Ouverture Paris : Publicis s'envole, Société Générale coule !

Ouverture Paris : Publicis s'envole, Société Générale coule !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 11 février 2016 à 09h30

LA TENDANCE

La rechute est lourde ce matin sur le marché français puisque le CAC40 reperd bien plus que le terrain gagné lors du rebond d'hier. L'indice parisien se retrouve ainsi à 3.945 points (-2,80%) peu avant 9h30. A ce niveau, le recul frise les -15% depuis le 1er janvier. Tokyo a reculé de -2,31% ce matin. Une baisse en Europe et Asie bien plus accentuée que celle de Wall Street hier soir. L'intervention de la présidente de la banque centrale américaine devant les parlementaires de son pays n'a pas entraîné de grandes envolées sur les marchés américains qui ont terminé en ordre dispersé. Le discours de Janet Yellen était prudemment optimiste sur la croissance américaine et toujours marqué par la volonté d'un relèvement graduel des taux d'intérêts, en fonction des circonstances. Les investisseurs y ont cependant vu le signe que le rythme de relèvement devrait être moins soutenu que prévu. Côté valeurs, les publications sont nombreuses à Paris ce matin et les investisseurs opèrent des choix clairs... Si Publicis s'envole, Société Générale, Legrand ou Pernod Ricard chutent, aidés dans leur mouvement, il est vrai aussi, par le contexte de marché...

WALL STREET

La Bourse américaine a beaucoup fluctué mercredi entre le rouge et le vert, avant de finir en ordre dispersé. Les investisseurs ont eu du mal à tirer des enseignements d'un discours très attendu de Janet Yellen, la présidente de la Fed. Cette dernière a finalement confirmé que la Fed continuerait de relever ses taux directeurs, mais à un rythme qui dépendra des futurs indicateurs macro-économiques. Elle s'est montrée prudemment optimiste pour la croissance américaine, tout en s'inquiétant des risques venus de l'international...

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé mercredi 0,62% à 15.915 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fini stable (-0,02%) à 1.852 points, finissant à son plus bas niveau depuis 2014. Quant au Nasdaq composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs", il a regagné 0,35% pour finir à 4.283 points. L'indice Nasdaq des biotechnologies a regagné 0,7%.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis les inscriptions hebdomadaires au chômage sont attendues à 14h30 (consensus 280.000 demandes nouvelles), avant à 16h00 l'intervention de Janet Yellen devant le comité bancaire du Sénat américain.

La parité euro / dollar atteint 1,1289 ce matin. Le baril de Brent se négocie 30,55$ et le WTI 29,39$ pour l'échéance d'avril. L'once d'or se traite 1.208$ (+1%).

VALEURS EN HAUSSE

* Alcatel-Lucent (+0,30% à 3,03 Euros) : le groupe publie ses derniers résultats en solo, après le succès du rachat du groupe par Nokia. L'équipementier en profite pour clamer le succès de son plan "Shift", qui a permis de redresser l'édifice et de générer en 2015 un flux de trésorerie de 660 ME.

* Publicis (+6,40% à 56,10 Euros) : la croissance organique s'est limitée à 1,5% en 2015, même si le 4ème trimestre a été marqué par un sursaut à 2,8%. Les résultats sont en hausse, tirés par les acquisitions. Le groupe propose un dividende de 1,60 euro par action. Le président Maurice Lévy reste prudent sur 2016 en évoquant une "croissance organique modeste" et la poursuite de la réorganisation en vue de permettre au groupe de "tourner à plein régime" en 2017.

VALEURS EN BAISSE

* Total (-2% à 35,80 Euros) : comme attendu le groupe voit ses résultats se dégrader en 2015, victime de la chute des cours du brut. Le géant pétrolier a enregistré sur les trois derniers mois de l'année un résultat opérationnel ajusté des secteurs de 2,093 milliards de dollars, en repli de 44%, pour un chiffre d'affaires en baisse de 28% à 37,75 Mds$. Le résultat net ajusté s'établit à 2.075 Mds$, en recul de 26%, mais supérieur aux 1,77 Md$ attendus par les analystes.

* Nokia (-2,20% à 5,17 Euros) : le groupe a dépassé les attentes des analystes au quatrième trimestre avec un bpa ajusté de 15 cents, contre 9 cents un an plus tôt et 12 cents de consensus. Le bénéfice net des activités poursuivies s'établit à 499 millions d'euros contre 325 ME un an auparavant, pour un chiffre d'affaires en hausse de 2,8% à 3,61 MdsE. Nokia propose un dividende annuel de 16 centimes d'euros par action et un dividende spécial de 10 centimes d'euro par action, à comparer à un consensus de 19 centimes par action.

* Société Générale (-9% à 28,60 Euros) : la banque a généré 4 MdsE de bénéfice net en 2015. Le ratio CET1 de l'établissement ressort à 10,9%, exactement celui annoncé par la rivale BNP Paribas. La direction souligne que les objectifs fixés pour fin 2016 ont été atteints avec un an d'avance. La banque va distribuer un coupon de 2 euros par action après 1,20 euro au titre de 2014, en ligne avec ce qui était prévu.

* Legrand (-4,50% à 43,96 Euros) : la marge opérationnelle ajustée 2015 s'établit à 19,4% du chiffre d'affaires, en ligne avec l'objectif 2015 confirmé et précisé en novembre dernier à "au moins 19%". Le groupe se fixe pour 2016 un objectif d'évolution organique de ses ventes comprise entre -2% et +2% et une marge opérationnelle ajustée avant prise en compte des acquisitions comprise entre 18,5% et 19,5% du chiffre d'affaires.

* Pernod Ricard (-3,80% à 95,79 Euros) : le chiffre d'affaires semestriel du géant des spiritueux s'élève à 4,96 MdsE, avec une croissance interne de +3%. Le Résultat Opérationnel Courant s'élève à 1,44 MdE, avec une croissance interne de +3% et le bénéfice net à 886 ME, en croissance de 12%. Le groupe confirme un objectif de croissance interne du ROC de +1% à +3%.

 
15 commentaires - Ouverture Paris : Publicis s'envole, Société Générale coule !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]