Ouverture Paris : le CAC40 toujours autour des 5.400 points

Ouverture Paris : le CAC40 toujours autour des 5.400 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 11 mai 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Toujours autour des 5.400 points, le CAC40 s'affiche sans tendance dans les premières minutes d'échanges ce matin (+0,01%). Ce seuil symbolique autour duquel l'indice parisien tourne depuis quelques séances sera scruté de près aujourd'hui. Mais la stabilité de début de séance masque quelques écarts sur certains titres de la cote parisienne à l'ouverture, les arbitrages se faisant nombreux suite à quelques publications trimestrielles. Ainsi, Crédit Agricole ou Ipsen sont recherchés, à l'inverse de SFR. A Wall Street, la nuit a été marquée par un décrochage de 20% post-séance de l'action Snap, après de premiers trimestriels douloureux. Aujourd'hui, les regards seront tournés vers la Banque d'Angleterre, qui devrait annoncer un statu quo sur ses taux à la mi-journée, juste après que la Commission européenne eut dévoilé, en fin de matinée, ses prévisions économiques mises à jour.

WALL STREET

La Bourse de New York a bien résisté mercredi à l'annonce surprise du limogeage du patron du FBI James Comey, par Donald Trump. Les indices ont une nouvelle fois fini en ordre dispersé, même si le Nasdaq Composite s'est offert un 4ème record de suite. Les cours du pétrole ont rebondi de plus de 3% à la faveur d'une chute plus forte que prévu des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis. Les publications financières trimestrielles ont offert un tableau contrasté, avec une déception chez Walt Disney (-2,1%) mais aussi de bonnes surprises, notamment chez Nvidia (+18% !). A la clôture, l'indice Dow Jones a reculé mercredi de 0,16%, à 20.943 pts, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,11% à 2.399 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technos et biotechs, a avancé de 0,14% à 6.129 pts, qui marque donc son 4ème record historique d'affilée.

ECO ET DEVISES

En Europe, la production industrielle et la balance commerciale de mars au Royaume-Uni seront connus à 10h30, avant la décision de la Banque d'Angleterre sur ses taux à 13h00. Aux Etats-Unis, place aux inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) et à l'indice des prix à la production (14h30).

La parité euro / dollar atteint 1,0876 ce matin. Le baril de Brent se négocie 50,43$ et le WTI 47,91$ pour l'échéance de juillet. L'once d'or se traite 1.220$ (+0,1%).

VALEURS EN HAUSSE

* Crédit Agricole (+1,20% à 14,48 Euros) : les bénéfices se sont fortement accrus au premier trimestre 2017, en s'appuyant sur une performance plutôt solide de tous les métiers. Le bénéfice net dépasse les attentes de la place. Il faudra attendre le retour des analystes sur la qualité des résultats pour en savoir plus, mais la publication paraît, en première lecture, fort solide.

* Engie (+0,05% à 14,03 Euros) : le fonds Neptune (monté par Carlyle et CVC) pourrait, comme prévu, racheter les 70% détenus par le français dans sa division E&P. Sky évoque un accord signé et le "Financial Times" un accord presque signé. Les actifs représentent plusieurs milliards d'euros.

* Ipsen (+0,80% à 108,40 Euros) : le laboratoire a relevé ses objectifs de moyen terme. Il table sur des ventes supérieures à 2,5 milliards d'euros en 2020, avec une croissance des ventes de médecine de spécialité de plus de 14% par an sur la période 2016-2020 et une croissance des ventes en santé familiale comprise entre 4% et 6% par an. La marge opérationnelle des activités sera supérieure à 30% à l'horizon du plan.

VALEURS EN BAISSE

* EDF (-0,20% à 8,84 Euros) : la Pologne et l'énergéticien pourraient annoncer "dans les prochains jours" les modalités de sortie du groupe français du marché local, a fait savoir le ministre polonais de l'énergie.

* Safran (-1% à 76,70 Euros) : Boeing a gelé les essais de son B737MAX, dont le premier exemplaire doit être livré la semaine prochaine, après la découverte d'un composant défectueux sur le LEAP-B de CFM International (Safran / GE). La pièce semble pouvoir être remplacée.

* SFR (-0,50% à 31,32 Euros) : la société a publié des revenus stables au 1er trimestre 2017, une période marquée par des recrutements nets positifs dans le post-payé en France, après les efforts réalisés sur la qualité du réseau et le lancement des offres SFR Family!. La marge d'Ebitda, elle, se contracte à 30,3%, à cause des frais d'acquisition de contenus et des économies du plan de départ volontaire qui ne sont pas encore totalement en place.

* Assystem (-8,40% à 34,25 Euros) : ce sont les grands manoeuvres chez Assystem ! Le groupe de Dominique Louis a pris deux importantes décisions concernant son avenir. D'abord, il va filialiser son activité d'ingénierie produits et de services post-développement et en céder le contrôle à Ardian. Ensuite, il va participer au tour de table de la nouvelle entité Areva NP, la société qui a vocation à être rachetée par EDF. Une OPRA sera lancée.

 
1 commentaire - Ouverture Paris : le CAC40 toujours autour des 5.400 points
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]