Ouverture Paris : nouveau début de séance sans relief

Ouverture Paris : nouveau début de séance sans relief©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 15 mars 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Le début de séance est une nouvelle fois indécis à la Bourse de Paris ce matin, avec un CAC40 en modeste hausse, +0,20%, se hissant à 4.983 points. Les investisseurs attendent la décision de la banque centrale américaine sur ses taux directeurs, même si le suspense est assez mince quant à l'issue de la réunion du comité de politique monétaire. Plus de 90% des professionnels s'attendent à ce que Janet Yellen donne un tour de vis monétaire, du fait de la bonne tenue de la première économie mondiale. Le verdict est attendu à 19h00, après la clôture des places européennes. La patronne de la Fed donnera à partir de 19h30 une conférence de presse qui sera elle aussi très suivie. A noter, côté valeurs, le titre Zodiac, qui dévisse, après un énième avertissement du groupe, dont Safran compte prendre le contrôle.

WALL STREET

La prudence l'a emporté mardi à Wall Street, alors que la Réserve fédérale a entamé sa réunion de politique monétaire de deux jours, bravant la tempête de neige Stella, qui s'est abattue mardi sur Washington et New York. Les cours du pétrole ont une nouvelle fois fini en baisse, au plus bas depuis plus de trois mois. Le dollar s'est apprécié dans l'anticipation d'une hausse des taux de la Fed d'un quart de point, mercredi soir. L'indice Dow Jones a cédé mardi 0,21% à 20.837 points à la clôture, tandis que l'indice large S&P 500 a lâché 0,34% à 2.365 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technos et biotechs, a reculé de 0,32% à 5.856 pts.

ECO ET DEVISES

Les prix à la consommation ont bien progressé de 0,1% en février après une baisse de 0,2% en janvier, confirme l'Insee dans son estimation finale. En glissement annuel, l'inflation ralentit légèrement, à 1,2% après 1,3% le mois précédent. Harmonisée aux normes européennes, l'inflation annuelle ressort à 1,4%.

A suivre, l'emploi du 4ème trimestre en zone euro (11h00). Aux Etats-Unis, le calendrier est largement embouteillé avec l'indice des prix à la consommation (13h30), les ventes de détail (13h30), l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York (13h30), les stocks et ventes des entreprises (15h00), l'indice du marché immobilier américain (15h00), le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (15h30), puis trois rendez-vous avec la Fed : le communiqué monétaire et les prévisions économiques (19h00) et la conférence de presse de Janet Yellen (19h30).

La parité euro / dollar atteint 1,0614 ce matin. Le baril de Brent se négocie 51,67$ et le WTI 49,13$ pour l'échéance de mai. L'once d'or se traite 1.202$ (+0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* Total (+0,75% à 46,65 Euros) : le groupe a mis en production son projet Moho Nord, situé en eaux profondes au large de la République du Congo, à environ 75 km de Pointe Noire. La production devrait y atteindre 100.000 barils équivalent pétrole par jour.

* Elis (+1% à 17,42 Euros) : le suspense n'était pas à son comble pour les résultats 2016, car la société en avait donné les grandes lignes en janvier lors de l'annonce de son augmentation de capital. Les perspectives 2017 sont confirmées, alors que le groupe s'emploiera à intégrer sa nouvelle acquisition d'envergure, Lavebras. Le dividende a été augmenté modestement de 5,7% à 0,37 euro.

VALEURS EN BAISSE

* Crédit Agricole (-0,50% à 12,27 Euros) : le groupe a cédé 56.720.400 droits de préférentiels de souscription Amundi pour un montant d'environ 67 ME, dans le cadre de la levée de fonds de sa filiale de gestion d'actifs, conformément à la stratégie annoncée lundi. La banque verte va profiter de l'opération pour se faire légèrement diluer et abaisser sa détention de 73,86 à 70% d'Amundi. L'opération a été réalisée par placement privé auprès d'investisseurs institutionnels.

* Renault (-2,50% à 83,18 Euros) : la justice aurait de nouveaux soupçons sur une fraude du constructeur sur le niveau de pollution de ses moteurs diesel. 'Libération' a obtenu un rapport de novembre de la DGCCRF allant dans ce sens. Le groupe a démenti.

* Engie (-0,15% à 12,44 Euros) : les rumeurs sur Innogy ne devraient pas retomber dans l'immédiat, car le patron du propriétaire du spécialiste des énergies renouvelables, RWE, a laissé entendre que toutes les options restaient ouvertes. En début de semaine, Bloomberg a révélé qu'Engie lorgnait Innogy.

* Zodiac Aerospace (-14,20% à 23,56 Euros) : nouvel avertissement à cause de la division sièges, en marge des chiffres du premier semestre 2016-2017. Le résultat opérationnel courant annuel sera impacté par la faible performance du premier semestre, et devrait se situer autour de 10% en dessous de celui de l'exercice 2015-2016. Safran reste focalisé sur le rachat mais prévoit d'intégrer la situation dans les négociations.

* Groupe ADP (-0,20% à 109,15 Euros) : en février 2017, le trafic était en hausse de 4,2% par rapport au mois de février 2016 avec 6,9 millions de passagers accueillis. A nombre de jours comparables (2016 était une année bissextile), le trafic des plates-formes parisiennes serait même en hausse de 8,2%.

* SFR (-1,30% à 28,45 Euros) : la Coup d'appel a rejeté le recours d'Altice contre la décision de l'AMF bloquant l'offre publique d'échange du holding sur sa filiale française.

 
1 commentaire - Ouverture Paris : nouveau début de séance sans relief
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    a l'ouest rien de nouveau c'est morne plaine , par contre du coté de ma banque UTILE c'est toujours aussi dégueulassement : alouette ... ou plutôt avec la bourse beau pigeon je te plumerai et nickel chrome je t'astiquerai !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]