Ouverture Paris : les prises de bénéfices se poursuivent

Ouverture Paris : les prises de bénéfices se poursuivent

Illustration générique bourse

Boursier.com, publié le mercredi 14 octobre 2015 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 repasse sous les 4.600 points ce matin en raison d'un recul marqué de plus de 1% (-1,10% à 4.592 points). Les investisseurs continuent de prendre leurs bénéfices, après les deux dernières séances, dans le rouge. Il est vrai que le CAC40 avait progressé de plus de 5% la semaine dernière. Les résultats semestriels publiés avant l'ouverture poussent aussi les investisseurs à la prudence : ceux du fabricant de machines de production de semiconducteurs ASML, sont inférieures aux attentes, alors que le groupe est généralement considéré comme un bon baromètre sectoriel. L'éditeur de logiciels Software AG, a averti sur ses objectifs. De son côté, Edenred a lancé un avertissement sur ses objectifs à cause de la dépréciation du réal : il était attendu, mais il vient s'ajouter aux autres nouvelles négatives du jour. Son titre se retrouve en fort recul.

WALL STREET

L'inquiétude sur la croissance mondiale a rattrapé Wall Street, mardi, après des mauvais chiffres du commerce extérieur chinois. Les secteurs qui avaient soutenu le rebond des dernières semaines (matières premières, industrie, énergie), ont reflué. Les investisseurs sont restés attentistes avant une salve de résultats trimestriels, dont ceux de JP Morgan Chase et d'Intel, mardi après la clôture.

A la clôture, le Dow Jones a fini en recul de 0,29% à 17.082 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,68% à 2.004 points, après avoir retrouvé la veille son plus haut depuis 7 semaines. Quant au Nasdaq, il a fini en recul de 0,87% à 4.797 points, plombé par les biotechs.

ECO ET DEVISES

Les prix à la consommation français ont reculé de -0,4% entre août et septembre, une contraction ramenée à -0,1% en tenant compte de la correction des variations saisonnières. Sur un an, ils demeurent stables (l'IPCH est à +0,1%). Les principales contributions à la baisse de l'IPC en septembre proviennent du repli saisonnier des prix des services liés au tourisme après les vacances scolaires d'été et d'un nouveau recul des prix des produits pétroliers, indique l'Insee, alors que les prix des produits manufacturés après les soldes.
A suivre, l'indice des prix à la production britanniques de septembre (10h30) et le sondage ZEW allemand d'octobre (11h00 : consensus attentes 6,5). Aux Etats-Unis, seuls les chiffres de la balance budgétaire de septembre sont au programme (20h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1360 ce matin. Le baril de Brent se négocie 50,40$ et le WTI 47,51$ pour l'échéance de novembre. L'once d'or se traite 1.154$ (-0,8%).

VALEURS EN HAUSSE

* Vivendi (+0,75% à 21,68 Euros) : Dans un marché qui poursuit sa décrue, Vivendi parvient à conserver une hausse dans des volumes relativement étoffés. Le dossier bénéficie il est vrai d'un double soutien depuis ce matin, et non des moindres. Goldman Sachs a légèrement ajusté son objectif de cours de 26,10 à 26,60 euros, mais l'analyste a surtout intégré le dossier dans sa liste de valeurs favorites. Le Crédit Suisse, pour sa part, a démarré le suivi du titre, sur un avis "surperformance".

VALEURS EN BAISSE

* Haulotte Group (-8,20% à 13,02 Euros) : sanctionné après une publication décevante. Le leader européen des nacelles élévatrices a vu ses revenus reculer de 8% au troisième trimestre à 104 millions d'euros, nettement en-deçà des attentes. Le groupe maintient malgré tout sa prévision de croissance du chiffre d'affaires annuel proche des 5%.

* Bouygues (-1,15% à 32,72 Euros) : la filiale britannique va réaliser le nouveau centre d'examen de l'université de Cambridge, dans le cadre d'un contrat de 120 millions de livres sterling (165 millions d'euros). La réalisation devrait durer deux ans.

* Michelin (-2,15% à 83,28 Euros) : les syndicats ont des doutes sur les investissements effectivement réalisés par l'industriel au regard aux engagements pris en juin 2013, lors de l'annonce de la fermeture du site de Joué-lès-Tours. A tel point, rapporte ce matin 'Les Echos' après s'être entretenu avec l'un d'entre eux, que les représentants du personnel ont mandaté le cabinet Secafi pour y voir plus clair.

* Edenred (-5,20% à 15,70 Euros) : le groupe a amélioré son chiffre d'affaires de +6,8% sur neuf mois, à 782 ME, mais va manquer ses objectifs de résultats. Le résultat d'exploitation courant annuel se situera entre 340 et 355 ME pour 2015, contre 365 à 380 ME visés précédemment.

* Rexel (-1% à 11,76 Euros) : la société a racheté Sofinther, un distributeur spécialisé dans les équipements thermiques, de chauffage et de régulation en France, avec 106 ME de revenus l'année dernière.

* Marie Brizard Wine and Spirits (-0,60% à 17,50 Euros) : "La structure actuelle de nos BSA est trop complexe...Nous réfléchissons à les regrouper sous une souche unique et envisageons de communiquer un schéma d'actions dans les prochains mois", a révélé le directeur général de la société, Jean-Noël Reynaud, dans un entretien à www.boursier.com.

* Econocom (-0,50% à 7,27 Euros) : le groupe met en place d'un programme de Billets de Trésorerie d'un montant plafond de 300 millions d'euros. En complément du financement bancaire, ce programme permet au groupe Econocom d'accéder à des ressources de court terme à des conditions favorables.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : les prises de bénéfices se poursuivent
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]