Préouverture Paris : compte à rebours lancé !

Préouverture Paris : compte à rebours lancé !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 18 avril 2017 à 08h30

LA TENDANCE

La semaine risque d'être calme en Bourse de Paris en vue du premier tour de la Présidentielle dimanche qui demeure toujours aussi incertain avec 4 candidats qui se retrouvent proches des uns des autres, à savoir Macron, Le Pen, Fillon et Mélenchon... En préouverture ce mardi, la tendance est quasiment stable... Les tensions géopolitiques demeurent fortes, de quoi limiter aussi les initiatives, même si on observe depuis peu un certain réchauffement sino-américain... En Corée du Nord, un nouveau tir de missile a été tenté dimanche, mais a échoué. Le vice-président américain, Mike Pence, s'est rendu lundi dans la zone démilitarisée entre les deux Corée, et a affirmé fermement que "toutes les options étaient sur la table" et que l'ère de la patience stratégique avec la Corée du Nord était révolue. De son côté, Pyongyang continue de manier la rhétorique guerrière. Samedi, le numéro 2 du régime nord-coréen a affirmé que son pays était "prêt à répondre à une guerre totale par une guerre totale". Et lundi, un ministre nord-coréen a affirmé à la chaîne 'BBC' que le pays continuerait de mener des tests de lancements de missiles "sur une base hebdomadaire, mensuelle et annuelle"...
En Asie ce matin, le Nikkei japonais a repris un peu de hauteur (+0,2%), mais la baisse l'emporte à Hong Kong et Shanghai.

WALL STREET

A l'issue du week-end de Pâques de trois jours, la Bourse de New York a malgré tout regagné près de 1% lundi soir, profitant notamment de bonnes nouvelles macro-économiques venues de Chine, et de statistiques américaines qui devraient décourager la Fed de relever rapidement ses taux directeurs... Les craintes géopolitiques liées à la Corée du Nord et à l'élection présidentielle française sont pour l'instant passées au second plan... Lundi à la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,9% à 20.637 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,86% à 2.349 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technos et biotechs, a grimpé de 0,89% à 5.857 pts. La semaine dernière, les trois principaux indices boursiers américains avaient reculé respectivement de 0,5%, 1,1% et 1,2%.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, sur le plan macro-économique, les indicateurs publiés depuis vendredi ont été plutôt décevants, ce qui devrait inviter la Fed à patienter avant de relever une nouvelle fois ses taux directeurs.
L'indice manufacturier dit 'Empire State' de la Fed de New York s'est établi à seulement 5,2 points en avril, alors que le consensus était de +15, et que l'indice pointait à 16,4 en mars. De son côté, l'indice du marché immobilier américain (NAHB) est retombé à 68 points en avril après 71 pts en mars, et 70 pts de consensus.

Les marchés ont aussi réagi à des indicateurs publiés vendredi lorsque Wall Street était fermé... Ainsi, l'indice des prix à la consommation a chuté de façon inattendue , à -0,3% en mars sur un mois, contre une stabilité attendue par le consensus. Par ailleurs, les ventes de détail se sont repliées de 0,2% en mars par rapport au mois de février, alors que les économistes prévoyaient une stabilité. En outre, les ventes de détail de février ont été revues en nette baisse, à -0,3%, contre +0,1% précédemment.

La parité euro / dollar atteint 1,0620 ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,45$ et le WTI 52,65$ pour l'échéance de juin. L'once d'or se traite 1.282$.

VALEURS A SUIVRE

* Casino : Au 1er trimestre 2017, le chiffre d'affaires de Casino s'est établi à 9,3 Milliards euros, en croissance de +11,6%. Il bénéficie d'une croissance organique de +3,1%, d'un effet change de +10,1%, d'un effet essence de +0,3% et est pénalisé par un calendaire défavorable de -1,8%, lié au décalage de Pâques et à l'année bissextile en 2016. L'effet périmètre est neutre sur le trimestre.
En France, les ventes totales s'établissent à 4,504 MdsE au T1 2017, en croissance de +0,2% en comparable dont +0,9% en alimentaire. Sur le non-alimentaire, les ventes de Monoprix, positives, sont tirées par la bonne performance du textile ; celles de Géant sont impactées par les réductions de surfaces et par l'effet favorable au T1 2016 du passage obligatoire à la TNT. Le recul de -0,5% du chiffre d'affaires en organique s'explique par les passages en franchises en 2016 et les travaux de rénovation de magasins.

* Egide : Le chiffre d'affaires consolidé (non audité) d'Egide pour le premier trimestre 2017 s'élève à 6,45 millions d'euros, en hausse de 12,1% par rapport au premier trimestre 2016 et en hausse de 19,9% par rapport au trimestre précédent.
Pour mémoire, la société Santier Inc a rejoint le groupe Egide le 28 février 2017. Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2017 inclut donc un mois d'activité de Santier Inc, qui s'élève à 0,75 millions d'euros.
Ainsi, à périmètre constant (c'est-à-dire hors impact des ventes de Santier Inc), la variation du chiffre d'affaires du premier trimestre 2017 aurait affiché une légère baisse de 1% par rapport au premier trimestre 2016 et une hausse de +5,9% par rapport au quatrième trimestre 2016.
Au cours du premier trimestre 2017, Egide SA a représenté 60% du chiffre d'affaires total consolidé (non audité), Egide USA 29% et Santier Inc. 11%.

* Valneva : la société a annoncé aujourd'hui un nouvel accord commercial avec la société de biotechnologie Danoise Bavarian Nordic pour la production de vaccins issus du virus de la variole à l'aide de la technologie EB66 de Valneva.
Bavarian Nordic pourra utiliser la lignée cellulaire EB66 pour développer et commercialiser différents vaccins issus du virus de la variole. Les candidats vaccins actuels de Bavarian Nordic sont produits sur fibroblastes embryonnaires de poulet (CEF) et la société va explorer la possibilité de les transférer sur la technologie EB66 de Valneva.
Valneva aidera également Bavarian Nordic à créer et optimiser les procédés de fabrication des vaccins sur les cellules EB66 pour une future industrialisation à grande échelle dans le cadre d'un accord de services spécifique.

* Reworld Media : Les conseils d'administration de Reworld Media et de Sporever, réunis le 11 avril, ont approuvé les modalités de la fusion-absorption de Sporever par Reworld. L'opération a fait l'objet d'un traité de fusion signé le 13 avril entre les parties, et reste conditionnée à l'approbation des assemblées générales. L'opération permettrait à Reworld Media d'étendre ses activités de Media Branding à un quatrième univers, le sport, et de constituer un pôle 'Homme' "très significatif sur le marché", avec également Auto Moto. Reworld entend aussi bénéficier de la forte expertise de Sporever en production audiovisuelle.
La parité de fusion "serait fixée à 0,5 action Reworld Media pour 1 action Sporever (prix de 3 euros par action pour Reworld Media et 1,5 euro par action pour Sporever)".
En rémunération de l'apport effectué par Sporever, Reworld procèderait à une augmentation du capital social de 53.672,38 euros par la création et l'émission de 2.683.619 actions nouvelles ordinaires de même valeur nominale soit 0,02 euro qui seraient attribuées aux actionnaires de Sporever en proportion de leurs droits. Cette émission entraînerait 8% de dilution pour les actionnaires actuels de Reworld. Le capital social de Reworld serait ainsi composé de 34.612.958 actions à l'issue de l'opération.
La fusion sera soumise à l'approbation de chacune des assemblées générales extraordinaires des actionnaires de Sporever et de Reworld Media, qui seront convoquées pour le 24 mai. La société Sporever serait dissoute de plein droit, au jour de réalisation définitive de la fusion. La fusion aurait un effet rétroactif sur le plan comptable et le plan fiscal au 1er janvier 2017.

* Kerlink : le spécialiste des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (Internet of Things - IoT) annonce le lancement de son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription, d'un montant d'environ 18 ME (hors clause d'extension), au prix de 14 euros par action avec une parité de 5 actions nouvelles pour 14 existantes.

* Bluelinea : l'opérateur d'objets et services connectés dédiés au maintien à domicile de personnes fragiles et dépendantes publie ses résultats annuels 2016 ainsi que son chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017. L'occasion pour la SilverTech de confirmer le retour d'une dynamique de croissance à deux chiffres et son objectif d'atteindre la rentabilité nette d'ici à la fin de l'année 2017.
Grâce à la notoriété croissante de son offre et à la montée en puissance de ses partenariats, Bluelinea a renoué avec la croissance au 4ème trimestre 2016 (+32% de revenus par rapport au 4ème trimestre 2015). Cette dynamique s'est confirmée au 1er trimestre 2017 avec une hausse de +10% des revenus à 1,375 ME. La croissance reste portée par l'accroissement continu du portefeuille d'abonnés aux offres de services connectés. Ainsi, le Groupe accompagnait 17.767 familles fin 2016, en progression de +22% sur un an, et compte 18.628 abonnés à fin mars 2017.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : compte à rebours lancé !
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]