Préouverture Paris : les hésitations de la Fed profitent aux indices

Préouverture Paris : les hésitations de la Fed profitent aux indices©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 18 août 2016 à 08h30

LA TENDANCE

Les marchés actions européens devraient repartir à la hausse ce matin, après la publication hier soir du compte rendu de la dernière réunion de la réserve fédérale américaine, qui montre que ses membres sont divisés sur la nécessité de relever les taux directeurs. Les investisseurs apprécient cet environnement de taux bas, qui permet de disposer d'une abondante liquidité. Ils craignent aussi le risque que fait peser un resserrement monétaire sur l'économie américaine. Les données de la veille on fait bouger le curseur de la probabilité d'une hausse de taux en décembre de 58 à 47% dans le sondage FedWatch de CME Group.

L'actualité des sociétés est concentrée sur plusieurs entreprises suisses et leurs comptes semestriels, au premier rang desquelles Nestlé, dont les chiffres sont à première vue un peu courts. Hier soir, l'américain Cisco a confirmé des suppressions de postes massives, quoique moins importantes que les dernières rumeurs ne le laissaient penser.

Le CAC40 est attendu en hausse d'environ 30 points à l'ouverture.

WALL STREET

Wall Street a finalement terminé en légère hausse mercredi soir après les 'Minutes' de la Fed. Le DJIA a pris 0,12% à 18.574 pts, alors que le Nasdaq est monté de 0,03% à 5.229 pts. Le S&P500 progresse de 0,19% à 2.182 pts. Dans le cadre des minutes de la dernière réunion monétaire de juillet, le discours de la Réserve fédérale est ressorti contrasté. La Fed n'exclut pas une hausse des taux à court terme mais dit cependant avoir besoin de nouveaux éléments pour se prononcer, de quoi écarter un geste en septembre... Rappelons que Wall Street avait baissé mardi après des propos de deux dirigeants de la banque centrale américain laissant entendre qu'une hausse des taux en septembre était possible. Ces "minutes" montrent que la Fed reste divisée sur la nécessité de relever les taux d'intérêt dans un proche avenir.

ECO ET DEVISES

En Europe, après le taux de chômage français du second trimestre publié à 7h30 (9,9%), les ventes de détail au Royaume-Uni en juin (10h30) et l'indice des prix à la consommation de la zone euro en juillet (11h00) sont au programme. Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (14h30) et l'indice des indicateurs avancés américains du Conference Board (16h00) prendront le relais.

La parité euro / dollar atteint 1,1312 ce matin. Le baril de Brent se négocie 49,66$ et le WTI 47,41$ pour l'échéance d'octobre. L'once d'or se traite 1.353$ (+0,4%).

VALEURS A SUIVRE

* EDF : le groupe pourrait céder son activité de négoce de charbon aux japonais Tepco et Chubu, qui ont monté une coentreprise à cet effet, selon 'Nikkei'. Des négociations devraient débuter rapidement, sur des bases financières qui ne sont pas connues à ce stade. Les deux entreprises nipponnes sont déjà en relation d'affaires avec EDF, avec qui elles ont monté l'année dernière une coentreprise à Singapour pour améliorer leurs processus d'achat de charbon.

* Axa : la place est chère, pour obtenir la distribution de ses produits financiers dans le réseau de Standard Chartered en Asie. Axa et Allianz seraient sur les rangs. Le japonais MS&AD aussi, selon les informations de Bloomberg. La banque britannique souhaiterait obtenir environ 400 millions de dollars pour un accord de distribution de 15 ans portant sur des produits d'assurance générale. L'accord est attendu en fin d'année.

* Vivendi : le quotidien des affaires italien 'Il Sole 24 Ore' croit savoir que Vivendi planche sur une nouvelle proposition concernant Mediaset Premium, dans un souci d'apaisement avec Mediaset. Le groupe français pourrait profiter de la publication de ses résultats semestriels le 25 août pour en dire plus, ou du moins pour lancer un message constructif. 'Il Sole' pense que Mediobanca va jouer un rôle de médiation.

* Ingenico : la nouvelle devrait profiter aujourd'hui au titre, même si le groupe l'avait déjà révélée lors de la publication de ses résultats semestriels en juillet : un accord a été signé avec Alipay, la division paiement du géant chinois de la vente en ligne Alibaba. De quoi par exemple permettre aux touristes chinois de passer par leur application Alipay dans les magasins rattachés au réseau Ingenico. La date de lancement exacte n'a pas été précisée par Ingenico, mais les dernières indications obtenues dans le secteur laissent penser que le service sera disponible en fin d'année dans les principaux pays européens.

* Euronext : le groupe a signé un accord définitif en vue de l'acquisition d'une participation de 20% au sein d'EuroCCP, qui fournit des services de compensation et de règlement, pour un montant d'environ 14 ME, sous réserve d'ajustements de clôture. La finalisation de l'opération reste soumise aux approbations de régulation, et la finalisation de l'opération est attendue vers la fin de l'année.

* Chiffre d'affaires / résultats : néant.

* Analystes : Barclays démarre le suivi d'EDF à "surpondérer" en visant 13,90 euros.

* En bref : le PDG de Concoursmania se renforce au capital. La défense britannique va lever l'option dont elle disposait pour acquérir un troisième Zéphyr S auprès d'Airbus.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : les hésitations de la Fed profitent aux indices
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]