Ouverture Paris : le CAC40 marque une pause, Fimalac et PCAS flambent

Ouverture Paris : le CAC40 marque une pause, Fimalac et PCAS flambent

bourse

Boursier.com, publié le mardi 16 mai 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Sans grande conviction, le marché parisien débute la séance en retrait avec un CAC40 qui cède 0,34% à 5.399 points après 30 minutes d'échanges. Il faut dire que les investisseurs ont quelques réticences à prendre davantage de risques après un début d'année 2017 faste pour les indices boursiers. Ils craignent un retour de bâton au second semestre. Dans l'actualité politique, les français vont connaître la composition du nouveau gouvernement dirigé par Edouard Philippe. Les américains, pour leur part, s'interrogent sur une énième polémique concernant Donald Trump. L'agenda économique comprend quelques indicateurs importants en Europe.

ECO ET DEVISES

Pas de surprise au niveau des prix à la consommation du mois d'avril en France. Selon les données définitives de l'Insee, l'inflation annuelle atteint 1,2% sur la période après 1,1% en mars. Harmonisée aux normes européennes, l'inflation annuelle ressort à 1,4%, comme au cours des deux mois précédents. En séquentiel, elle ralentit nettement, à +0,1% après +0,7% en mars. Des données en ligne avec les attentes.

L'indice des prix à consommation britanniques d'avril (10h30) l'indice des prix à la production britanniques d'avril (10h30), la balance commerciale de mars en zone euro (11h00), le sondage ZEW européen de mai (11h00) et le PIB du 1er trimestre de la zone euro (11h00) sont également au programme.

La parité euro / dollar atteint 1,1030 ce matin. Le baril de Brent se négocie 52$ et le WTI 49,36$ pour l'échéance de juillet. L'once d'or se traite 1.234$ (+0,3%).

VALEURS EN HAUSSE

*PCAS flambe de 19,2% à 16,50 euros après le projet de rachat à 17 euros l'action de Novacap. Novacap prévoit de racheter à plusieurs actionnaires importants de PCAS des blocs de titres représentant plus de 50% du tour de table, notamment celui d'Eximium, le holding de Michel Baulé, propriétaire de 29,5% des parts.

* Fimalac s'envole de près de 20% à 131,82 euros, après le projet de retrait de la cote du Groupe Marc de Lacharrière à 131 euros, coupon détaché.

* Groupe Gorge (+3,5% à 21,7 euros) après avoir décroché la deuxième commande la plus importante de son histoire dans le nucléaire. Le groupe a signé un contrat majeur pour les deux réacteurs EPRTM actuellement en construction sur le site de Hinkley Point C situé dans le Somerset, au sud-ouest de l'Angleterre.

* Groupe ADP (+0,6% à 136 euros), après avoir fait état d'une hausse de 7,1% de son trafic au mois d'avril en rythme annuel, cette progression s'expliquant notamment par le décalage de la date des vacances de Pâques en région parisienne.

* AccorHotels (+0,3% à 41,2 euros). Le groupe négocie le rachat de la part minoritaire du FCDE dans Noctis, qui possède un portefeuille de lieux emblématiques et haut de gamme pour les festivités. Les modalités financières n'ont pas été précisées.

VALEURS EN BAISSE

* Avanquest (-3% à 0,485 euro), dans le sillage de la publication du chiffre d'affaires du premier trimestre 2017 et de la confirmation du changement de nom de la société, qui va se rebaptiser Claranova. Portzamparc a pris acte des derniers chiffres, mais réduit sa recommandation d'acheter à conserver, au regard de la forte progression du titre, qui a plus que triplé depuis le mois de janvier et qui affiche un gain de 535% sur un an. Le bureau d'études a ajusté de 0,43 à 0,50 euro son objectif de cours. Il estime que le dossier est toujours sur une pente ascendante, mais qu'il est temps de faire une pause.

* Renault (-1,2% à 87,7 euros). Les immatriculations de véhicules particuliers neufs ont enregistré un sérieux coup de frein en Europe en avril, puisqu'elles chutent de -6,6% en glissement annuel, à 1,19 million d'unités. Il faut cependant rapprocher cette baisse de la vive hausse de 11,2% comptabilisées en mars, qui était tout aussi excessive, mais dans l'autre sens. En effet, c'est un problème de jour ouvré : le week-end de Pâques tombait en avril cette année, alors qu'il a eu lieu en mars en 2016. La lecture sur les quatre premiers mois de l'année est plus cohérente, avec une hausse de 4,7% pour 5,33 millions d'immatriculations.

* Elis (-1,2% à 20 euros). HSBC a réduit d'achat à conserver sa recommandation sur le dossier, en visant toujours 19 euros.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : le CAC40 marque une pause, Fimalac et PCAS flambent
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]