Ouverture Paris : Technicolor, -20% !

Ouverture Paris : Technicolor, -20% !©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 13 janvier 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 repart en direction des 4.900 points ce matin, à la faveur d'un gain de +0,50% qui le propulse donc à 4.890 points. On s'ennuie ferme sur les marchés, reconnaissait hier un trader parisien. Dans l'attente de catalyseurs à la hausse, les investisseurs patientent avant l'investiture officielle de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. Les publications trimestrielles d'entreprises à Wall Street et à Paris devraient aussi dynamiser la cote parisienne... Sur ce point, ils commenceront à obtenir satisfaction dès aujourd'hui avec les comptes d'un quintet de valeurs financières de premier plan : Wells Fargo, Bank of America, JP Morgan, BlackRock et PNC Financial, le tout entre 12h45 et 14h00 heure de Paris.

WALL STREET

Au lendemain de la conférence de presse de Donald Trump, qui a laissé le marché sur sa faim en matière économique, la Bourse de New York a subi des prises de bénéfices. Les principaux indices ont néanmoins réduit leurs pertes à la clôture, après avoir cédé près de 1% en séance. L'action Fiat Chrysler Automobiles a plongé de 10,3% après des accusations concernant une fraude aux émissions polluantes du même type que celle de Volkswagen...

Jeudi, le Dow Jones a cédé 0,32% à 19.891 points en clôture, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,21% à 2.270 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeur technos et biotechs, a mis fin à sa série de 5 records historiques d'affilée, lâchant 0,29% à 5.547 pts. L'indice Nasdaq des biotechs, le NBI, a regagné 0,4% après un plongeon de 2,9% la veille, face aux critiques de Donald Trump sur le prix excessif des médicaments.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la production (14h30), les ventes de détail (14h30), les stocks et ventes des entreprises (16h00) et l'indice du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan (16h00) sont programmés.

La parité euro / dollar atteint 1,0610 ce matin. Le baril de Brent se négocie 56,08$ et le WTI 53,91$ pour l'échéance de mars. L'once d'or se traite 1.194$ (-0,16%).

VALEURS EN HAUSSE

* Schneider (+0,10% à 67,39 Euros) : depuis l'été dernier, la rumeur d'une vente de DTN par Schneider refait régulièrement surface. C'est encore le cas en cette fin de semaine. La décision semble plus proche que jamais : il se murmurait encore récemment que le groupe cherchait à trancher avant la publication de ses résultats 2016, le 16 février prochain. Bloomberg croit savoir que les fonds Advent et Carlyle sont sur les rangs, mais aussi d'autres acteurs comme General Atlantic. Le montant initialement évoqué, 1,5 Md$, serait en fait plus proche de 1,2 Md$.

* Groupe ADP (+0,45% à 101,55 Euros) : Paris Aéroport a accueilli un total de 97,2 millions de passagers en 2016, soit une hausse de +1,8% par rapport à l'année précédente. Le trafic de TAV Airports, dont le Groupe ADP détient 38% du capital, est en croissance de 2% en 2016, à 104,4 millions de passagers. Le trafic de l'aéroport de Santiago du Chili, dont le Groupe ADP détient 45% du capital, est en hausse de 11,3% sur l'année 2016, à 19,2 millions de passagers.

VALEURS EN BAISSE

* EDF (-0,15% à 8,87 Euros) : l'Autorité de sûreté nucléaire a autorisé le redémarrage de neuf des douze réacteurs d'EDF concernés par l'anomalie de la concentration en carbone de l'acier des fonds primaires des générateurs de vapeur fabriqués par le fondeur japonais JCFC, après examen des résultats des contrôles réalisés et des justifications techniques apportées par l'énergéticien pour les réacteurs de 900 MW.

* Iliad (-0,10% à 183,80 Euros) : la position ne surprendra pas grand monde : Maxime Lombardini, le directeur général de Free, est favorable à davantage de régulation pour Orange sur le marché de la fibre. "Un opérateur historique qui a 75% de part de marché sur les réseaux du futur, cela commence à faire peur", explique le dirigeant, interrogé par 'Les Echos'. De son point de vue, l'Arcep doit agir pour éviter un duopole Orange-SFR dans la fibre, voire un monopole de l'ancien opérateur historique.

* Technicolor (-19% à 3,90 Euros) : le groupe n'atteindra pas ses objectifs 2016. L'EBITDA se limitera à 565 ME (vs. 600 à 630 ME prévu). Le flux de trésorerie disponible dépassera en revanche 240 ME tandis que le ratio EBITDA sur dette nette sera de 1,2 fois, conformément à l'objectif de le maintenir sous 1,4 fois.

* Tessi (-0,05% à 157,90 Euros) : le bloc de contrôle a changé de mains. Conformément aux accords annoncés au printemps, la famille Rebouah a vendu ses titres à Pixel Holding, qui détient désormais 54,11% du capital. Une porte de sortie sera proposée dans les prochains jours aux minoritaires, sous forme d'une offre publique d'achat simplifiée, qui sera libellée à 132,25 euros par action, ou à 108,07 euros par action après détachement du dividende extraordinaire de 24,18 euros par action dont la distribution sera proposée à une assemblée générale des actionnaires de Tessi convoquée pour le 22 février 2017.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : Technicolor, -20% !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]