Préouverture Paris : de la dinde au menu

Préouverture Paris : de la dinde au menu©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 26 novembre 2015 à 08h30

LA TENDANCE

La séance sera forcément tronquée en bourse aujourd'hui, car Wall Street fait relâche pour Thanksgiving, cette fête que les américains ne ratent sous aucun prétexte. New York n'ouvrira de surcroît que pour une demi-séance demain, généralement désertée par les financiers, car il s'agit du "Black Friday", le vendredi où les magasins sont noirs de monde. Avec l'essor du commerce en ligne ces dernières années, l'impact du Black Friday s'est quelque peu estompée au profit du "Cyber Monday" (le lundi suivant Thanksgiving). Il n'en reste pas moins que la réussite d'une saison des fêtes aux Etats-Unis se mesure à l'aune de la fréquentation des magasins et des sites web dans les jours suivant le sacrifice rituel de la dinde.

Les publications d'entreprises se font de plus en plus rares, même si le numéro deux européen des semiconducteurs, Infineon, a dévoilé des trimestriels légèrement meilleurs que prévu. En France les valeurs moyennes sont à l'honneur avec les chiffres semestriels de Rémy Cointreau et LDC et les comptes annuels de Pierre et Vacances.

A l'ouverture, le CAC40 devrait évoluer proche de l'équilibre, après son beau rebond de la veille. Les autres places ont pris un biais un peu plus franchement haussier.

WALL STREET

Depuis le début de la semaine, la Bourse de New York évolue dans des bornes étroites et dans un faible volume, à l'approche des fêtes de Thanksgiving. La séance de mercredi s'est soldée par une hausse timide des indices, avant un jour férié, jeudi, et une demi-séance de cotation, vendredi. Mercredi, une série de statistiques a confirmé le scénario d'une croissance économique modeste mais solide outre-Atlantique. Les inquiétudes géopolitiques sont repassées au second plan, après l'incident aérien entre la Turquie et la Russie survenu mardi.

A la clôture, l'indice Dow Jones a progressé de 0,01%, à 17.813 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,01% à 2.088 points, et que le Nasdaq, riche en valeurs "technos" et biotechnologiques, a terminé en hausse de 0,26% à 5.116 points.

ECO ET DEVISES

La masse monétaire M3 d'octobre est attendue à 10h00 (consensus +4,9% a/a), avant les chiffres de l'emploi français d'octobre à 18h00. Les marchés américains seront clos pour la fête de Thanksgiving.

La parité euro / dollar atteint 1,0623 ce matin. Le baril de Brent se négocie 46,22$ et le WTI 43,21$ pour l'échéance de janvier. L'once d'or se traite 1.074$ (+0,3%).

VALEURS A SUIVRE

* Air Liquide : la directrice financière du groupe, Fabienne Lecorvaisier, n'est pas préoccupée par la baisse de l'action depuis l'annonce du rachat d'Airgas. "Nous avons reçu depuis l'annonce des réactions très favorables de la part de nos actionnaires et de nos investisseurs", explique-t-elle dans une interview à www.boursier.com. Le groupe n'a pas renoncé pour autant à "poursuivre ses acquisitions ciblées créatrices de valeur, notamment dans la Santé".

* Areva : le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a indiqué mercredi qu'il se rendrait prochainement en Finlande pour tenter de trouver une solution au contentieux concernant le retard de livraison du réacteur nucléaire EPR commandé à Areva par l'électricien finlandais TVO. Prévue initialement pour 2009, la mise en service du réacteur EPR dans la centrale d'Olkiluoto (ouest de la Finlande) est désormais programmée pour 2018, alors que le chantier a débuté en 2005.

* Rémy Cointreau : les résultats du premier semestre, clos fin septembre, ne révèlent pas vraiment de surprises : la marge opérationnelle est quasiment stable et les perspectives d'embellie sont confirmées sur la seconde moitié de l'exercice.

* Pierre et Vacances Center Parcs : le groupe a publié des comptes annuels qui marquent un redressement et le retour à la rentabilité des activités touristiques, comme la direction s'y était engagée. La perspective d'une marge opérationnelle de 5% lors du prochain exercice se confirme, comme les projets internationaux, en Chine avec le partenariat HNA et en Allemagne avec un nouveau Center Parcs.

* LDC : le volailler a amélioré ses revenus de 15,7% (+2,1% à périmètre identique) au premier semestre fiscal, à 1,68 ME, pour une marge opérationnelle en hausse à 4,9%. LDC devrait réaliser un résultat opérationnel courant conforme à son objectif de plus de 150 ME, toujours conditionné par le niveau d'activité sur la période clé des fêtes de fin d'année.

* Solucom : le changement de dimension se confirme, avec la signature du protocole d'accord d'acquisition des activités de Kurt Salmon en Europe (hors retail & consumer goods), auprès de son propriétaire Management Consulting Group PLC. Ce cabinet de conseil réputé compte 750 salariés pour un chiffre d'affaires de l'ordre de 120 millions d'euros et une marge opérationnelle pro-forma d'environ 8% en 2014. Le prix avoisinera les 96 ME.

* Chiffre d'affaires / résultats : Euromedis, IDI, Fauvet-Girel, Société des Bains de Mer...

* En bref : exercice partiel de l'option de surallocation pour l'entrée en bourse d'Amundi. Catana évoque un lancement réussi pour le Bali 4.0. Amoeba va signer un accord de distribution en Italie. Quantum Genomics va élargir le champ de ses études cliniques. Total boucle un financement obligataire synthétique de 1,2 Md$. De bons résultats pour BioChaperone Combo en phase 1b pour Adocia. Fitch relève à "BBB+" la notation crédit de Nissan (Renault). L'OPA à 37,80 euros d'Assa Abloy sur Nergeco démarre ce matin. ECA et Prodways, deux filiales de Gorgé, se lancent dans les outils aéronautiques via l'impression 3D.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : de la dinde au menu
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]