de 12,68% au chiffre d'affaires global du Groupe sur le 1er semestre.

VALEURS EN BAISSE

* Recylex : -5,5% avec Eramet (-4%) et Abivax

* SoiTec : -3% suivi de Air France KLM et de CGG

* Ales Groupe : -2,5%. Le chiffre d'affaires du premier semestre d'Alès Groupe s'élève à 121,5 ME en repli de 0,7% à taux courants et de 0,4% à taux constants.
L'activité en France enregistre un repli de 7,6% exclusivement du fait du recul de l'activité Dermo-cosmétique, les deux autres activités Capillaires et Parfums étant en croissance sur la période.
L'international est en progression de 4,4% à taux courants et de 5% à taux constants.
La baisse sensible au premier semestre de l'activité Dermo-cosmétique en France associée à une profonde réorganisation de l'équipe commerciale de la filiale allemande, conduisent la société à anticiper un Résultat Opérationnel Courant consolidé négatif de l'ordre de 1,5 ME au premier semestre.
Néanmoins, compte tenu des importants lancements prévus au second semestre, Alès Groupe attend un retour à la croissance du chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'exercice ainsi qu'un redressement du Résultat Opérationnel Courant consolidé.

* Nexans : -2% avec Stef, STM et Vallourec

* Eurotunnel : -1%. En juillet 2017, Le Shuttle Freight a transporté 136.293 camions, en légère baisse de 1% par rapport au mois de juillet 2016. Depuis le 1er janvier, Le Shuttle Freight a transporté près de 960.000 camions.
Le trafic des Navettes Passagers s'est inscrit en baisse de -5% par rapport au mois de juillet 2016, avec 304.653 véhicules transportés, pénalisé par un effet de base doublement défavorable lié à la tenue, en France, de la phase finale de l'Euro 2016 de football l'année dernière ainsi que de la biennale du Mans Classic.
Depuis le 1er janvier, le trafic des Navettes Passagers est en légère baisse avec 1.470.454 véhicules transportés.

* Groupe ADP : -1%. ADP a enregistré en juillet un trafic en hausse de 4,3% pour Paris Aéroport par rapport au mois de juillet 2016. 10 millions de passagers ont été accueillis, dont 6,9 millions à Paris-Charles de Gaulle (+5,4%) et 3,1 millions à Paris-Orly (+1,9%).
Le trafic de juillet 2016 avait cependant été impacté par le mouvement social du personnel navigant d'Air France entre le 27 et le 31 juillet 2016, qui avait généré une perte de trafic d'environ 145.000 passagers.
Le trafic international (hors Europe) est en progression (+7,2%) en juillet du fait d'une croissance sur l'ensemble des faisceaux. Le trafic France est en croissance de 4,2%. Le nombre de passagers en correspondance a augmenté de 4,1%.
Depuis le début de l'année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de 4,9% avec un total de 58,5 millions de passagers. Le trafic de TAV Airports, dont le Groupe ADP détient 46,12 % du capital, est en hausse de 17% sur le mois de juillet 2017 et de 4,9% depuis le début de l'année.
Le trafic de l'aéroport de Santiago du Chili, dont le Groupe ADP détient 45 % du capital, est en hausse de 10% sur le mois de juillet 2017 et de 10% également depuis le début de l'année.

Natixis : -1% suivi de Crédit Agricole et de CNP...

 
4 commentaires - Ouverture Paris : la baisse se poursuit
  • avatar
    Mdr -

    A 5000 points l'indice est largement a son prix et très bien valorisé ! Vous espérez quoi,une autre galaxie ?

    avatar
    Mdr -

    J'ajouterais qu'il serait curieux de savoir quelle raisons,ils vont mettre en avant pour justifier une baisse conséquente.

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    et oui comme depuis un certain temps annoncé ça fond comme la neige au soleil seul Mafiosi le grand expert en la matière en jubilant a contre courant pour l'instant il se frotte les mains !

  • avatar
    rapetou -

    Ce n'est plus une baisse, c'est une chute !

  • avatar
    FelixM -

    A 10h30, les 5 059 sont désormais enfoncés. Le trou de cotation du lendemain du premier tour des présidentielles est ainsi comblé. Si cela se confirme à la clôture, il s'agit d'un évènement majeur pour le CAC 40 dans sa longue glissade de l'été. Ce "gap" refermé, le marché a-t-il purgé sa morosité et peut-il commencer à bâtir les fondations du rebond ? Rien n'est moins assuré.
    L'été est statistiquement défavorable aux marchés d'actions, particulièrement le mois de septembre. La moyenne mobile de long terme M200 passe aujourd'hui vers 4 990, un peu moins de 1 % au dessous des niveaux actuels, et pourrait bien ne pas tenir d'ici octobre. Un passage sous celle-ci ne serait pas cependant un signal avéré de marché baissier, s'il ne dure que quelques semaines et ne descend pas trop loin.
    Et les menaces géopolitiques n'incitent pas vraiment à l'optimisme, ni la superbe indifférence de Wall Street à tous ces nuages, avec un Dow Jones qui caracole encore à 1,25 % de son sommet.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]