Préouverture Paris : les publications se bousculent

Préouverture Paris : les publications se bousculent©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 25 octobre 2016 à 08h30

LA TENDANCE

Le programme reste chargé de résultats d'entreprises cette semaine en Bourse, malgré les vacances scolaires de la Toussaint, tandis que les opérations de rapprochement continuent d'animer les places financières, a l'image de la proposition de rachat de Time Warner par l'opérateur télécoms AT&T pour la bagatelle de 85 milliards de dollars...
Malgré la clôture encore globalement ferme à Wall Street hier soir, qui a débuté la semaine bien orienté, en hausse sur le DJ de 0,43% à 18.223 pts, alors que le Nasdaq s'est avancé de 1% à 5.310 pts, les places de la zone Asie-Pacifique sont irrégulières ce mardi, sur fond d'hésitations du pétrole qui pointe sur la barre des 50$ le baril WTI, à 50,35$.
La Bourse de Tokyo, en hausse de 0,8%, profite malgré tout de la nouvelle détente du yen à 104,40/$ entre banques, tandis que l'euro reste discuté à 1,0880/$. Ailleurs, Sydney gagne 0,6%, mais Seoul perd 0,5%, Bombay recule de 0,3%, Jakarta glisse de 0,1% avec Shanghai. Singapour et Hong Kong sont stables...

ECO ET DEVISES

Côté indicateurs, l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois de septembre 2016 est ressorti légèrement négatif à -0,14, contre -0,72 pour la lecture révisée du mois d'août 2016. Un indice négatif signale une expansion inférieure à la normale.
L'indice PMI manufacturier américain s'est inscrit à 53,2 en octobre, contre 51,6 de consensus et 51,5 au mois précédent. La production et les nouvelles commandes affichent leur taux d'expansion le plus rapide depuis un an. De bon augure alors que se profile l'élection présidentielle, souvent citée comme cause du ralentissement des dépenses et de l'investissement ces derniers mois.
Les publications trimestrielles se poursuivent quant à elles à un rythme soutenu... Notons que les deux plus grosses capitalisations de la cote américaine publieront leurs trimestriels cette semaine... Apple les annoncera ainsi après bourse ce mardi, tandis qu'Alphabet (Google) est attendu jeudi soir... Point d'orgue de la semaine, le PIB des Etats-Unis au 3ème trimestre sera dévoilé vendredi.
A Paris, la tendance reste soutenue par la baisse de l'euro qui se négocie sur les 1,0875/$...
Le pétrole revient à 51,30$ le Brent et 50,40$ le WTI.

VALEURS A SUIVRE

* Orange affiche 10,32 milliards d'euros de chiffre d'affaires au 3ème trimestre 2016, en croissance de +0,8% , après une progression de +0,3% au 1er semestre. Au 30 septembre 2016, la progression du chiffre d'affaires s'établit à +0,5%.
"L'amélioration de la tendance se confirme", commente l'opérateur, malgré l'impact de la baisse de l'itinérance nationale en France et des baisses de prix de l'itinérance en Europe.
Orange revendique 845 000 ventes nettes de forfaits mobiles et 348 000 clients fibre supplémentaires au 3ème trimestre.
L'EBITDA retraité (3,60 milliards d'euros au 3ème trimestre 2016) est en hausse de +1,6% (+58 millions d'euros) à base comparable et le taux de marge d'EBITDA retraité s'élève à 34,9%, en amélioration de +0,3 point par rapport au 3ème trimestre 2015. L'EBITDA retraité des neuf premiers mois de l'année (9,510 milliards d'euros) est en augmentation de +0,2% (+19 millions d'euros) et le taux de marge d'EBITDA retraité est quasi stable à 31,3%.
Orange confirme pour l'exercice 2016 un EBITDA retraité supérieur à celui réalisé en 2015, à base comparable. Cet objectif sera soutenu par la poursuite de la dynamique commerciale, des investissements et des efforts sur la structure de coûts. Le Groupe confirme également l'objectif d'un ratio retraité dette nette/EBITDA autour de 2x à moyen terme pour préserver la solidité financière d'Orange et sa capacité d'investissement. Dans ce cadre, le Groupe maintient une politique d'acquisition sélective et créatrice de valeur en se concentrant sur les marchés sur lesquels il est déjà présent.

* Dassault Systèmes : le groupe annonce pour le troisième trimestre, un chiffre d'affaires de 735,5 millions d'euros, en hausse de +7%, au-dessus du consensus Thomson Reuters de 727 ME. Le groupe a dégagé un BPA de 0,63 euro (+9%) et une marge opérationnelle de 32,0% contre 31,2% un an plus tôt.
Le groupe annonce par ailleurs relever ses objectifs de bénéfice par action et de chiffre d'affaires pour 2016 à la suite d'une amélioration plus nette que prévu de ses résultats au troisième trimestre grâce à une forte croissance en Asie...
L'éditeur de logiciels de conception et de fabrication assistée par ordinateur précise désormais viser pour 2016 un bénéfice net par action compris entre 2,40 et 2,45 euros (+7% à +9%), avec un effet de change négatif de 2 points de pourcentage, au lieu de 2,40 euros.
Le groupe a aussi relevé son estimation de chiffre d'affaires prévu à 3,015-3,030 milliards d'euros contre 2,990-3,015 milliards auparavant, soit une croissance à taux de change constants de 6% à 7%. DS réaffirme enfin viser une marge opérationnelle d'environ 31% contre 30,8% en 2015.

* Air Liquide publie un chiffre d'affaires du 3ème trimestre, qui intègre les ventes d'Airgas sur la totalité du trimestre, s'élève à 5,08 MdsE. Il est en hausse de +23,9 % en variation publiée et de +26,8 %, hors effet de change et d'énergie, par rapport au 3ème trimestre 2015. En excluant le périmètre Airgas ainsi que l'effet de change et d'énergie, le chiffre d'affaires du Groupe est en léger retrait de -1,1 %, impacté par un faible niveau d'activité en Ingénierie et Construction.
Air Liquide se dit confiant dans sa capacité à générer en 2016 une croissance à la fois du résultat net et du bénéfice net par action, intégrant l'effet de l'augmentation de capital finalisée début octobre.
Le Groupe, qui continue de renforcer sa compétitivité, a généré sur les neuf premiers mois de l'année 2016 223 millions d'euros de gains d'efficacité récurrents qui contribuent à la performance opérationnelle. A ces efficacités s'ajoutent les premiers bénéfices des synergies d'Airgas, qui s'accentueront au 4ème trimestre. Le processus d'intégration d'Airgas étant bien engagé, l'ensemble des synergies de coûts devrait être réalisé avant fin 2018, soit plus tôt qu'anticipé initialement.

* Schneider Electric a coupé court aux rumeurs. Suite aux spéculations de fin de semaine dernière faisant état d'un éventuel intérêt du groupe français pour Rockwell Automation, le groupe français "dément catégoriquement ces rumeurs". L'action du groupe américain s'est envolée de plus de 20% vendredi suite à un article de 'StreetInsider' évoquant une possible offre de Schneider valorisant Rockwell Automation 18 Mds$.

* CGG a été choisi par Pemex pour un important contrat d'acquisition marine wide-azimuth et d'imagerie intégrées afin d'optimiser l'imagerie sismique de la zone géologique sub-salifère complexe en eaux profondes de la région de Perdido au Mexique.
Cette nouvelle étude wide-azimuth marine couvrira une zone d'environ 10 000 km2 et les images seront enregistrées perpendiculairement aux données wide-azimuth existantes et déjà acquises par CGG en 2010. L'imagerie finale obtenue à partir de la combinaison de ces deux jeux de données wide-azimuth orthogonales devrait permettre à Pemex de bien appréhender les pièges géologiques situés sous les canopées de sel et d'améliorer ainsi sa connaissance de cette zone géologique complexe et à fort potentiel.
L'étude d'acquisition marine wide-azimuth est prévue de démarrer début 2017, les premières images intermédiaires (pre-stack depth migration RTM) seront disponibles à la fin de l'année 2017 et les données finales et complètes sont attendues en 2018. Les données seront traitées dans les centres d'imagerie CGG de Villahermosa et de Houston.

* Technicolor : La société américaine OppenheimerFunds, agissant pour le compte de clients et de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré à l'AMF avoir franchi en hausse, le 20 octobre 2016, les seuils de 10% du capital et des droits de vote de Technicolor. OppenheimerFunds détenait à cette date 10,04% du capital et des droits de vote de Technicolor.
Ce franchissement de seuils résulte d'une acquisition d'actions sur le marché. OppenheimerFunds a précisé que cette acquisition s'inscrit dans le cadre normal de son activité de société de gestion de portefeuille menée sans intention de mettre en oeuvre une stratégie particulière à l'égard de Technicolor ni d'exercer une influence particulière sur la gestion de cette dernière.
OppenheimerFunds n'agit pas de concert avec un tiers et n'a pas l'intention de prendre le contrôle de Technicolor ni de demander sa nomination ou celle d'une ou plusieurs personnes comme administrateur, membre du directoire ou du conseil de surveillance pour elle-même ou d'autres personnes.

* Safran prévoit sur l'ensemble de l'exercice 2016 une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre 2 et 4%. Du fait de la consolidation de la joint-venture ASL par mise en équivalence, le chiffre d'affaires ajusté publié des activités poursuivies devrait afficher une croissance proche de 1% en 2016, au taux de change spot moyen estimé de 1,11$ pour 1 euro. Le groupe anticipe également une augmentation d'environ 5% du résultat opérationnel courant ajusté, accompagnée d'une nouvelle hausse du taux de marge par rapport à 2015 (au cours couvert de 1,24$ pour 1 euros) et un cash-flow libre représentant plus de 40% du résultat opérationnel courant ajusté, un élément d'incertitude demeurant le rythme de paiement de plusieurs États clients.

* Sequana : Compte tenu des changements importants intervenus dans le périmètre Arjowiggins en 2016 et en 2015, les données opérationnelles présentées par Sequana sont retraitées de la contribution jusqu'à leur date de cession des activités cédées sur ces deux exercices. Le 3ème trimestre a été marqué par le maintien du taux d'Excédent Brut d'Exploitation dans un contexte de poursuite des effets positifs de la restructuration industrielle, de baisse des volumes en papier d'impression et pour billets de banque et d'évolution défavorable des devises.
Le Chiffre d'affaires est de 694 ME sur la période (-10,7% en réel et -6,7% à taux de change constants par rapport au 3ème trimestre 2015). L'Excédent Brut d'Exploitation ressort à 22 ME, en retrait de 1 ME (-7,1 %) avec une stabilité de la marge d'Excédent Brut d'Exploitation à 3,1% (+ 0,1 point).
Sur les neuf mois de l'exercice, le groupe souligne l'amélioration des performances opérationnelles traduisant les effets positifs de la restructuration industrielle, avec un Chiffre d'affaires de 2,195 MdsE (-6,2% en réel et -3% à taux de change constants par rapport au 30 septembre 2015). L'Excédent Brut d'Exploitation est à 74 ME (+7,5%) avec une amélioration de la marge d'Excédent Brut d'Exploitation à 3,4% (+0,4 point).
Le Résultat Opérationnel Courant pro forma atteint 42 millions d'euros (+32,5%) contre 31 millions d'euros à fin septembre 2015 à périmètre Arjowiggins comparable. La marge opérationnelle courante pro forma représente 1,9% du chiffre d'affaires (+0,6 point).
Sur la période, les éléments non récurrents, qui avaient impacté le résultat net au 1er semestre, n'ont pas connu d'évolution significative. Le résultat net - part du groupe est une perte de 35 millions d'euros contre une perte de 25 millions d'euros au 30 septembre 2015.

* Sword : Au troisième trimestre, Sword affiche une croissance organique de 17,2% avec un chiffre d'affaires de 39,7 ME.
Sur la période, l'Ebitda est de 6 ME contre 5,2 ME sur le T3 2015, soit +15,4%.
Sur l'ensemble de l'année, Sword estime qu'elle fera mieux que son objectif qui vise une croissance organique de 15%. De plus, la société confirme son objectif de marge d'Ebitda à 15% des revenus.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : les publications se bousculent
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]