Ouverture Paris : le CAC40 repart de l'avant

Ouverture Paris : le CAC40 repart de l'avant©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 25 janvier 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Si à l'image des marchés européens, le CAC40 a peu bougé hier, il prend le chemin de la hausse aujourd'hui, s'adjugeant un gain de 0,75% à 4.865 points. La prudence des dernières séances résultait de la difficulté des investisseurs à s'engager en faveur des actifs risqués après les premiers jours de l'administration Trump. Mais hier soir, les marchés actions ont repassé la marche avant aux Etats-Unis après la clôture parisienne, alimentés par les nouvelles vagues de résultats d'entreprises aux Etats-Unis. Mais c'est encore Donald Trump qui fera la pluie et le beau temps avant l'annonce, plus tard dans la journée, de mesures anti-immigration, l'un des axes forts de son programme électoral. Le nouveau président américain n'a pas manqué de rappeler ses priorités hier soir via twitter, à peu près en ces termes "grosse journée pour la sécurité nationale demain. Parmi beaucoup d'autres choses, nous allons construire le mur !".

WALL STREET

La Bourse américaine a retrouvé des couleurs mardi, toujours dominée par les effets d'annonce de la nouvelle administration Trump. En outre, de très nombreux résultats d'entreprises et des indicateurs macro-économiques ont confirmé dans l'ensemble la bonne santé de l'économie américaine. Le promoteur immobilier D.R. Horton (+6,6%), le chimiste DuPont (+4,5%) et le géant chinois du e-commerce Alibaba (+3%) notamment, ont publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Mardi soir, le Nasdaq et le S&P 500 ont signé de nouveaux records historiques. Le Dow Jones a progressé de 0,57% à 19.913 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,66% à 2.280 pts et que le Nasdaq Composite a gagné 0,87% à 5.601 pts.

ECO ET DEVISES

Légère baisse de l'indice du climat des affaires en janvier. Après un gain de 3 points en décembre, l'indice, calculé par l'Insee, recule d'un point sur le premier mois de l'année. À 104, il se situe toutefois encore au-dessus de sa moyenne de long terme (100). Le climat augmente de quatre points dans le commerce de gros et d'un point dans le bâtiment. Il est stable dans l'industrie. En revanche, il perd quatre points dans les services et un point dans le commerce de détail.

Aux Etats-Unis, place à l'indice FHFA des prix de l'immobilier (15h00) et au rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30).

La parité euro / dollar atteint 1,0735 ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,36$ et le WTI 53,05$ pour l'échéance de mars. L'once d'or se traite 1.205$ (-0,3%).

VALEURS EN HAUSSE

* BNP Paribas (+1,60% à 60,86 Euros) - Société Générale (+1,70% à 46,56 Euros) : le secteur s'agite en Europe. Hier soir, Intesa Sanpaolo a confirmé étudier un rapprochement avec son compatriote Generali, lequel pourrait être courtisé par d'autres prétendants, à commencer par les deux géants européens du secteur, le français Axa et l'allemand Allianz. Intesa a dû sortir de son silence après que des rumeurs d'offres en titres eurent circulé hier sur le marché. Non loin de là, en Allemagne, où le secteur financier n'est pas au mieux non plus, la Deutsche Bank réfléchirait à faire coter une partie du capital de sa gestion d'actifs.

* Figeac Aéro (+5,25% à 22,86 Euros) : dopé par le gain du plus important contrat de l'histoire du groupe. Le sous-traitant aéronautique a conclu un accord avec Spirit AeroSystems pour le marché relatif à la production de plusieurs pièces élémentaires et sous-ensembles pour les programmes Airbus A350 XWB et Boeing B737, B747-8, B767 et B777.

VALEURS EN BAISSE

* Carrefour (-0,02% à 23,60 Euros) : la liste des prétendants au remplacement de Georges Plassat se réduit. Après Hubert Joly, le patron de l'américain Best Buy, c'est Alain Caparros, celui de l'allemand Rewe, qui a officiellement décliné. Pendant ce temps, l'actionnariat se réorganise puisque le fonds Colony Capital a annoncé à l'AMF avoir soldé entièrement, le 20 janvier, sa position qui dépassait 5% du tour de table.

* Mercialys (-1,50% à 18,16 Euros) : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en coupant son objectif de cours de 22,80 à 19,90 euros.

 
2 commentaires - Ouverture Paris : le CAC40 repart de l'avant
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]