Ouverture Paris : le CAC40 rebondit, Sodexo en vedette

Ouverture Paris : le CAC40 rebondit, Sodexo en vedette©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 19 novembre 2015 à 09h30

LA TENDANCE

Dans le sillage de Wall Street et des places asiatiques, le CAC40 rebondit de 0,91% à 4.952 points dans les premiers échanges. Le compte rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed, rendu public hier, montre que la banque centrale américaine devrait commencer à relever ses taux dès le mois de décembre. Bizarrement, les investisseurs ont été rassurés par la mention d'un resserrement monétaire graduel, comme s'ils imaginaient jusque-là que la Fed allait semer la zizanie sur les marchés en relevant trop vite ses taux d'intérêt... Du côté des valeurs, Sodexo est à l'honneur ce matin, les investisseurs saluant la solide publication annuelle du spécialiste de la restauration collective.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30 : consensus 270.000 demandes nouvelles), l'indice d'activité de la Fed de Philadelphie en novembre (16h00 : consensus -0,5) et l'indice des indicateurs avancés du Conference Board d'octobre (16h00 : consensus +0,5%) animeront la cote.

La parité euro / dollar atteint 1,0709 ce matin. Le baril de Brent se négocie 44,50$ et le WTI 42,30$ pour l'échéance de janvier. L'once d'or se traite 1.076$ (+0,55%).

La parité euro / dollar atteint 1,0637 ce matin. Le baril de Brent se négocie 43,96$ et le WTI 42,02$ pour l'échéance de janvier. L'once d'or se traite 1.068$ (-0,16%).

VALEURS EN HAUSSE

* Sodexo (+8,7% à 87,3 euros). Les investisseurs saluent la publication annuelle du spécialiste de la restauration collective et la confirmation de ses objectifs de moyen terme. Concernant 2016, le management revoit en baisse ses attentes de croissance organique mais revoit en hausse ses attentes d'amélioration des marges, supérieures aux consensus, note Natixis. Le groupe versera par ailleurs un dividende de 2,20 euros accompagné d'un programme de rachat d'actions, en vue de les annuler, de 300 millions d'euros. Natixis est à l'"achat" sur la valeur avec un cours cible de 94 euros.

* Cellectis (+8% à 36,2 euros). Servier a exercé son option de licence exclusive et mondiale sur la thérapie allogénique UCART19 de Cellectis par anticipation. UCART19 va bientôt entrer en essais cliniques de phase I pour la leucémie lymphoïde chronique (LLC) et la leucémie lymphoblastique aigüe (LLA). En parallèle, Pfizer et Servier ont conclu un accord de collaboration et de licence exclusive mondiale visant à codévelopper et commercialiser UCART19, l'américain aux Etats-Unis et le français dans le reste du monde. Cet accord n'a pas de conséquence sur celui qui lie directement Pfizer et Cellectis, qui ne porte pas sur UCART19.

* Solocal (+2,9% à 7,6 euros). La cure d'amaigrissement continue, puisque le groupe va se séparer de Sotravo, sa filiale de devis en ligne. Des négociations exclusives ont démarré avec Wengo (Vivendi). Sotravo fait partie des activités internet non-rentables et sans croissance du groupe.

* Naturex (+1,8% à 65,7 euros). Le groupe a signé un accord de licence avec Barry Callebaut pour l'utilisation commerciale d'une "allégation de santé unique" sur les extraits de cacao, autorisée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments.

VALEURS EN BAISSE

* Korian (-5,4% à 33,915 euros), après le départ surprise de son directeur général, débarqué par le conseil d'administration. Natixis a immédiatement réagi en passant de "acheter" à "alléger" sa recommandation sur le dossier, pour un objectif ramené de 39 à 30 euros. "Le timing et les motivations d'une telle décision sont surprenants", explique l'analyste, surtout alors que le groupe vient d'annoncer le rachat de Casa Reha en Allemagne. Il se risque à hasarder l'hypothèse selon laquelle le conseil d'administration préfère une pause dans le développement à une poursuite du renforcement outre-Rhin à l'avenir.

* Soitec (-5% à 0,75 euro), après avoir paradoxalement publié ses meilleurs résultats depuis longtemps. Alors évidemment, la société a encore accusé une lourde perte nette au terme de son premier semestre 2015/2016, -43 millions d'euros, mais les charges financières et les activités solaires non poursuivies pèsent à hauteur de 40 ME. Le coeur de métier, l'électronique, revient dans le vert au niveau opérationnel à hauteur de 3 ME (-25 ME un an avant).

 
0 commentaire - Ouverture Paris : le CAC40 rebondit, Sodexo en vedette
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]