Préouverture Paris : ça balance encore pas mal à Paris

Préouverture Paris : ça balance encore pas mal à Paris©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 27 juin 2016 à 08h30

LA TENDANCE

"Le Jour d'après" le Brexit s'annonce évidemment très incertain sur les marchés financiers, après un "vendredi noir" qui a vu le CAC40 chuter de plus de 8%, alors que paradoxalement le FTSE britannique ne perdait que 3,1%. Ce matin, l'Asie, qui avait accusé le coup elle aussi vendredi, est plutôt dans une phase de rebond : +2,4% à Tokyo, +1,18% à Shanghai et +0,5% à Sydney. Hong Kong est en baisse modérée. Depuis trois jours, nous avons reçu des dizaines et des dizaines de commentaires de banques, de maisons de gestion, d'économistes sur les conséquences du Brexit. Il en ressort quelques grandes tendances : le Royaume-Uni a tout intérêt à se préparer à une période difficile, l'UE doit évoluer pour éviter d'autres déconvenues de ce type, le risque géopolitique existe, même en Europe.

Ce soir à partir de 19h30, Janet Yellen, Mario Draghi et Mark Carney s'exprimeront lors d'une conférence prévue au Portugal, qui sera suivie de très près par les investisseurs en quête de branches auxquelles se raccrocher après le Brexit. Mardi et mercredi, un sommet européen à Bruxelles, auquel participeront notamment David Cameron et George Osborne, permettra d'y voir un peu plus clair sur le timing de sortie britannique.

Les indicateurs avancés d'Europe continentale sont encore baissiers ce matin, mais dans des proportions qui n'ont rien de catastrophique. Celui du Footsie en revanche est en baisse beaucoup plus marquée, car les "effets de second tour" commencent déjà à apparaître pour la City, avec les menaces de déménagements d'institutions financières et les dégradations sectorielles d'analystes (notamment concernant les banques et l'immobilier). La journée restera malgré tout très volatile.

WALL STREET

Optimiste ces derniers jours sur l'issue du référendum sur le Brexit, la Bourse américaine a été frappée de plein fouet, vendredi, par l'annonce de la victoire du "Out" au Royaume-Uni, avec une majorité de 51,9% des électeurs britanniques... Les indices américains ont vécu leur plus forte baisse depuis le mois de janvier, lorsque le ralentissement économique chinois préoccupait les investisseurs.

L'indice Dow Jones a plongé vendredi de 3,39% à la clôture à 17.399 points, tandis que l'indice large S&P 500 a chuté de 3,6% à 2.037 points et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs" a abandonné 4,12% à 4.708 points.

ECO ET DEVISES

En Europe, la masse monétaire M3 de mai (10h00) est le seul indicateur du jour. Aux Etats-Unis, l'indice flash PMI des services américains (15h45) et l'indice manufacturier de la Fed de Dallas (16h30) sont en vue.

La parité euro / dollar atteint 1,1020 ce matin. Le baril de Brent se négocie 48,27$ et le WTI 47,38$ pour l'échéance d'août. L'once d'or se traite 1.324$ (-0,7%).

VALEURS A SUIVRE

* Sanofi : le laboratoire et Boehringer Ingelheim ont trouvé un accord définitif après avoir annoncé en décembre 2015 négocier un échange entre l'activité Santé Animale du français (Merial) et l'activité Santé Grand Public du groupe allemand. La transaction devrait être finalisée en fin d'année, après le feu vert espéré de plusieurs autorités de la concurrence. L'activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim (hors Chine) est valorisée à 6,7 milliards d'euros et Merial à 11,4 MdsE, en conséquence de quoi l'allemand versera à Sanofi une soulte brute de 4,7 MdsE, correspondant à l'écart de valorisation entre les deux activités.

* Engie : le groupe s'est allié au marocain Nareva pour développer des actifs énergétiques en Afrique du Nord et de l'Ouest. L'accord signé vendredi à Casablanca porte notamment sur l'Egypte, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, le Ghana et le Cameroun. Le duo prévoit d'installer 5.000 à 6.000 MW de puissance entre 2020 et 2025, en plus des actifs qu'ils pilotent déjà ensemble, dont le parc éolien de Tarfaya et la future centrale de Safi.

* Suez : le groupe va construire et exploiter la plus grande usine de dessalement du continent américain à Rosarito au Mexique. La construction sera réalisée en deux étapes. Les travaux débuteront en 2017 afin de produire 190.000 m3 d'eau potable par jour d'ici 3 ans. A partir de 2019, la 2e phase du projet permettra à l'usine de doubler sa production en eau potable dès 2024, soit une capacité totale de 380.000 m3 par jour. L'accord portera également sur l'exploitation de l'usine de dessalement pour une durée de 37 ans.

* Eutelsat : le groupe avertit à nouveau sur ses résultats. Confronté au ralentissement de ses activités traditionnelles dans le secteur des Services fixes par Satellite, à une conjoncture économique dégradée dans des zones comme la Russie ou l'Amérique latine, et à une féroce concurrence dans les Services de Données où le groupe anticipe la poursuite de la pression les prix, l'opérateur satellites revoit ses objectifs financiers 2016-2017 à la baisse.

* Sequana : Arjowiggins a finalisé la vente d'Arjowiggins Healthcare à Meeschaert Private Equity, associé à l'équipe dirigeante de la société. Le produit de cession contribuera au renforcement des capacités de financement d'Arjowiggins. La division santé du groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 77 ME en 2015 avec un effectif de plus de 330 personnes.

* Chiffre d'affaires / résultats : Piscines Desjoyaux, GEA...

* Analystes : JP Morgan passe de "souspondérer" à "neutre" sur Tarkett (objectif de 26,80 à 29 euros) et fait prendre le chemin inverse à Nexans (objectif de 38 à 35 euros) et Rexel (objectif de 11,50 à 11 euros). Goldman Sachs dégrade Faurecia d'acheter à neutre, objectif coupé de 37,50 à 31,60 euros. Le bureau d'études reste neutre sur Michelin, pour un objectif ramené de 96,20 à 90 euros, et continue d'acheter Peugeot, malgré une valorisation qui passe de 17,20 à 13,50 euros. Sur Renault et Valeo, l'avis reste neutre et l'objectif de cours passe respectivement de 89 à 71 euros et de 45,77 à 39 euros. Liberum a réduit ce matin de 21 à 19 euros son objectif de cours sur Vivendi, sans se départir de sa recommandation "conserver". Barclays relève sa recommandation sur Eutelsat de "souspondérer" à pondération en ligne. BofA ML dégrade Axa d'achat à neutre mais rehausse Scor de sousperformance à neutre.

* En bref : Engie tient ce lundi un atelier thématique sur son plan de transformation. La Haute Autorité de Santé demande des précisions sur le dossier de Forfait Innovation de Theraclion. Nouvelle composition pour le conseil d'administration d'HF. L'Autorité de la concurrence donne son feu vert au rachat de la Foncière de Paris par Gecina. Safe Orthopaedics se développe en Amérique Latine. ID Logistics rachète Logiters.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : ça balance encore pas mal à Paris
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]