Préouverture Paris : Donald Trump montre ses muscles

Préouverture Paris : Donald Trump montre ses muscles©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 07 avril 2017 à 08h30

LA TENDANCE

La géopolitique, la dure, a fait un retour en force cette nuit sur l'échiquier après la décision des Etats-Unis de conduire des frappes mer-sol contre une base syrienne, après l'attaque chimique perpétrée par le régime en place. De quoi planter le décor alors que Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping se rencontrent aujourd'hui en Floride. Le regain de tension au Proche-Orient a contribué à alimenter la hausse du baril, qui a repris près de 3$ depuis la fin de semaine dernière, autour de 55,68$ ce matin pour le Brent, son meilleur niveau depuis un mois. L'or reprend pour sa part 1% à 1.265$ l'once, nouveau plus haut 2017. Le rendez-vous macroéconomique principal du jour, à 14h30 portera sur les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis en mars.

Le CAC40 devrait ouvrir en baisse d'une dizaine de points, après avoir flirté hier en clôture avec ses plus hauts annuels.

WALL STREET

La Bourse américaine a terminé en légère progression jeudi, sur fond de sommet Etats-Unis-Chine, et avant la publication des chiffres de l'emploi américain en mars, attendus vendredi. Les cours du pétrole ont progressé pour la deuxième séance, les investisseurs semblant tabler sur une prolongation des baisses de production par l'Opep et ses alliés. L'indice Dow Jones a fini en hausse de 0,07% à 20.663 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,19% à 2.357 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technos et biotechs, a avancé de 0,25% à 5.879 pts.

ECO ET DEVISES

Beau programme aujourd'hui avec en France à 8h45 la production industrielle et manufacturière de février et la balance commerciale de février, avant à 10h30 la production industrielle et manufacturière et la balance commerciale britanniques de février. Aux Etats-Unis, le rapport gouvernemental sur la situation de l'emploi (14h30) précèdera les stocks et ventes de grossistes (16h00) et les chiffres du crédit à la consommation (21h00).

La parité euro / dollar atteint 1,0646 ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,70$ et le WTI 52,55$ pour l'échéance de mai. L'once d'or se traite 1.264$ (+1%).

VALEURS A SUIVRE

* EDF : le conseil d'administration, réuni jeudi, a voté une motion qui soumet la fermeture de la centrale de Fessenheim à des conditions. Conséquence : la demande officielle d'abrogation de l'autorisation d'exploiter la centrale ne sera pas faite avant la fin du quinquennat de François Hollande, dont c'était une promesse de campagne en 2012. EDF laisse ses options ouvertes même si, dans un communiqué, le groupe évoque "la fermeture de façon irréversible et inéluctable de Fessenheim"... si les conditions sont définitivement remplies, notamment le démarrage de Flamanville 3 et le respect du plancher de production nucléaire.

* Vivendi : le groupe a mis un terme à la "classe action" de 2002 en versant 26,4 M$ aux plaignants, soit environ un tiers du montant total de 78 M$, en ce compris les jugements déjà rendus. Cet accord se traduira par une reprise nette de provision d'environ 25 ME dans les comptes de l'exercice 2017 de Vivendi. La provision ayant été déduite fiscalement, cette reprise sera taxée en 2017. Cet accord est soumis à l'approbation finale du tribunal compétent. Pendant ce temps, les régulateurs italiens auraient le groupe dans le collimateur.

* Airbus : le marché de l'aviation civile reste atone à l'issue du premier trimestre 2017, comme le montrent les chiffres publiés par Airbus. En mars, l'industriel a livré 62 appareils mais n'a engrangé que 22 commandes. Après trois mois en 2017, le solde de commandes nettes n'atteint que 6 appareils, car Airbus a engrangé 26 commandes mais a enregistré 20 annulations. Les livraisons sur trois mois, elles, sont plus normales, avec 136 avions remis à leurs propriétaires. La faiblesse des commandes est accentuée par la tenue cette année de la biennale du Salon du Bourget, du 19 au 25 juin, qui est traditionnellement l'occasion d'annoncer de gros contrats.

* Safran : le groupe a bouclé la vente de Morpho Detection LLC à Smiths Group, conformément à l'accord signé en avril 2016. Le groupe français enregistrera une plus-value de cession avant impôts dans ses comptes du premier semestre 2017. Safran avait annoncé la vente de Morpho Detection à Smiths en avril 2016 pour une valeur d'entreprise de 710 millions de dollars.

* LVMH : ça grogne chez Louis Vuitton en France. Le quart des douze ateliers de production français a débrayé pendant une heure hier, à l'initiative des syndicats protestant contre des hausses de salaires jugées trop faibles.

* Thales : DCNS, dont Thales est actionnaire, va prendre 12% du capital de STX France, le chantier naval de Saint-Nazaire dont la majorité du capital ira à l'italien Fincantieri.

* Fnac : la filiale brésilienne serait en passe d'être cédée. Selon deux sources citées par l'agence de presse 'Reuters', le groupe a mis en vente cette activité exploite 12 magasins dans 10 villes du Brésil. La Fnac est présente au Brésil depuis une vingtaine d'années, mais ses ventes dans ce pays représentent moins de 2% de son chiffre d'affaires global. En outre, la grave crise économique que traverse le Brésil depuis 3 ans a entraîné une chute du chiffre d'affaires local.

* LDC : le volailler a terminé l'exercice 2016-2017 avec un chiffre d'affaires de 3,58 MdsE (+2,9%), qui va lui permettre de réaliser une progression de son résultat opérationnel courant supérieur aux objectifs annoncés (de l'ordre de 5%). Le groupe a par ailleurs annoncé le rachat de Lionor (47 ME de CA) et de Couvoir Perrot (32 ME de CA, en cours de négociation).

* Chiffre d'affaires / Résultats : Installux, Fimalac, Medasys, Cibox, Hiolle, LDC...

* Analystes :
- HSBC réduit de conserver à alléger sa recommandation sur Sanofi, sans modifier son objectif de cours de 77 euros.
- UBS passe de neutre à vendre sur Carrefour, en réduisant son objectif de cours de 24,50 à 19,50 euros.
- UBS passe de vendre à neutre sur Casino, en ajustant son objectif de 31 à 50 euros.
- JP Morgan abaisse de neutre à "souspondérer" sa recommandation sur M6, en dépit d'un objectif de cours rehaussé de 18,50 à 19,70 euros.
- JP Morgan passe de neutre à "surpondérer" sur EDF, en visant 10 euros contre 9,27 euros précédemment.
- AlphaValue recommande toujours d'alléger les positions sur Teleperformance, mais relève de 104 à 111 euros son objectif de cours.
- Jefferies relève de 27,80 à 30,40 euros son objectif de cours sur la Scor, mais reste à conserver.
- Natixis relève de 59 à 70 euros son objectif sur BNP Paribas en restant à l'achat.
- Berenberg revalorise LVMH de 180 à 200 euros en restant à conserver.
- Kepler Cheuvreux reprend le suivi d'Ekinops à conserver en visant 7 euros.

* En Bref :
- Spineguard a levé 2 ME.
- Klépierre inaugure de nouvelles surfaces commerciales à Hoog Catharijne, aux Pays-Bas.
- Fromageries Bel place 500 ME d'obligations à sept ans.
- Un Toit pour Toi acquiert un camping à Annet sur Marne.
- Le Conseil d'Etat valide définitivement le projet Ode à la Mer de Frey à Montpellier.
- Atos décroche un gros contrat avec Fortum.
- Xilam a signé accord avec Lansay pour la licence Oggy et les cafards.
- Theraclion obtient des résultats positifs pour Echopulse dans le fibroadénome du sein.
- ID Logistics signe un contrat avec Everysens.
- Median Technologies noue une alliance stratégique avec inVentiv Health.
- Deux contrats pour Delta Drone au Ghana.
- Novacyt a émis 1,5 ME d'obligations convertibles au profit de Vatel Capital.
- Tikehau sort du capital d'Ecotel avec une belle plus-value.
- Adomos regroupe ses actions et émet des BSA.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : Donald Trump montre ses muscles
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]