Ouverture Paris : le CAC40 repart à la baisse

Ouverture Paris : le CAC40 repart à la baisse

Les cotations des entreprises sont annoncées sur des écrans au siège d'Euronext

Boursier.com, publié le mercredi 18 janvier 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 flanche après une ouverture en territoire positif : l'indice parisien cède -0,25% à 4.850 points à l'approche de 9h30. Les investisseurs naviguent toujours à vue en l'absence de nouveau catalyseur à la hausse. Hier, les déclarations de Theresa May sur le Brexit ont quelque peu rassurées dans le sens où le Marché a apprécié sa volonté de procéder à un Brexit par étape, avec validation des conditions par le Parlement. Les investisseurs devraient faire plus grand cas de la réunion de la Banque centrale européenne demain.

WALL STREET

Après un jour férié, lundi, Wall Street a démarré sa semaine sur une note poussive... Les inquiétudes concernant le Brexit et la politique de Donald Trump ont pris le dessus sur les annonces de résultats d'entreprises, dont plusieurs sont pourtant ressortis meilleurs que prévu (Morgan Stanley, UnitedHealth...) Le secteur bancaire a bu la tasse, après une chute du dollar provoquée par des propos de Donald Trump.

A la clôture, l'indice Dow Jones a glissé mardi de 0,30% à 19.827 points, tandis que l'indice large S&P 500 a aussi cédé 0,30% à 2.268 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeur technos et biotechs, a fléchi de 0,64% à 5.538 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, l'indice des prix à consommation allemands de décembre, ressorti conforme aux attentes et à la lecture anticipée, précèdera les chiffres de l'emploi britannique de novembre / décembre (10h30) et l'indice des prix à consommation de décembre en zone euro (11h00). Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation (14h30), la production industrielle américaine (15h15), l'indice du marché immobilier américain (16h00) et le Livre Beige économique de la Fed (20h00) sont attendus.

La parité euro / dollar atteint 1,0694 ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,66$ et le WTI 53,47$ pour l'échéance de mars. L'once d'or se traite 1.214$ (-0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* Atari (+8,75% à 0,25 Euro) : publie un résultat net part du groupe de 7,4 millions d'euros pour son premier semestre comptable, contre -1,4 ME pour la période comparable, grâce à un gain de 7,1 ME sur l'opération de rachat du prêt Alden et à diverses reprises de provisions sur litiges.

* Sanofi (+0,10% à 76,19 Euros) : le laboratoire peut désormais vendre son insuline glargine basale Suliqua en Europe. Les lancements sont prévus au cours du second trimestre.

* Virbac (+2% à 172,95 Euros) : le groupe vétérinaire a dégagé 871,9 ME de revenus en 2016, en progression de 2,3% et de 4,5% hors impact du change. Le résultat opérationnel courant ajusté du groupe devrait se situer, comme attendu, au-delà de 10% à taux de change constants. La société a par ailleurs obtenu, de son pool de banques un assouplissement de la clause de respect d'un covenant financier à fin 2016. Le consensus était positionné à 872 ME.

VALEURS EN BAISSE

* Vivendi (-0,85% à 17,50 Euros) : le groupe cherche à dynamiser Dailymotion en affinant son positionnement, révèlent ce matin 'Les Echos', qui se sont entretenus avec Maxime Saada, le directeur général de Canal+ et PDG de la plateforme de diffusion de vidéos. Le dirigeant veut "éditorialiser" Dailymotion, en mettant en avant des contenus, tout en conservant un statut de simple hébergeur. Par ailleurs, Mediaset a annoncé un plan pour redresser sa branche médias.

* Eurotunnel (-0,30% à 9,02 Euros) : le groupe a réagi après l'annonce des modalités du Brexit par Theresa May hier. Le groupe considère que ce processus va générer à 2 ans de négociations, mais n'est "pas de nature à affecter la vitalité économique des échanges physiques entre la Grande-Bretagne et l'Europe continentale". Il rappelle qu'en dépit du vote britannique en juin dernier, 2016 s'est soldé par un trafic record.

* Bureau Veritas (-1,85% à 17,98 Euros) : Après la dégradation de Crédit Suisse intervenue hier, c'est au tour d'Oddo Securities d'abaisser sa recommandation. Le broker est désormais à "alléger" sur le spécialiste de la certification, contre une précédente opinion fixée à "neutre".

* ADP (-0,90% à 102,45 Euros) : Le courtier Kempen a dégradé de "neutre" à "vendre" son avis sur le gestionnaire des aéroports parisiens, malgré un objectif de cours rehaussé de 88 à 95 euros.

 
1 commentaire - Ouverture Paris : le CAC40 repart à la baisse
  • avatar
    Mdr -

    Les gérants de fonds commencent a bouillir et le signal viendra comme toujours d'outre atlantique.Nouvelle présidence,la besace est vide et il va falloir la remplir.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]