Préouverture Paris : la BCE n'y pourra pas grand chose

Préouverture Paris : la BCE n'y pourra pas grand chose©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 janvier 2016 à 08h30

LA TENDANCE

La purge se poursuit en bourse, avec des indices américains qui ont piqué du nez hier et une débâcle qui se poursuit en Asie. Une esquisse de rebond a bien eu lieu ce matin après des rumeurs d'injection de liquidités de la banque centrale chinoise, mais elles n'ont pas duré bien longtemps. Tokyo a fini à -2,76% et Shanghai à -2,93%. La Corée (-0,27%) a mieux résisté, tandis que l'Australie se permettait le luxe de gagner 0,46%, mais est restée désespérément seule dans ce cas.

La première réunion 2016 de la Banque centrale européenne a lieu aujourd'hui et aboutira à 13h45 à une annonce sur les taux. Mario Draghi sera évidemment questionné sur la chute des marchés financiers lors de la conférence de presse prévue à 14h30, mais son discours devrait se cantonner à la mission de la banque centrale, si bien qu'il n'y aura guère de réconfort à attendre.

A Wall Street, 19 sociétés du S&P500 sont attendues aujourd'hui, pour la séance la plus chargée en la matière depuis le début de la saison des comptes annuels. Southwest Airlines, Bank of New York Mellon, Verizon, Union Pacific ou KeyCorp sont attendues avant l'ouverture, puis American Express, Starbucks ou Schlumberger post-clôture.

Les indicateurs avancés sont proches de l'équilibre à Paris mais légèrement haussiers à Francfort et Londres, sur un mouvement mécanique après la moindre baisse enregistrée hier à Wall Street. La volatilité reste cependant forte avant l'ouverture.

WALL STREET

Wall Street a vécu une folle journée mercredi, abandonnant environ 3,5% en séance dans une ambiance proche de la panique, avant de réduire nettement ses pertes à la clôture. Le Nasdaq est même repassé dans le vert dans la dernière demi-heure, soutenu par le secteur de la santé qui a fait office de refuge face aux turbulences actuelles. Ailleurs, la cote a été plombée par IBM (-4,9%), qui a publié des résultats décevants, et par le secteur de l'énergie, qui a encore subi les effets de la chute des cours du pétrole, tombés sous les 27$ le baril.

A la clôture, l'indice Dow Jones a fini mercredi en baisse de 1,56% à 15.767 points après avoir chuté de 3,4% en matinée. Le S&P 500 a fini en recul de 1,17% à 1.859 points et que le Nasdaq a d'abord plongé de 3,7% avant de gagner 0,7% puis de céder 0,12% en clôture à 4.472 points.

ECO ET DEVISES

En Europe, les indices de confiance des affaires de janvier en France (08h45) et la décision de la banque centrale européenne sur ses taux (13h45 : consensus statu quo) sont programmés. Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30 : consensus 278.000 demandes nouvelles), l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour janvier (14h30 : consensus -5,9) et le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains (17h00) occuperont l'après-midi.

La parité euro / dollar atteint 1,0889 ce matin. Le baril de Brent se négocie 28,08$ et le WTI 28,47$ pour l'échéance de mars. L'once d'or se traite 1.101$ (+0,1%).

VALEURS A SUIVRE

* Casino : trois cabinets d'avocats américains battent le rappel des actionnaires de Cnova qui ont acquis des titres depuis l'entrée en bourse de la filiale de commerce en ligne sur le Nasdaq en novembre 2014. La plainte, déposée devant un tribunal new-yorkais, met en cause la véracité du contenu des documents d'introduction. En pareille situation, il n'est pas rare, aux Etats-Unis, que des avocats s'emparent des dossiers pour tenter d'obtenir des compensations pour leurs clients, en empochant au passage de copieux honoraires. Cnova rejette les allégations.

* Atos : la SSII a finalisé l'acquisition d'Unify auprès du Groupe Gores et de Siemens. La société crée une offre unique de services intégrés pour les communications unifiées pour optimiser la transformation numérique et les performances opérationnelles. Le prix d'acquisition est de 366 ME, pour une valeur d'entreprise de 590 ME (48 ME de dette et 176 ME de déficit du régime de retraite).

* bioMérieux : la société a quasiment atteint la barre des 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires au terme de l'exercice 2015. Le groupe affiche en effet 1,965 MdE de revenus, en progression de 15,7% par rapport à 2014 sur une base publiée, et de 7,1% en données organiques. Ce niveau est légèrement supérieur aux objectifs du groupe, qui avait relevé à 6,5% son anticipation. Le consensus, quant à lui, était positionné à 1,94 MdE, dont 7,1% de croissance organique.

* Eurotunnel : les analystes s'attendaient à dernier trimestre 2015 difficile, à cause de l'impact sur le tourisme des attentats qui ont frappé Paris en novembre. Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 1,22 milliard d'euros, en progression de 5% en comparable par rapport à 2014, et de 10% à taux de change réels.

* Rémy Cointreau : le chiffre d'affaires s'est établi à 799,2 millions d'euros après neuf mois d'exercice 2015/2016. Il progresse de 7,9% en données publiées, mais se contracte de -2,6% sur une base organique. Le consensus était positionné à 794,7 ME, en hausse de 7,3% en données publiées et en contraction de -2,6% sur une base comparable. Les chiffres sont donc très proches des attentes, mais le Cognac a affiché une solide dynamique qui devrait plaire aux analystes.

* Soitec : la société a amélioré ses revenus de 36% 60,8 ME sur son 3ème trimestre fiscal, et de 19% en données comparables. Compte tenu de l'importance de son endettement et de l'insuffisance de ses fonds propres, Soitec indique que des discussions se poursuivent avec plusieurs investisseurs en vue de leur éventuelle participation à un projet de recapitalisation.

* Chiffre d'affaires / résultats : AdVini, Argan, Augros, Plant Advanced Technologies, Auféminin.com, Prismaflex, Oncodesign, Terreis, Ask...

* Analystes : Morgan Stanley démarre le suivi de Safran à surpondérer en visant 77 euros. JP Morgan dégrade Technip de surpondérer à neutre. Barclays abaisse Accor de surpondérer à souspondérer en ramenant de 52 à 32 euros son objectif. Alphavalue passe d'accumuler à alléger sur Total. Berenberg revalorise ID Logistics de 144 à 145 euros en restant à l'achat. Goldman Sachs reprend le suivi de Technicolor sur une recommandation neutre et un objectif de cours de 8 euros. Le courtier fait entrer Capgemini dans sa liste de convictions à l'achat. UBS démarre le suivi de TF1 sur un avis neutre et une valorisation de 12,65 euros.

* En bref : Quantum Genomics renforce sa propriété intellectuelle. Archos émet 2,5 ME d'OCABSA. PSA Peugeot Citroën crée une co-entreprise franco-québécoise de développement de composants de véhicules électriques. Projet de regroupement d'actions chez DMS. Altice a finalisé hier la vente de Cabovisao et ONI à Apax France. Les ambitions de Global Bioenergies passent par un placement privé de 6 ME. Stellar Biotechnologies dans le projet de fabrication des Kinoïdes Neovacs.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : la BCE n'y pourra pas grand chose
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]