Préouverture Paris : London calling

Préouverture Paris : London calling

Londres Grande Bretagne

Boursier.com, publié le jeudi 14 septembre 2017 à 08h30

LA TENDANCE

Ce ne sont pas Janet Yellen (Fed) ni même Mario Draghi (BCE) qui ont actuellement l'équation monétaire la plus difficile à résoudre. Personne n'aimerait être dans la position de Mark Carney, le patron de la Banque d'Angleterre. Ouvertement opposé au Brexit, il doit maintenant composer avec l'incertitude qu'il provoque. En parallèle, il ne peut que constater le renforcement de l'inflation bien au-delà de l'objectif de la banque centrale : +2,9% de hausse des prix en août, dont 2,7% d'inflation sous-jacente. Et ses conséquences sur le pouvoir d'achat : le revenu réel des britanniques baisse de 0,4% sur un an, à cause de la flambée des prix. La logique voudrait que la BoE donne un tour de vis monétaire aujourd'hui, mais elle ne le fera pas, c'est une quasi-certitude des économistes, pour éviter de faire dérailler une croissance qui se fragilise. Les pronostics sont en faveur d'un statu quo à sept voix contre deux, les deux mêmes voix qui réclament depuis plusieurs réunions que les taux remontent.

L'actualité des sociétés à Paris est assez riche de publications semestrielles de petites entreprises, mais aussi de plus grosses, à l'image d'Hermès International ce matin, le dernier poids lourd de la cote parisienne à présenter ses résultats intermédiaires (le chiffre d'affaires avait déjà été publié en juillet). Ailleurs, Donald Trump a bloqué le rachat d'une entreprise américaine des semiconducteurs par des capitaux chinois, l'Arabie Saoudite songe à décaler à 2019 l'entrée en bourse d'Aramco, la production industrielle chinoise d'août déçoit encore et le réassureur Munich Re a averti sur ses objectifs annuels après la hausse de la sinistralité liée aux ouragans qui ont dévasté la Caraïbes et le sud des Etats-Unis.

Les marchés européens devraient démarrer en baisse ce matin.

WALL STREET

A l'issue d'une séance hésitante, Wall Street a signé mercredi une troisième journée de hausse, qui a porté ses trois indices phares à de nouveaux records, malgré un recul d'Apple (-0,75%), pénalisé après la présentation de ses nouveaux iPhones. Les cours du pétrole ont bondi de plus de 2% après des prévisions d'experts optimistes pour la demande en 2017 et 2018. Les espoirs d'adoption de la réforme fiscale tant attendue aux Etats-Unis avant la fin de l'année ont aussi soutenu la cote.

L'indice Dow Jones a fini en légère progression de 0,18% à 22.158 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,08% pour atteindre 2.498 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a pris 0,09% à 6.460 pts, trois nouveaux records absolus pour ces indices.

ECO ET DEVISES

En Europe, l'indice des prix à consommation français d'août (08h45) sera suivi de la décision de politique monétaire la Banque d'Angleterre (13h00). Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation (14h30) et les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) sont en vue.

La parité euro / dollar atteint 1,1879 ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,02$ et le WTI 49,21$. L'once d'or se traite 1.322$ (-0,01%).

VALEURS A SUIVRE

* Jeux Olympiques : l'attribution définitive à Paris des JO 2024 devrait entraîner un regain d'analyses sur les bénéficiaires. BTP (Bouygues, Eiffage, Vinci), médias (JCDecaux), infrastructures (Groupe ADP), immobilier (Icade) et tourisme (AccorHotels, Air France KLM) seront notamment concernés.

* Automobile : les immatriculations de véhicules neufs ont progressé de 5,6% en Europe en août, a fait savoir l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) ce matin. Peugeot et Renault ont encore tiré leur épingle du jeu.

* EDF : l'énergéticien communique sur son examen des dossiers de fabrication de Creusot Forges. Sur les douze premiers dossiers de synthèse transmis à l'Autorité de sûreté nucléaire, qui concernent 309 composants, comportent 471 fiches d'anomalies et 130 fiches de non-conformité. L'analyse des constats, réalisée par EDF et transmise à l'ASN, montre qu'aucun n'est de nature à remettre en question l'aptitude au fonctionnement en toute sûreté des composants concernés.

* Vivendi : la Consob a estimé hier que le groupe français contrôle de fait Telecom Italia. Dans un bref communiqué diffusé en soirée, Vivendi "conteste formellement" l'interprétation de la Consob et fera valoir sa position devant la justice en appel.

* Hermès : les résultats semestriels ont encore progressé, mais la direction tient à souligner qu'ils ont profité d'un impact favorable des couvertures de change, qui ne se reproduira pas forcément. Ce coup de pouce permet quoi qu'il en soit à la marge opérationnelle d'atteindre un nouveau record. Le groupe confirme un objectif de croissance de l'activité "ambitieux", mais sans le chiffrer

* Zodiac Aerospace : au terme de l'exercice clos fin août, les revenus ont baissé de 2% à 5,126 MdsE. Les objectifs précédemment annoncés ont été confirmés.

* Korian: les résultats semestriels sont en progression, mais moins que son chiffre d'affaires, ce qui entraîne un léger tassement des marges intermédiaires, un peu au-delà de ce qui était attendu. Mais le management est confiant sur le second semestre, avec des objectifs confirmés.

* Chiffre d'affaires / Résultats : ASIT Biotech, Vexim, Esso, Alpha MOS, Partouche, Witbe, Toupargel, Naturex, SergeFerrari, Awox, TFF, Umanis, Aubay, U10, IGE+XAO, Transgène, Le Noble Age, Sogeclair, Synergie...

* Analystes :

- Jefferies relève de 66 à 68 euros son objectif de cours sur Erytech, suivi à l'achat.

- Goldman Sachs abaisse sa recommandation sur Worldline d'achat à neutre en visant 39 euros.

- Portzamparc suspend provisoirement sa recommandation sur Awox.

* En Bref :

- McPhy Energy signe une ligne de financement en fonds propres.

- TxCell présentera des données CAR-Treg dans la transplantation au congrès ESOT 2017 de Barcelone.

- Nomination chez GTT.

- CNIM présélectionné sur un gros projet au Koweït.

- Soitec lance une nouvelle ligne de production à Singapour.

- TF1 va diffuser deux grands prix de Formule 1 en 2018.

- Pharmasimple et M2i sur Euronext Growth.

- Beau contrat pour Electro Power Systems.

- Wallix signe avec PSA.

- Euronext rachète des actions pour son plan d'actionnariat salarié.

- Données intermédiaires positives pour ALLOB de Bone Therapeutics.

- Une nomination chez Valbiotis.

- 6ème ligne de production pour Coil.

 
1 commentaire - Préouverture Paris : London calling
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]