Ouverture Paris : les 5.200 points menacés

Ouverture Paris : les 5.200 points menacés©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 juin 2017 à 09h30

LA TENDANCE

La banque centrale américaine n'a pas pris le risque d'aller contre les attentes des marchés et a logiquement rehaussé d'un quart de point ses taux d'intérêt, la deuxième fois depuis le début de l'année. Et la feuille de route est respectée puisqu'elle a aussi confirmé que l'objectif de la Fed reste d'organiser une autre hausse de taux cette année. Certains observateurs pensaient que les statistiques économiques récentes moins porteuses de l'économie américaine auraient pu pousser la Fed à renoncer à un autre tour de vis en 2017. Si le Dow Jones a signé un nouveau record dans la foulée hier, il n'en est pas de même ce matin à Paris, où le CAC40 s'engage sur des prises de bénéfices avec le niveau des 5.200 points désormais menacé en raison de la baisse de -0,80% de l'indice phare parisien.

WALL STREET

Les actions américaines ont fini dans le désordre après les annonces de la Fed, qui a procédé comme prévu à une nouvelle hausse des taux, et a maintenu le cap du resserrement monétaire, malgré le passage à vide actuel de l'inflation. L'indice Dow Jones s'est hissé à un nouveau sommet historique, tandis que le S&P 500 et le Nasdaq composite ont fini en légère baisse. L'indice Dow Jones a ainsi terminé en hausse de 0,22% à 21.374 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,10% à 2.438 pts, au lendemain d'un record historique et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a reculé de 0,41% pour finir à 6.195 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, la Banque nationale suisse (9h30) et la Banque d'Angleterre (13h00) se prononcent sur leurs taux, tandis que l'inflation française de mai (8h45), les ventes de détail britanniques d'avril (10h30) et la balance commerciale de la zone euro (11h00) seront aussi de la partie. Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (14h30), l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York (14h30) et les prix à l'import et à l'export seront dévoilés à 14h30. La production industrielle (15h15) et l'indice du marché immobilier (16h00) suivront.

La parité euro / dollar atteint 1,1222 ce matin. Le baril de Brent se négocie 47,05$ et le WTI 44,95$ pour l'échéance d'août. L'once d'or se traite 1.264$ (+0,3%).

VALEURS EN HAUSSE

* Zodiac Aerospace (+0,50% à 23,83 Euros) : le groupe a réalisé au cours des 9 premiers mois de son exercice 2016-2017 un chiffre d'affaires de 3,79 MdsE, en baisse de -1,4% à données publiées et de -3,2% en organique. Une performance en ligne avec le scénario de redressement. Les prévisions de court et long terme sont confirmées.

VALEURS EN BAISSE

* Nokia (-0,60% à 5,66 Euros) : le groupe a présenté hier une nouvelle gamme de routeurs pour se faire une place au soleil sur ce marché dominé par les américains Cisco et Juniper. L'équipementier, qui a récupéré les compétences en la matière d'Alcatel-Lucent, n'hésite pas à affirmer que ses équipements sont les plus rapides du monde.

* SFR (-2% à 31,41 Euros) : le groupe de télécoms et de médias a annoncé mercredi une étape supplémentaire dans la réorganisation de son pôle de presse, qu'il entend recentrer sur les journaux 'L'Express' et 'Libération'. L'ensemble des titres cédés (pour un montant non communiqué) pèse une vingtaine de millions de chiffre d'affaires et emploie une trentaine de journalistes.

* CGG (-1% à 4,68 Euros) : Après avoir passé plusieurs trimestres dans le dur au niveau opérationnel, CGG se frotte désormais à l'épreuve des procédures collectives des deux côtés de l'Atlantique. Pour assurer sa survie, le spécialiste de la géophysique a arraché un accord avec ses créanciers, qui lui permet de lancer une procédure de sauvegarde en France et deux autres aux Etats-Unis, un "Chapter 11" (procédure de faillite classique) et un "Chapter 15" (procédure permettant à une entreprise non-américaine de solliciter la justice des Etats-Unis).

* Soitec (-3,40% à 53,70 Euros) : l'exercice clos le 31 mars dernier permet d'afficher un Ebitda des activités poursuivies de 41 ME, soit 16,7% du chiffre d'affaires, en ligne avec le dernier objectif communiqué par la société, à savoir 16,5% minimum. Le résultat net est positif de 8,4 ME. La dette nette a été réduite à 11,6 ME. Le chiffre d'affaires de l'exercice 2017-2018 est attendu en croissance d'environ 25% à taux de change constants et la marge d'Ebitda à au moins 20%.

 
2 commentaires - Ouverture Paris : les 5.200 points menacés
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]