Ouverture Paris : Vivendi hausse le ton

Ouverture Paris : Vivendi hausse le ton©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 19 février 2016 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 est parti pour s'offrir une semaine de rebond, après deux performances hebdomadaires fortement négatives, puisque l'indice parisien avait perdu 4,9% durant la première semaine du mois de février, et autant sur la seconde... L'indice reperd toutefois 0,2% ce matin à 4.230 pts. Depuis le point bas signé sous les 3.900 points la semaine dernière, le CAC40 a cependant repris près de 9%.
Habituellement calme en matière de publications de résultats d'entreprises, fin de semaine oblige, ce vendredi est l'exception qui confirme la règle : Essilor, Allianz, Kering, Aegon, Standard Life ou Segro ont présenté leurs comptes ce matin en Europe. Hier soir, Vivendi et Valeo en avaient fait de même... Deere, Cabot Oil et Pinnacle sont également attendus à Wall Street. Sur l'agenda macroéconomique, les investisseurs s'intéresseront à l'inflation aux États-Unis en janvier...

WALL STREET

Malgré une ouverture dans le vert, les Bourses américaines ont fini en baisse jeudi, sur des prises de bénéfices après trois séances de forte hausse. Les cours du pétrole, en hausse de 4,3% en début de journée, ont terminé en baisse après une mise au point de l'Arabie saoudite et une nouvelle hausse des stocks de pétrole aux Etats-Unis. Le titre de Wal-Mart a chuté de plus de 3% après que le géant de la distribution eut publié des prévisions décevantes pour 2016.
A la clôture de jeudi, l'indice Dow Jones a cédé 0,25% à 16.413 points, tandis que l'indice large S&P 500 a lâché 0,47% à 1.918 points et que le Nasdaq composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs", a cédé 1,03% à 4.487 points. Auparavant, le Dow Jones et le S&P 500 avaient repris environ 5% en 3 séances, tandis que le Nasdaq avait grimpé de plus de 6%.

ECO ET DEVISES

Les ventes de détail britanniques de janvier (10h30 : consensus +0,7% m/m) précéderont l'indice des prix à la consommation de janvier aux Etats-Unis (14h30 : consensus -0,1% m/m).
La parité euro / dollar atteint 1,1125 ce matin. Le baril de Brent se négocie 34$ et le WTI 32,60$ pour l'échéance d'avril. L'once d'or se traite 1.227$ (-0,3%).

VALEURS EN HAUSSE

* Gameloft : +15%. Vivendi a déposé une OPA non-sollicitée à 6 euros l'action sur la société. Le groupe dirigé par Vincent Bolloré a passé hier le cap des 30% du capital.

* Genticel : +10% avec GTT (+7%) après ses comptes

* Ubisoft : +6% dans le sillage de Gameloft

* Areva : +4%. Le groupe devrait afficher une perte nette comprise entre 1 et 1,5 MdE en 2015, selon les informations du quotidien 'Les Échos', dont 300 à 400 ME de provisions sur le projet d'EPR finlandais.

* Valeo : +3%. Jacques Aschenbroich cumulera à l'avenir les fonctions de président et directeur général... L'équipementier automobile amélioré en 2015 sa marge opérationnelle à 7,7%. Celle-ci devrait encore croître légèrement cette année, tandis que le chiffre d'affaires devrait afficher une forte croissance. Le groupe est confiant dans ses objectifs de moyen terme. Le groupe propose de distribuer un dividende de 3 euros par action

* Tarkett : +3% après ses comptes, avec Solocal et Sequana

* Kering : +2%. Les résultats 2015 contiennent du mitigé (le dividende) et du solide (la croissance de Gucci). Le marché devrait apprécier le retour en grâce de la principale marque du groupe en fin d'année.

* EDF : +1%. Le groupe aurait indiqué aux représentants de son personnel qu'il envisageait de fermer 5.200 MW de capacités de centrales thermiques en France, pour stopper l'hémorragie financière de ces actifs, qui auraient coûté 800 ME de cash-flow en 2015, selon 'Les Échos'.

* Vivendi : stable. En marge de la publication de ses résultats 2015, le groupe a annoncé un projet d'accord de distribution exclusive des chaînes BeIN Sports pour 5 ans, et un projet d'OPA à 6 euros sur Gameloft. Le chiffre d'affaires annuel et le bénéfice net sont légèrement supérieurs aux attentes, tandis que le résultat opérationnel ajusté, en baisse de 7,4% à 942 ME, est inférieur au consensus de 977 ME. Un dividende de 3 euros sera proposé.

VALEURS EN BAISSE

* Ingenico : -13%. Le spécialiste des solutions de paiements électroniques a pourtant légèrement dépassé son objectif de chiffre d'affaires 2015, à 2,2 MdsE. La marge d'EBITDA atteint 23,1% (objectif 23%) et le bénéfice net 230 ME. Ingenico remplit ses objectifs avec un an d`avance sur le plan de moyen terme, mais les analystes tiquent surtout sur les prévisions.

* Technicolor : -10%. Au 4e trimestre 2015, Technicolor a réalisé un chiffre d'affaires de 1,154 milliard d'euros, en hausse de 15% par rapport au 4e trimestre 2014, en raison d'une augmentation de 22%1 du chiffre d'affaires des activités Opérationnelles2, liée à une bonne croissance organique et à la contribution des acquisitions récentes. La solidité de la fin d'année porte à 3,652 MdsE les facturations annuelles.
L'Ebitda ajusté s'est élevé à 565 millions d'euros sur l'année, en hausse de +3,1% à taux de change constants par rapport à 2014. La marge d'Ebitda ajusté atteint 15,5%, en baisse de 1 point comparé à 2014. L'Ebit ajusté des activités poursuivies a atteint 374 millions d'euros en 2015, en hausse de 8,0% à taux de change constants comparé à 2014. La marge d'Ebit ajusté a atteint 10,2%, en baisse de 0,8 point par rapport à 2014. Le résultat net du Groupe est un profit de 78 ME en 2015 (128 ME en 2014). Hors l'impact des transactions liées aux Tubes Cathodiques, le résultat net du Groupe est stable par rapport à 2014.

* Essilor : -2%. Le groupe a publié des résultats 2015 contrastés ce matin, avec une croissance robuste mais un bénéfice net et un dividende qui tombent un peu courts par rapport aux attentes. Le groupe veut poursuivre son développement sur les nouveaux segments pour accélérer sa croissance organique et sa rentabilité.

* Renault : -1% avec Chargeurs, Capgemini, Vicat et Bic

* Vallourec : stable. Le groupe est en pertes de -865 ME en 2015. Il n'y aura bien sûr aucun dividende cette année. La société a cependant affiché un cash-flow disponible positif de 135 ME. Pour 2016, le groupe prévient que son résultat brut d'exploitation sera en baisse par rapport à 2015, avec un cash-flow disponible négatif d'environ 600 ME.

 
0 commentaire - Ouverture Paris : Vivendi hausse le ton
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]