Préouverture Paris : deuil, Brexit et sorcières pour finir la semaine

Préouverture Paris : deuil, Brexit et sorcières pour finir la semaine©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 17 juin 2016 à 08h30

LA TENDANCE

La campagne pour le maintien ou la sortie de l'Union européenne a pris un tour dramatique hier avec le meurtre d'une députée travailliste militant pour la poursuite de l'ancrage européen du Royaume-Uni. Sans entrer dans la polémique et les amalgames, cet événement tragique aura nécessairement une influence sur l'issue du référendum, qui constitue la préoccupation majeure du monde économique à l'heure actuelle. La campagne, qui s'était encore durcie récemment, a d'ailleurs été suspendue outre-Manche, à quelques jours du scrutin programmé le 23 juin.

En Asie, les indices ont terminé la semaine sur une note plus optimiste, après le léger sursaut de Wall Street hier. Mais c'est nettement insuffisant pour empêcher une forte chute hebdomadaire.

L'actualité des sociétés est dominée par la publication de résultats mitigés par Oracle hier soir et par la signature du contrat de rapprochement entre Technip et FMC, qui marque une nouvelle étape dans la création d'un acteur intégré majeur des services pétroliers.

A Wall Street, c'est la journée des quatre sorcières aujourd'hui. Cette séance particulière de bourse, qui a lieu le troisième vendredi des mois de mars, juin, septembre et décembre, voit arriver à expiration les options et les contrats à terme sur indices et actions. Il en résulte d'importants volumes d'échanges additionnels. Ces journées ne sont pas forcément baissières mais elles sont synonymes de volatilité et d'incertitude. Rien de bien nouveau au regard des conditions de marché actuelles en somme...

A l'ouverture, le CAC40 est attendu en vive progression en direction des 4.200 points.

WALL STREET

Après 5 séances baissières, Wall Street a effectué jeudi un rebond technique, au lendemain du statu quo de la Fed sur ses taux directeurs. La Fed a notamment signalé que le rythme des hausses de taux serait plus lent que précédemment prévu, et a ramené son objectif de long terme pour les "fed funds" de 3,3% à 3%, ce qui a satisfait plutôt les investisseurs.

Mercredi, les marchés avaient pourtant réagi à la baisse aux propos de Janet Yellen, la présidente de la Fed, qui avait évoqué les risques pour l'économie américaine en cas de Brexit, à l'issue du référendum britannique du 23 juin. La Fed a aussi revu en légère baisse ses prévisions de croissance économique aux Etats-Unis.

Jeudi, les marchés ont préféré voir le verre à demi-plein, même si l'appétit pour le risque restait très modéré. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,53% à 17.733 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,31% à 2.078 points, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs" a repris 0,21% à 4.845 points. En Europe, l'indice EuroStoxx 50 a fini en recul de 0,4%, sur fond de craintes d'un Brexit.

ECO ET DEVISES

En France, les salaires du premier trimestre 2016 sont attendus à 8h45. Aux Etats-Unis, les mises en chantier et permis de construire (14h30) précèderont l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1265 ce matin. Le baril de Brent se négocie 47,72$ et le WTI 47,15$ pour l'échéance d'août. L'once d'or se traite 1.284$ (+0,4%).

VALEURS A SUIVRE

* Total : le groupe n'a pas renoncé à faire évoluer sa raffinerie de Port Arthur, aux Etats-Unis. Le groupe a seulement fait "évoluer" sa stratégie, explique-t-il dans un courriel transmis à Bloomberg. Cette semaine, l'Agence Reuters a révélé que la major pétrolière aurait renoncé à vendre 50% du capital de l'entité, faute d'avoir reçu un prix suffisamment élevé. Total aurait ainsi redéfini ses attentes en cherchant un partenaire pour sa logistique sur site.

* Technip : le rapprochement entre Technip et FMC Technologies a franchi une nouvelle étape avec la conclusion, le 14 juin, de "l'accord de rapprochement des entreprises", qui fait suite à la conclusion de la procédure de consultation des instances représentatives du personnel requise en Europe. Les parties espèrent que la finalisation aura lieu début 2017, une fois que les autorisations réglementaires auront été obtenues et que les conditions usuelles de ce type de transaction auront été remplies.

* ArcelorMittal : le groupe s'apprête à céder deux filiales françaises, rapporte 'Le Figaro', qui représentent 8% de ses effectifs dans l'hexagone. Il s'agit de Solustil, spécialiste de la transformation des plaques de tôle et de WireSolutions, qui produit des fils et des clous. Les deux sociétés font partie de la division "distribution solutions" du groupe.

* Airbus : l'industriel et Korea Aerospace Industries vont développer une version navale de l'hélicoptère léger Surion, a indiqué le groupe coréen. L'agence Yonhap précise qu'un haut dirigeant d'Airbus Helicopters a confirmé l'information. Le Surion, produit par KAI avec le soutien d'Airbus, est un biturbine de la classe des 8 tonnes en service depuis 2013.

* JCDecaux : "nous ressentons déjà l'incertitude dans la demande publicitaire", a expliqué ce matin Jean-François Decaux à Bloomberg TV, en réponse à une question sur le marché britannique en amont du referendum sur le Brexit. Le mois d'avril n'a pas été bon outre-Manche, a souligné le codirigeant de JCDecaux, qui n'est pas un chaud partisan de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Il ne doute aucunement qu'un Brexit serait synonyme de ralentissement de la consommation et donc de l'économie.

* Altran : la filiale Cambridge Consultants a acquis Synapse, une entreprise située sur la côte ouest des Etats-Unis. Basée à Seattle (Etat de Washington), Synapse délivre à ses clients des solutions d'ingénierie complexes et de développement de produits innovants. La transaction, dont le montant n'a pas été indiqué, devrait être effective au troisième trimestre 2016.

* Eurosic : la foncière est en train de céder l'immeuble Between à Primonial Reim sur la base d'un prix de 165 ME hors droits. Par ailleurs, elle a décroché un permis de construire cours Michelet à La Défense pour un l'immeuble totalisant 37.500 m2 de bureau non IGH et commerce dont la livraison interviendra au dernier trimestre 2018.

* Chiffre d'affaires / résultats : Innelec, Signaux Girod...

* Analystes : Barclays passe de pondération en ligne à souspondérer sur Technip pour un objectif réduit de 58 à 50 euros. Santander passe de conserver à souspondérer sur Aéroports de Paris, valorisés 94 euros pièce. Oddo a démarré le suivi de Spie à "neutre" en visant 19 euros.

* En bref : Eutelsat émet 500 ME d'obligations 5 ans à 1,125%. PediGuard Threaded (Spineguard) est homologué aux Etats Unis. Turenne Investissement devient Altur Investissement. Petite augmentation de capital au profit d'ACM pour Global EcoPower. Miliboo lance une gamme enfants. Le conseil de Demos recommande d'apporter à l'OPA. Lisa Tracker (Theradiag) commercialisée aux Etats-Unis. Visiativ réalise une augmentation de capital réservée de 6 ME. April réalise une acquisition en Italie. Nouveau contrat pour DMS. Affine acquiert quatre étages de plus dans la tour Lilleurope. Airgas (Air Liquide) a racheté les actifs de Monroe Welding Supply et Clark Industrial Supply, deux distributeurs de produits gaziers. Safran gagne un procès contre un "patent troll". Eurofins Scientific a procédé à l'acquisition de Bureau de Wit aux Pays-Bas, dans le domaine des essais sur la nourriture, l'eau et l'hygiène. Mainstay lève 30 millions d'euros lors d'un placement privé.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : deuil, Brexit et sorcières pour finir la semaine
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]