Préouverture Paris : embouteillage de publications, en attendant le PIB américain

Préouverture Paris : embouteillage de publications, en attendant le PIB américain©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 30 juillet 2015 à 08h30

LA TENDANCE

C'est une véritable avalanche de publications d'entreprises qui s'est abattue ce matin sur le marché parisien, avant la sacrosainte coupure d'août, avec notamment le tiers des valeurs du CAC40. Un événement qui ne devrait pas avoir une portée majeure sur l'évolution des indices ce soir, puisque les investisseurs s'intéressent surtout à la teneur de la première estimation du PIB américain du second trimestre, à 14h30, au lendemain du statu quo annoncé par la Fed sur ses taux, sans surprise. Pourtant il est difficile de prévoir la réaction du marché, même en cas de chiffres solides. En effet, si la croissance américaine est meilleure que prévu, la banque centrale américaine sera tentée de relever ses taux dès sa réunion de septembre, ce que redoutent les financiers et qui pourrait peser sur les cours. Si en revanche elle déçoit, Wall Street miserait plutôt sur un resserrement monétaire en fin d'année, ce qui laissera quelques mois additionnels de liquidité abondante... A suivre donc de près en début d'après-midi.

Pour la matinée la plus intense de l'année en matière de publications d'entreprises, Technip, Safran, Sanofi, Alcatel-Lucent, Essilor, Capgemini, EDF, Legrand, Air Liquide, Accor ou Renault ont publié, pour ne citer qu'elles. Même dynamique en Europe avec en particulier Nokia, Siemens, Clariant, Lufthansa, RBS, AstraZeneca, Enel, Fiat Chrysler, Rolls-Royce, Royal Dutch Shell, ENI, AB Inbev, Deutsche Bank, Santander, Diageo ou Telefonica. Aux Etats-Unis, Colgate Palmolive, Procter and Gamble, L-3, Time Warner Cable, Delphi, Mondelez et Amgen seront sur le pont.

WALL STREET

Au lendemain d'un net rebond, Wall Street a poursuivi sa progression mercredi soir. La journée a encore été marquée par les publications trimestrielles, avec notamment Twitter, MasterCard ou encore Goodyear et Facebook en post-séance. Sur le front économique américain, les investisseurs ont pris connaissance d'une baisse surprise des promesses de ventes de logements. Tous les regards étaient par ailleurs tournés vers la Fed qui a publié son communiqué monétaire au terme de sa réunion FOMC. Le Dow Jones a gagné 0,69% à 17.751 pts. Le S&P-500 a progressé de 0,73%, à 2.109 pts et le Nasdaq Composite 0,44% à 5.112 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, les chiffres de l'emploi allemand de juillet (09h55) seront suivis des indices de confiance européens de juillet (11h00) et de l'indice des prix à la consommation allemand de juillet (14h00). Aux Etats-Unis, le PIB du second trimestre 2015 (14h30) et les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) monopoliseront l'attention.

La parité euro / dollar atteint 1,0975 ce matin. Le baril de Brent se négocie 53,73$ et le WTI 48,94$ pour l'échéance de septembre. L'once d'or se traite 1.097$ (-0,3%).

VALEURS A SUIVRE

* EDF : en marge de ses comptes semestriels, Areva confirme la signature hier d'un protocole d'accord présentant les principaux termes et conditions du projet de cession d'Areva NP. Il prévoit la cession d'au moins 75 % de l'entité pour un montant estimé de 2 MdsE. Areva conserverait 25%. L'énergéticien a aussi publié ses comptes semestriels.

* Orange : l'Etat réduit sa participation dans Orange. Bpifrance a lancé hier soir la vente de 2% du capital de l'opérateur, pour ramener sa détention à 9,6%. Selon nos informations, les 53 millions de titres ont trouvé preneur à 15,12 euros pièce, soit une décote modeste sur le cours de clôture de la veille (15,40 euros) et un produit brut pour l'Etat de l'ordre de 801 millions d'euros.

* BNP Paribas : la banque serait en train de peaufiner un plan de réorganisation de sa banque d'investissement, le plus vaste depuis la crise financière, selon Bloomberg. L'établissement chercherait à réduire ses coûts de 20% d'ici 2019 dans la division, tout en accroissant ses revenus.

* Engie (GDF Suez) : le groupe a dépassé les attentes au 1er semestre, et confirmé ses prévisions annuelles. L'action a progressé hier après la signature d'un compromis sur le nucléaire belge.

* Sanofi : les résultats trimestriels sont supérieurs aux attentes du consensus. Le groupe confirme ses prévisions et anticipe un bénéfice net des activités par action 2015 stable voire en légère progression à taux de change moyens constants par rapport à 2014, sauf événements majeurs défavorables imprévus.

* Alcatel-Lucent : le groupe a publié des résultats en nette amélioration, et fait état d'un free cash-flow positif sur le second trimestre, à hauteur de 65 ME et même de 158 ME hors charges de restructurations. C'est la première fois depuis la fusion entre Alcatel et Lucent en 2006 que le flux de trésorerie libre est positif.

* Safran : le groupe a le vent en poupe. Il a relevé sa prévision de résultat opérationnel sur l'année 2015, après un premier semestre robuste. Le premier semestre est cependant déficitaire à cause d'une sévère charge comptable sur les instruments de couverture.

* Technip : le groupe a pris une charge exceptionnelle de 570 millions d'euros dans ses comptes du premier semestre, en relation avec le vaste plan de restructuration annoncé au début du mois de juillet. Les résultats semestriels sont cependant en hausse hors cet élément. "Le secteur pétrolier et gazier est impacté par un ralentissement qui devrait être plus long que prévu", a confirmé le PDG.

* Saint Gobain : le résultat opérationnel semestriel est un peu plus élevé que ce qu'entrevoyait le consensus. Le résultat net recule de -16,8% à 558 ME. Le groupe confirme ses objectifs annuels.

* Renault : le constructeur a fortement amélioré ses résultats semestriels. La demande automobile mondiale devrait connaître une croissance en 2015 de l'ordre de 1% malgré le fort ralentissement des marchés émergents, pronostique Renault, qui voit l'Europe progresser à l'inverse de 5% au moins.

* Air Liquide : le groupe a amélioré sa marge au premier semestre, pour une croissance organique de 3,2% de l'activité. La prévision de croissance du résultat net est confirmée.

* Legrand : sur la base des réalisations du premier semestre 2015, Legrand confirme ses objectifs 2015 qui sont, pour rappel, une "évolution organique de ses ventes comprise entre -3% et +2%" et une "marge opérationnelle ajustée avant prise en compte des acquisitions comprise entre 18,8% et 20,1% du chiffre d'affaires".

* Essilor : la croissance à deux chiffres est le maître mot des comptes semestriels. Les résultats sont en vive hausse. Essilor confirme viser une croissance du chiffre d'affaires hors change comprise entre 8% et 11%, dont une progression en base homogène supérieure à 4,5%, et une contribution de l'activité d'au moins 18,8% du chiffre d'affaires.

* Areva : le groupe est déficitaire au 1er semestre, de -206 ME. Sans surprise, le groupe confirme la nécessité d'une vaste augmentation de capital.

* Résultats / chiffres d'affaires : Eramet, Imerys, Casino, Altran, Eutelsat, Les Nouveaux Constructeurs, HiPay, Parrot, Euronext, CNP Assurances, Atari, Bic, JCDecaux, Aéroports de Paris, Netgem, Le Bélier, Groupe Flo, Orolia, Christian Dior, Aperam, Naturex, Trilogiq, Ingenico, Sabeton, Compagnie Agricole de la Crau, Affine, Manitou, Société Marseillaise du Tunnel Prado Carénage, Octo, Coface, Klépierre, Vilmorin, Axway, MPI, NextRadioTV, Antevenio, U10, Plant Advanced Technologies, AST Groupe, Sogeclair, Tarkett, Infotel, Elis, Europcar, Neurones...

* En bref : contrat de trois ans pour Login People. Le procédé bio-isobutène de Global Bioenergies fonctionne à 70% de rendement. Radiall boucle une acquisition en Italie. Sopra Steria finalise le rachat de Cimpa à Airbus. Vivendi quitte définitivement le Brésil.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : embouteillage de publications, en attendant le PIB américain
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]