Ouverture Paris : les 5.400 points en question

Ouverture Paris : les 5.400 points en question©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 10 mai 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Les investisseurs sont en quête de nouveaux catalyseurs de hausse après l'élection d'Emmanuel Macron à la Présidence de la République qui les a rassurés. La baisse l'emporte à nouveau ce matin à Paris, dans des proportions faibles, certes puisque le CAC40 abandonne 0,20%, à 5.385 points. Des publications trimestrielles animent la cote parisienne à l'image de celles d'Eiffage, Natixis ou EDF qui sont saluées ce matin. En revanche, le titre Legrand est en berne.

WALL STREET

La Bourse de New York a une nouvelle fois eu du mal à trouver une direction claire mardi, en l'absence d'indicateurs économiques majeurs. Le Nasdaq a néanmoins inscrit un nouveau record historique, tandis que les autres indices ont été alourdis par les valeurs pétrolières. Le secteur aérien en revanche a profité du récent recul des cours du pétrole, tandis que l'action Apple a franchi un nouveau record. L'indice Dow Jones a reculé mardi soir de 0,17%, à 20.976 pts à la clôture, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,1% à 2.397 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technos et biotechs, a avancé de 0,29% à 6.120 pts, un nouveau record historique.

ECO ET DEVISES

La production industrielle rebondit de 2% en mars après un repli de 1,7% le mois précédent. Le consensus tablait sur une hausse de " seulement " 1%. La production de la seule industrie manufacturière affiche une progression de 2,5 % après -0,7% en février.

Aux Etats-Unis, les prix à l'import et à l'export (14h30), l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta (16h00), le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30) et la balance budgétaire (20h00) sont programmés.

La parité euro / dollar atteint 1,0930 ce matin. Le baril de Brent se négocie 49,36$ et le WTI 46,83$ pour l'échéance de juillet. L'once d'or se traite 1.228$ (+0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* Thales (+0,30% à 98,75 Euros) : le groupe n'a pas trouvé de terrain d'entente avec Latour Capital pour la vente de sa division billettique. Il poursuivra l'examen des différentes options identifiées pour assurer le développement de cette activité, qui pèse 190 ME de revenus annuels.

* EDF (+1,40% à 8,83 Euros) : l'énergéticien a confirmé, en marge de l'annonce de ses revenus au 1er trimestre, ses objectifs 2017, dont un Ebitda de 13,7 à 14,3 MdsE et un Ebitda de 15,2 MdsE en 2018.

* Air France KLM (+2,90% à 8,81 Euros) : il aura fallu attendre le mois d'avril pour assister à une inversion de tendance sur la recette unitaire par passager, après des mois et des mois de contraction. La compagnie annonce ce matin que la recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change de son activité passage est en hausse par rapport à avril 2016. Celle du cargo (RTKO) continue en revanche à baisser, sans surprise.

* Eiffage (+1,10% à 79,78 Euros) : belle croissance de 6,2% sur une base comparable au 1er trimestre, à 3,2 MdsE, même si le trimestre ne peut être extrapolé à tout l'exercice. Le carnet de commandes a progressé de 7,7% sur un an.

* Natixis (+2,60% à 6,61 Euros) : les résultats du premier trimestre sont en vive hausse et le ratio CET1 Bâle 3 atteint 11%.

* Suez (+0,50% à 16,39 Euros) : le compte de résultats affiche des "+" sur chaque ligne au premier trimestre 2017. La marge opérationnelle a atteint 7,5%. Les objectifs sont confirmés. La finalisation du rachat de GE Water est prévue au troisième trimestre.

VALEURS EN BAISSE

* Danone (-0,30% à 65,92 Euros) : le chinois Yili Industrial serait en pôle-position pour racheter la marque de yaourts bios américaine Stonyfield, dont la vente avait été exigée par l'antitrust dans le cadre du rachat de WhiteWave. Le 'New York Post' a appris qu'une offre de 850 M$ est sur la table.

* Orange (-0,35% à 15 Euros) : l'Agence Reuters et 'L'Express' ont débusqué dans le document de référence d'Orange des détails sur l'un des contentieux opposant les opérateurs de télécommunications en France. Des opérateurs réclament 2,7 MdsE de dédommagements au numéro un français pour des pratiques anticoncurrentielles dans le segment entreprises. "SFR nous a habitués à des demandes prohibitives dans le passé qui n'ont jamais été suivies d'effet", a indiqué un porte-parole d'Orange.

* Legrand (-1,30% à 60,52 Euros) : le groupe a généré une croissance organique de ses ventes de +4,6% au premier trimestre. La progression du résultat opérationnel ajusté atteint +14,5% à 259,5 ME et la hausse du résultat net part du groupe atteint +17%, à 149 ME. Legrand confirme ses deux objectifs pour 2017.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : les 5.400 points en question
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]