Préouverture Paris : et ces 4.500 points ?

Préouverture Paris : et ces 4.500 points ?

graphique bourse trader

Boursier.com, publié le jeudi 11 août 2016 à 08h30

LA TENDANCE

Le CAC 40 a mis fin hier à une belle série haussière, sur une contraction modérée, qui ne semble pas faite pour durer. Les indicateurs avancés sont en effet en progression ce matin, ce qui devrait permettre à l'indice parisien de reprendre entre 10 et 15 points dans les premiers échanges. Les marchés ont flanché hier sur des statistiques médiocres en provenance des États-Unis et sur une contraction du pétrole consécutive à des stocks plus élevés que prévu outre-Atlantique. L'or noir est encore en légère baisse ce matin mais demeure proche de l'équilibre. Quelques publications d'entreprises animent un peu la préouverture, comme celles des allemandes Zalando, ThyssenKrupp, Henkel et RWE ou des suisses Zurich Insurance et Swiss Life. Aux Etats-Unis, Macy's et NVidia seront de la partie. Le reste de l'actualité est assez calme à l'approche de la mi-août, en France plus qu'ailleurs.

WALL STREET

Wall Street a finalement cédé un peu de terrain mercredi soir, dans le plus grand calme... Le DJ a reculé de 0,2% à 18.496 pts, le Nasdaq perd 0,4% à 5.205 pts et le S&P500 glisse de 0,29% à 2.175 pts. Les stocks commerciaux de brut se sont inscrits en progression surprise outre-Atlantique, de quoi peser sur les cours du baril et plomber la tendance. Du côté des sociétés, Walt Disney a publié ses résultats trimestriels, avec Ralph Lauren, Wendy's, Michael Kors, SolarCity ou encore Yelp. Le titre SunPower, la filiale américaine de Total, a plongé pour sa part de 30% !

ECO ET DEVISES

L'indice des prix à la consommation français de juillet (08h45), puis les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) et les prix à l'import et à l'export aux Etats-Unis (14h30) sont les principaux indicateurs du jour.

La parité euro / dollar atteint 1,1169 ce matin. Le baril de Brent se négocie 43,88$ et le WTI 42,29$ pour l'échéance d'octobre. L'once d'or se traite 1.342$ (-0,3%).

VALEURS A SUIVRE

* EDF : le dossier Hinkley Point C n'a pas fini de faire parler de lui cet été. Les syndicats d'EDF, dont certains sont farouchement opposés au projet, se sont publiquement interrogés sur l'existence de conflits d'intérêts potentiels au sein du conseil d'administration de l'énergéticien qui a voté récemment en faveur de cet investissement. Des doutes qui concernent Colette Lewiner, qui est administratrice indépendante à la fois chez EDF et chez Bouygues, Philippe Crouzet, le président du conseil d'administration de Vallourec et Christian Masset, qui siège à la fois chez EDF et chez Areva.

* Bouygues : le groupe fait partie des entreprises présélectionnées pour concourir à l'appel d'offres lancé par le gouvernement de l'Etat de Victoria, en Australie, pour le creusement d'un tunnel de métro de 9 kilomètres et la construction de cinq nouvelles stations à Melbourne. Trois consortiums ont été invités à présenter leurs offres pour ce partenariat public privé évalué à 6 milliards de dollars australiens (environ 4,1 milliards d'euros) par les autorités elles-mêmes. Ils doivent déposer leur offre début 2017, pour une attribution du contrat en fin d'année prochaine. Les travaux démarreront en 2018.

* Chiffre d'affaires / résultats : Pharmagest, Geci, Avanquest, Logic Instrument, Archos, Jacques Bogart...

* Analystes : Jefferies a relevé de 36,40 à 38,90 euros son objectif de cours sur Société Générale, mais a réduit de 5,92 à 5,52 euros celui de Natixis et de 13,10 à 12,70 euros celui de Crédit Agricole. L'analyste est acheteur des trois banques françaises.

* En bref : 90% de l'option de surallocation exercée dans le cadre de l'IPO Gensight. Peugeot hausse ses prix au Royaume-Uni après la dépréciation de la livre sterling.

 
2 commentaires - Préouverture Paris : et ces 4.500 points ?
  • avatar
    Mdr -

    Avec 1,5% de croissance économique estimée et 5 millions de chomeurs toutes catégories confondues,je comprend qu'il faut terminer le quinquénnat Holande sur une bonne note mème si elle est enjolivée...... "Il faut y croire dit on en bourse"

  • avatar
    lugin -

    On les atteindra jamais, car à chaque qu'il y a quelques hausses, il y a prise de bénéfices. Comme quoi, la bourse ne reflète plus l'état de nos entreprises, mais est devenu un lieu de spéculation

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]