Préouverture Paris : le rebond tourne court

Préouverture Paris : le rebond tourne court©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 08 juillet 2016 à 08h30

LA TENDANCE

La tendance est incertaine pour terminer la semaine après le petit sursaut d'hier du CAC40, à l'image des marchés de la zone Asie-Pacifique ce vendredi. La Bourse de Tokyo recule de 1,1% avec Seoul (-0,6%), Hong Kong perd 0,9%, Shanghai -0,8%, avec Singapour, Bombay cède 0,4%, Sydney est stable.
Malgré un léger rebond des marchés observé en Europe, Wall Street a aussi vécu jeudi soir une séance en dents de scie, marquée par un plongeon de plus de 5% des cours du pétrole, après une déception sur les stocks pétroliers hebdomadaires. Les investisseurs sont en outre nerveux avant la publication des chiffres de l'emploi américain en juin, attendue vendredi...

WALL STREET

L'indice Dow Jones a cédé hier soir 0,13% à 17.896 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fléchi de 0,09% à 2.098 points. Seul le Nasdaq a terminé dans le vert, progressant de 0,36% à 4.877 points.
La séance du jour a donc été quelque peu gâchée par le pétrole. Les cours du brut léger WTI, retombent à 45,50$ le baril, suite à l'annonce des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis. Le cours du Brent de la Mer du Nord a de son côté plongé à 46,90$ le baril.
Les stocks pétroliers ont pourtant baissé la semaine dernière outre-Atlantique, un facteur qui devrait en théorie soutenir les cours de l'or noir... Toutefois, le consensus s'attendait à un repli plus prononcé de ces stocks, d'où la déception des traders. Les stocks ont baissé de 2,2 millions de barils lors de la semaine close au 1er juillet, pour s'établir à 524,4 millions de barils, après un recul plus prononcé, de 4,1 mb, la semaine précédente.
Pour expliquer l'ampleur des mouvements de cours, les analystes évoquent aussi les craintes des effets du Brexit sur l'économie mondiale, ainsi que la nervosité des investisseurs avant la publication, ce vendredi, des chiffres de l'emploi américain en juin.

ECO ET DEVISES

De nombreux investisseurs sont aussi restés attentistes avant la publication, ce vendredi, des chiffres mensuels de l'emploi en juin aux Etats-Unis. Après des données très décevantes en mai (seulement 38.000 créations d'emploi), le consensus s'attend cette fois à 170.000 à 180.000 créations d'emploi le mois dernier. Ces chiffres sont particulièrement sensibles pour décrypter l'évolution de la croissance américaine, et déterminer la future politique monétaire de la Fed.
Depuis la victoire du Brexit au Royaume-Uni, économistes et financiers s'interrogent sur les conséquences possibles de ce choc sur l'économie et les marchés mondiaux... Dans les Minutes de sa réunion des 14 et 15 juin, publiées mercredi, la Réserve fédérale s'est inquiétée de ces effets. La Fed a renoncé à relever ses taux directeurs en juin, ajoutant qu'elle ne les relèverait pas tant qu'elle n'aurait pas une vision plus claire des conséquences du référendum britannique sur l'économie...

Sur le front de l'emploi, avant les données mensuelles de juin, les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage ont été moins nombreuses que prévu la semaine dernière. Elles ont chuté plus que prévu, de 16.000, pour s'établir à 254.000 contre 269.000 attendu. Par ailleurs, l'enquête mensuelle ADP sur l'emploi dans le secteur privé a fait état de 172.000 créations de postes dans le privé en juin...
Sur le marché des changes, le dollar progresse face à l'euro, à 1,1090$. L'once d'or subit quelques prises de profits à 1.355$, non loin de son plus haut depuis 2 ans.

VALEURS A SUIVRE

* Air France KLM : Le trafic et le remplissage des avions Air France KLM étaient orientés à la baisse en juin, a fait savoir ce matin le groupe lors de la publication de ses données mensuelles. Les 4 jours de grève des pilotes ont pesé. Sur la totalité du périmètre, soit Air France, KLM, Hop! et Transavia, le trafic a reculé de 2,1% pour des capacités en baisse de 0,5%. Le coefficient d'occupation ressort à 85,5% en baisse de 1,4 point. Le groupe a transporté 8,3 millions de passagers au cours du mois, soit une progression de 1% en glissement annuel.
Dans le fret, le trafic a reculé de 9,4%% et les capacités reculent de -4,9%. Le coefficient de remplissage recule de 2,8% à 57,2%.

* Theraclion : la société affiche un chiffre d'affaires de 0,46 Millions d'Euros pour le premier trimestre contre 0,04 ME un an plus tôt. Au premier semestre 2016, la société a enregistré 5 accords commerciaux : 2 ventes d'Echopulse en Allemagne et 3 contrats de mise à disposition de matériel contre paiement à l'acte, dont deux en Allemagne et un en Italie. La facturation de l'un des deux systèmes Echopulse vendus en Allemagne n'est pas prise en compte dans le premier semestre.

* Sodexo : le groupe annonce un chiffre d'affaires sur les 9 premiers mois de son exercice 2015-2016 qui s'élève à 15,7 milliards d'euros, en progression de +3,7% par rapport à la même période de l'exercice précédent. La croissance interne atteint +3,3%, en tenant compte de la contribution de la coupe du Monde de Rugby sur le premier trimestre. Hors cet impact, la croissance interne est de +2,5%.
Compte tenu de la dynamique de croissance sous-jacente atteinte sur les neuf premiers mois, le Groupe confirme ses objectifs pour l'exercice 2015-2016 :
-Croissance interne du chiffre d'affaires de l'ordre de 3% ;
-Progression d'environ 8% du résultat opérationnel hors effet de change et charges exceptionnelles liées au programme d'adaptation et de simplification.

* CNP Assurances : le 1er assureur de personnes en France et Klesia, groupe de protection sociale multiprofessionnel, ont conclu un protocole d'accord de distribution de produits d'assurance et de services s'appuyant sur un partage des enjeux stratégiques des deux groupes.
Le réseau Amétis de CNP Assurances, fort de 230 conseillers dont 70 certifiés en gestion de patrimoine, implantés sur tout le territoire français, proposera désormais une gamme globale de produits et services (retraite, prévoyance et santé) essentiellement à des TNS ainsi qu'à des TPE clientes de Klesia.
Klesia, qui réalise 60% de son chiffre d'affaires en assurances de personnes auprès d'entreprises relevant de plusieurs secteurs affinitaires (transport, tourisme et commerces de proximité, métiers de la santé et secteur du conseil et des services) se dotera ainsi d'une force commerciale complémentaire.
Sur le secteur du transport, par exemple, Klesia confiera aux spécialistes du réseau Amétis, le soin de proposer des produits (santé, prévoyance, retraite supplémentaire) et des services associés, à des entreprises de 4 à 20 salariés, dès lors qu'elles ne sont pas déjà en relation avec un autre réseau (interne ou externe) de Klesia. Les conseillers du réseau Amétis seront formés par une équipe dédiée de professionnels de Klesia aux spécificités du régime de protection sociale du transport et à ses évolutions. Ils deviendront alors des interlocuteurs experts pour ce secteur professionnel.

* Onxeo : la société annonce une collaboration avec le Royal College of Surgeons in Ireland (RCSI) pour un programme de recherche sur les dérivés de belinostat (Beleodaq), un inhibiteur d'histone-désacétylases (HDACi). Cette collaboration vise à optimiser le profil pharmacocinétique de belinostat, afin d'augmenter sa durée de vie, son efficacité et sa stabilité. A terme, il s'agit de mettre au point des molécules conjuguées, dérivées du belinostat et possédant des caractéristiques distinctives par rapport aux inhibiteurs d'HDAC actuels, pouvant donner lieu à de nouvelles opportunités de brevet.
Les travaux de recherche seront dirigés par le Pr Céline Marmion, professeur agrégée de chimie bioinorganique au RCSI, experte dans la conception, la synthèse et l'évaluation pharmacologique de composés anti-cancéreux couplés à des agents métalliques. Selon les termes de l'accord, les coûts de recherche seront partagés entre Onxeo et RCSI. Onxeo détiendra une option d'exploitation des brevets du RCSI à des conditions pré-négociées. Plus précisément, le RCSI dirigera la synthèse des composés et les tests in vitro tandis qu'Onxeo mènera les études in vivo.

* Medicrea : la société affiche une croissance de ses ventes de +7% sur le 1er semestre 2016 par rapport à la même période de 2015. Il s'inscrit à 14,8 millions d'euros.
En France, sur son marché historique, Medicrea poursuit ses gains de part de marché avec une augmentation de 20% du chiffre d'affaires sur le semestre, à 2,8 ME. Aux Etats-Unis où le Groupe génère plus de 60% de son activité, les ventes progressent de +13% par rapport au 1er semestre 2015, soit 9 ME. "Nous enregistrons une forte dynamique de croissance sur les marchés où nous sommes implantés à travers nos filiales, mais notre progression est ralentie dans les pays où nous ne sommes pas présents directement ou qui subissent les aléas de la conjoncture économique (Brésil notamment). Medicrea devrait renforcer ses positions commerciales sur ces territoires, notamment par la mise en place de stratégies de distribution adaptées à chaque marché", indique Denys Sournac, Président et Directeur Général.

* Arkema : Bostik, l'activité adhésifs de spécialités d'Arkema, renforce ses capacités de production d'enduits et de poudres pour sols et carrelages, utilisant sa technologie de pointe de liants à base de polymères modifiés (PMB), avec l'ouverture d'une nouvelle unité industrielle à Helsingborg en Suède.
Bostik renforce sa présence pour répondre à la demande croissante du marché en Europe du Nord et dans les pays baltiques. Ce site fabriquera une variété de poudres base ciment pour le marché de la construction, notamment des colles pour carrelage, des enduits de lissage pour les planchers et les revêtements de sols, ainsi que les chapes 1055 Fiber Maxi de la marque Bostik.
Bostik est présent en Suède depuis 1911. Cette nouvelle usine représente la nouvelle étape de son expansion internationale suite aux ouvertures récentes d'unités aux États-Unis, au Mexique, aux Philippines et en Malaisie.
L'usine disposera d'équipements industriels de pointe et mettra en oeuvre les technologies de production les plus récentes. Son outil de production flexible permettra à l'entreprise d'expédier ses produits dans divers formats, directement sur les chantiers de construction ou dans les chaînes de distribution de matériaux de construction et les magasins de bricolage.

* Carrefour : Abilio Diniz, troisième actionnaire de Carrefour, n'envisage de grimper davantage au tour de table du distributeur. Dans un entretien accordé aux "Echos", l'homme d'affaires brésilien explique se satisfaire de sa position en tant que troisième actionnaire de référence du groupe : "C'est déjà pour ma société Peninsula un investissement important. Je ne crois pas nécessaire de faire plus. Il me semble très important de rester au-dessous de la famille Moulin et du Groupe Arnault "..."Ce qui compte, je pense, c'est que la société ait deux ou trois actionnaires de référence. Quand une entreprise a des actionnaires de référence, elle est plus stable et avance mieux", précise le milliardaire. Il indique également "croire en Carrefour et à la force de l'enseigne".
Península Participações, la société d'investissement familiale d'Abilio Diniz, a porté en mars à 8,05% sa participation dans le capital de Carrefour. Une position qui en fait le troisième actionnaire de la firme derrière la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette (11,51%), et Groupe Arnault, holding du PDG de LVMH Bernard Arnault (8,95%).

* M2i : La société internationale de biocontrôle et de synthèse à façon M2i décide de reporter son projet d'introduction en Bourse. La société "n'a pas été en mesure de réaliser de manière acceptable la transaction en raison des conditions particulièrement défavorables de marché. En dépit de l'intérêt des investisseurs pour son projet d'introduction en bourse, le Conseil d'administration de M2i évaluera ses différentes options de financement pour poursuivre l'accélération de sa croissance".
M2i "tient par ailleurs à remercier les investisseurs pour leur disponibilité et leur écoute", indique le Conseil d'administration.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : le rebond tourne court
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]