Préouverture Paris : ça sent la fin de semaine plus calme

Préouverture Paris : ça sent la fin de semaine plus calme©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 17 février 2017 à 08h30

LA TENDANCE

Les marchés européens ont mis fin hier à leur série haussière, la plus longue pour certaines places depuis plus d'un an et demi. La consolidation a été provoquée essentiellement par les matières premières, les bancaires et le secteur pétrole & gaz, qui pèsent ensemble plus de 20,5% de l'indice STOXX 600 Europe. L'actualité est, encore, dominée par les sorties hautes en couleur de Donald Trump sur le complot dont il serait victime et sur les nominations concernant plusieurs membres de son gouvernement. Sur la scène politique, le premier ministre canadien est en Europe après avoir rencontré le président américain en début de semaine. Justin Trudeau rencontrera Angela Merkel aujourd'hui.

L'allemand Allianz, le français Essilor, le néerlandais Aegon et le suédois Swedish Match sont les principales publications du matin en Europe. Aux Etats-Unis, Deere, Moody's, Fluor et JM Smucker clôtureront la semaine.

Le CAC40 est encore hésitant en préouverture, avec des premiers échanges qui pourraient avoir lieu autour de l'équilibre, la hausse comme à la baisse.

WALL STREET

Les marchés américains ont terminé autour de l'équilibre jeudi, en hausse pour le Dow et en baisse pour le S&P500 et le Nasdaq. Les Dow Jones a ainsi grappillé 0,04% à 20.619,77 points tandis que le S&P500 a reculé de 0,09% à 2.347,22 points et que le Nasdaq cédait 0,08% à 5.814,90 points. Les trois indices sont sur ou à proximité de leurs records historiques, après avoir accéléré dans le sillage de la promesse de Donald Trump de faire des annonces phénoménales en matière de fiscalité. Le secteur alimentaire a été particulièrement chahuté alors que les perspectives d'une consolidation autour de Kraft Heinz semblent s'éloigner.

ECO ET DEVISES

Les ventes de détail britanniques de janvier (10h30) et l'indice des indicateurs avancés du Conference Board aux Etats-Unis (16h00) sont les deux annonces prévues ce jour.

La parité euro / dollar atteint 1,0676 ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,76$ et le WTI 53,82$ pour l'échéance d'avril. L'once d'or se traite 1.238$ (-0,04%).

VALEURS A SUIVRE

* Essilor : les résultats annuels ont désormais une importance relative pour le marché, qui n'a d'yeux que pour le mariage annoncé entre le français et l'italien Luxottica mi-janvier. Le groupe a malgré tout respecté les objectifs annoncés en octobre, qui avaient été abaissés par rapport aux ambitions initiales. Le dividende est plus élevé que prévu.

* Airbus : le groupe a fait part de sa surprise après que le gouvernement autrichien eut manifesté sa volonté de déposer une plainte en justice contre Airbus Defence and Space et le consortium Eurofighter, invoquant de prétendus soupçons de fraude et de corruption dans le cadre de la commande de l'avion de combat Eurofighter par l'Autriche en 2003.

* Futuren : la société aurait engagé des conseils pour une éventuelle mise en vente, a appris Bloomberg d'une source bien informée. Le portefeuille de la société, désormais redressée après une longue période de disette, pourrait intéresser des concurrents, des énergéticiens traditionnels ou des fonds spécialisés dans les infrastructures.

* Chiffre d'affaires / Résultats : Faiveley, Auplata, Selectirente, Archos, Logic Instrument, HiPay, Bricorama...

* Analystes :
- Jefferies abaisse de 24 à 18,50 euros son objectif de cours sur Veolia, mais reste à l'achat.
- Jefferies reste à "sousperformance" sur Schneider, mais relève son objectif de cours de 52 à 58 euros.
- HSBC relève sa recommandation sur Air France KLM d'alléger à conserver, en visant 6 euros contre 4 jusque-là.
- HSBC confirme son avis conserver sur Imerys, mais revalorise le dossier de 72 à 77 euros.
- Société Générale démarre le suivi d'Eutelsat à l'achat en visant 20,70 euros.
- Genesta ajusté à 8,50 euros son objectif de cours sur Dalenys en restant à l'achat fort.
- Berenberg relève de 64 à 65 euros son objectif de cours sur Danone mais reste à conserver.
- Deutsche Bank relève sa recommandation sur Thales à l'achat.
- Natixis relève sa recommandation sur DBV Technologies de neutre achat en visant 92 euros contre 65 précédemment.
- Natixis abaisse sa recommandation sur Valeo d'achat à neutre pour un objectif maintenu à 64 euros.
- Morgan Stanley recommande toujours de "surpondérer" Schneider Electric, pour un objectif relevé de 70 à 73 euros.
- Kepler Cheuvreux abaisse de 74 à 72 euros sa valorisation de Schneider Electric, mais reste à l'achat.
- Kepler Cheuvreux reste à conserver sur Valeo, mais relève de 55 à 60 euros son objectif.

* En Bref :
- Groupe Flo n'a pas encore de solution de sauvetage.
- Orchestra Premaman signe une ORA avec Yeled Invest.
- BewellConnect (Visiomed) ouvre son site de e-commerce aux Etats-Unis.
- Réalités délègue son administration de bien.
- Archos signe avec Eastman Kodak pour des tablettes en Europe.
- Euronext Lisbonne a trouvé son nouveau patron.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : ça sent la fin de semaine plus calme
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]