Préouverture Paris : le pétrole poursuit sa décrue

Préouverture Paris : le pétrole poursuit sa décrue©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 19 juillet 2016 à 08h30

LA TENDANCE

L'ambiance sur les marchés européens depuis hier est plus morose que la semaine dernière. La plupart des indices ont d'ailleurs légèrement consolidé lundi. Ils se dirigent ce matin vers une poursuite de cette correction, en dépit de la bonne tenue de Wall Street hier, qui évolue toujours proche de ses records. La baisse des cours pétroliers alimente les discussions des investisseurs. L'évolution de l'or noir semble se décorréler de celle des indices, contrairement à ce qui s'est passé au cours des mois précédents. Le reflux s'explique par la prudence des marchés concernant l'économie chinoise, mais aussi par la reprise, confirmée, des investissements pétroliers aux Etats-Unis.

En Europe, un certain attentisme risque de régner d'ici la réunion, jeudi, de la Banque centrale européenne. Pour patienter jusque-là, les boursiers auront de quoi faire avec les trimestriels d'entreprises. Novartis, Akzo Nobel, Volvo, Ericsson et Assa Abloy ont publié ce matin leurs résultats en Europe. Aux Etats-Unis, 17 sociétés du S&P500 sont programmées, parmi lesquelles Goldman Sachs, Johnson & Johnson, Philip Morris et Lockheed Martin avant l'ouverture puis Microsoft après la clôture. Pour faire le lien entre les deux, l'indice ZEW allemand de juillet sera dévoilé à 11h00.

Le CAC40 devrait démarrer la séance en baisse d'une quinzaine de points.

WALL STREET

Wall Street a terminé sa course en territoire positif, sur ses sommets historiques lundi soir, toujours solide, malgré la consolidation des prix du pétrole. Du côté des sociétés, la publication trimestrielle de Bank of America est saluée en bourse, avant les comptes d'IBM, de Yahoo! ou encore de Netflix en soirée. Le DJIA a gagné 0,09% à 18.533 pts, le Nasdaq a avancé de 0,52% à 5.056 pts, et le S&P500 s'est accordé 0,24% à 2.167 pts.

Les opérateurs restent assez confiants, à moins d'une dizaine de jours désormais du verdict de la Fed. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'un statu quo monétaire le 27 juillet est tout simplement de 100%.

ECO ET DEVISES

En Europe, l'indice des prix à la consommation britanniques de juin (10h30), l'indice des prix à la production britanniques de juin (10h30) et le sondage ZEW allemand de juillet (11h00) sont attendus. Aux Etats-Unis les investisseurs se concentreront sur les mises en chantier et permis de construire de juin (14h30).

La parité euro / dollar atteint 1,1079 ce matin. Le baril de Brent se négocie 46,81$ et le WTI 45,76$ pour l'échéance de septembre. L'once d'or se traite 1.330$ (+0,09%).

VALEURS A SUIVRE

* EDF : le comité d'audit et le conseil d'administration devraient examiner la semaine prochaine, une fois de plus, le projet Hinkley Point C. Ils pourraient donner leur position définitive sur l'investissement, estime 'Le Figaro', qui rappelle ce matin que tout le monde campe sur ses positions dans le dossier : le management d'EDF et le gouvernement se sont prononcés en faveur de ce contrat colossal au Royaume-Uni, tandis que les syndicats de l'énergéticien y sont majoritairement opposés, au regard des risques qu'il implique à l'heure où le groupe est fragilisé.

* Saft : Total détenait 90,1% de Saft à l'issue de son OPA amicale. L'offre sera réouverte du 19 juillet au 2 août 2016 afin de permettre aux actionnaires n'ayant pas apporté leurs actions à l'offre de le faire dans des conditions inchangées. Total confirme par ailleurs ses intentions de privilégier les investissements par rapport au dividende et de procéder au retrait ultérieur de la cote dans l'hypothèse où le seuil de 95% du capital et des droits de vote de Saft Groupe serait atteint à l'issue de la réouverture de l'offre.

* Fnac : l'Autorité de la concurrence a donné son feu vert au rachat de Darty par la Fnac, en le conditionnant à des engagements au final assez peu contraignants pour les deux enseignes. Les dirigeants de la Fnac avaient en effet craint un moment que le régulateur n'exige plusieurs dizaines de cessions de magasins. Mais il n'en est rien : seuls six implantations à Paris et en Région parisienne devront être vendues, sur un total d'environ 400 dans l'hexagone.

* Eramet : le nickel a connu une nouvelle séance faste hier, après la décision du gouvernement philippin de suspendre les opérations de Berong Nickel, dans le cadre de sa politique de reprise en mains des industries polluantes. Une décision qui intervient après d'autres mesures administratives choc consécutives à la nomination d'une nouvelle secrétaire d'Etat à l'environnement bien décidée à faire le ménage dans la jungle des exploitants miniers du pays.

* Ubisoft : Vivendi maintient la pression en franchissant en hausse le seuil de 20% des droits de vote, via 25.532.688 actions Ubisoft, soit 22,63% du capital et 20,0002% des droits de vote. Vivendi envisage de se renforcer mais n'a pas l'intention, dans les six mois à venir, de prendre le contrôle.

* Virbac : sur l'ensemble du premier semestre, le chiffre d'affaires ressort à 430 ME contre 432,3 ME sur la même période en 2015, soit une évolution globale de -0,5%. La croissance organique atteint 3,5%. Sur le seul second trimestre, les revenus ressortent à 218,6 ME, en-deçà des attentes de la place.

* Chiffre d'affaires / résultats : Orapi, Octo Technology, Réalités, Futuren, Catana, Econocom, Cogra, SMTPC, AdVini, Ivalis, Oncodesign, Les Hôtels Baverez, Groupe JAJ, GeNeuro...

* Analystes : Raymond James démarre le suivi de SFR à performance de marché. Liberum abaisse de 7,50 à 4,75 euros son objectif de cours sur Air France KLM, suivi à la vente. Berenberg relève son objectif de cours sur Hermès de 365 à 380 euros en restant acheteur. Bryan Garnier abaisse bioMérieux à "neutre" contre "achat".

* En bref : recomposition du capital d'Accès Industrie. Chargeurs s'offre l'américain Main Tape. Foncière Atland livre à Siemens son siège mondial de fabrication de métros. Colas participera aux travaux d'extension du réseau de tramway de Birmingham. Atari prend une participation dans Roam. Mersen remporte un contrat avec Bombardier sur le projet BART. Nicolas Mouret devient Directeur juridique et financier d'Oceasoft. L'EMA valide le dépôt d'AMM du telotristat etiprate d'Ipsen. Visiativ va racheter un gestionnaire d'infrastructures informatiques lyonnais. Poxel a levé 26,5 ME. Neovacs et Stellar ont tenu la première assemblée générale de leur société de production commune, Neostell. Lexibook a enrichi son portefeuille de licences par l'ajout de la marque populaire "L'Age de Glace" pour une durée de trois ans.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : le pétrole poursuit sa décrue
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]