Préouverture Paris : les 5.000, les 5.000 !

Préouverture Paris : les 5.000, les 5.000 !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 02 mars 2017 à 08h30

LA TENDANCE

Le verrou qui bridait les places financières depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois pour certaines, a-t-il sauté début mars ? C'est la question que se posent les investisseurs, alors que le Dow Jones a crevé le plafond des 21.000 points pour la première fois de son histoire hier soir. Pour le CAC40, les records historiques sont loin, mais l'indice parisien a clôturé à 4.960 points, du jamais vu depuis le 6 novembre 2015. Les 5.000 points reviennent à portée, eux qui n'ont plus été franchis depuis le 11 août 2015. La séance est encore riche en publications de grandes entreprises en Europe, notamment LafargeHolcim, AB Inbev, Adecco, Deutsche Telekom, Engie ou Continental. A New York, l'agenda des trimestriels touche à sa fin, avec Kroger, Costco et Autodesk. Hier soir, Snap a annoncé que ses actions seraient placées à 17$ pièce dans le cadre de son entrée en bourse, soit au-dessus de la fourchette prévue. Les technologiques américaines ont décidément de la ressource.

Après leur gros rebond de la veille, les marchés européens sont plus prudents ce matin, mais les reflux initiaux des indicateurs avancés ont été remplacés par un biais légèrement positif à trente minute des premiers échanges.

WALL STREET

La Bourse de New York s'est hissée mercredi à de nouveaux records historiques, après le discours de Donald Trump devant le Congrès et alors que la Fed estime l'économie américaine est suffisamment solide pour relever une nouvelle fois les taux directeurs, peut-être dès le 15 mars prochain. Les trois principaux indices boursiers américains ont fini sur de nouveaux sommets historiques. Mercredi soir, le Dow Jones a bondi de 1,46% à 21.115 points, franchissant le seuil des 21.000 pts pour la première fois de son histoire. L'indice large S&P 500 a lui aussi inscrit un nouveau record, en hausse de 1,37% à 2.396 pts, et le Nasdaq Composite, riche en valeurs technos et biotechs a gagné 1,35% à 5.904 pts, un autre record. En février, les trois indices ont affiché de solides progressions : +4,7% pour le DJIA, +3,7% pour le S&P 500 et +3,7% pour le Nasdaq.

ECO ET DEVISES

En Europe, trois rendez-vous à 11h00 avec l'indice des prix à la production de la zone euro en janvier, l'estimation de l'inflation de février en zone euro et le taux de chômage dans la zone euro en janvier. Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont attendues à 14h30.

La parité euro / dollar atteint 1,0531 ce matin. Le baril de Brent se négocie 56,24$ et le WTI 54,11$ pour l'échéance de mai. L'once d'or se traite 1.246$ (-0,2%).

VALEURS A SUIVRE

* Engie : le groupe a publié des résultats 2016 médiocres, comme prévu. Le groupe va renforcer son programme d'économies et guide sur des résultats 2017 plutôt supérieurs aux attentes. Le dividende, 1 euro au titre de 2016, va reculer comme prévu par la suite.

* LafargeHolcim : le cimentier a continué à afficher des résultats en vive amélioration au 4ème trimestre 2016, qui contrastent avec un chiffre d'affaires qui peine à décoller. Le groupe a cependant bon espoir que ses ventes redécollent cette année, tandis qu'il continuera à afficher une forte hausse de ses résultats. Un gros programme de rachat d'actions se profile en parallèle.

* JCDecaux : fin janvier, le groupe avait indiqué que son chiffre d'affaires annuel était finalement plus robuste que prévu. Les résultats, eux, baissent à cause de l'intégration de CEMUSA et de la structure du contrat du plus grand réseau d'abribus publicitaires au monde avec TfL à Londres. Le 1er trimestre 2017 sera un peu ralenti en organique.

* Bonduelle : la société a publié des résultats intermédiaires en baisse ce matin. Mais ce qui intéresse surtout le marché, ce sont les conditions d'acquisition de l'américain Ready Pac Foods. Le groupe français va payer 409 millions de dollars, soit moins de 11 fois l'EBITDA de l'année. Les objectifs annuels sont confirmés en haut de fourchette.

* Groupe Flo : l'avenir du Groupe Flo reste en suspens, à quelques semaines de la date-butoir d'avril à laquelle prendra fin le moratoire sur les crédits en cours. Walter Butler, Groupe Bertrand, Le Duff et le fonds Neopar seraient sur les rangs, a révélé ce matin 'Le Figaro'.

* Chiffre d'affaires / Résultats : UFF, Manitou, Devoteam, Nextedia, Genomic Vision, Filae...

* Analystes :
- RBC capital passe de surperformance à performance sectorielle sur Eurotunnel, dont l'objectif est abaissé de 10 à 9 euros.
- AlphaValue réduit de 17,30 à 15,60 euros son objectif de cours sur Suez, pour une recommandation réduite d'acheter à accumuler.
- Natixis relève de 36 à 40 euros son objectif de cours sur Plastic Omnium, en restant acheteur.
- Kepler Cheuvreux dégrade Cerenis d'achat à alléger en visant 3,30 euros contre 22 euros précédemment.
- Portzamparc passe d'acheter à vendre sur Cerenis, dont l'objectif de cours est réduit de 18,80 euros à 1,70 euro.

* En Bref :
- ITS Group veut recruter 300 personnes cette année.
- Lagardère créé une direction du développement commercial du pôle Radios/TV.
- Constantia Flexibles (Wendel) acquiert TR Alupaccar.
- Deux cooptations au conseil de Theradiag.
- Keyyo muscle son offre.
- L'A321neo équipé de moteurs CFM LEAP-1A (Safran) obtient la double certification AESA/FAA.
- Visiomed obtient l'enregistrement par la FDA de 3 dispositifs médicaux.
- Biophytis annonce des résultats concluants pour SARA-PK.
- Spineway signe un nouveau contrat de distribution aux États-Unis.
- Coup dur en phase II pour Cerenis dans l'étude Carat.
- Onxeo renforce son management technique.
- DMS signe des accords commerciaux et industriels avec Fujifilm.
- Innoveox cherche du financement.

 
4 commentaires - Préouverture Paris : les 5.000, les 5.000 !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]