Préouverture Paris : lune de miel

Préouverture Paris : lune de miel©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 14 juillet 2017 à 08h30

LA TENDANCE

Alors que la tendance à la hausse a repris en bourse depuis deux jours, les volumes devraient piquer du nez ce vendredi en raison des festivités du 14 juillet. L'accélération haussière a été alimentée par les propos de Janet Yellen jugés rassurants sur le devenir des taux US. Pendant ce temps, Donald Trump a débuté sa lune de miel à Paris avec Emmanuel Macron en rivalisant d'amabilités. Le président américain sera aux premières loges pour le défilé militaire du 14 juillet ce matin auquel participent certaines troupes US en commémoration du centenaire de l'intervention américaine en France pendant la première guerre mondiale.

WALL STREET

Wall Street est resté bien orienté jeudi soir en clôture, sur de nouveaux sommets pour le Dow Jones et le S&P500, alors que Janet Yellen, présidente de la Fed, s'est montrée rassurante la veille devant le Congrès concernant le rythme de la remontée des taux et la réduction du bilan de la Banque centrale américaine... Le DJIA gagne encore 0,10% à 21.553 pts, le Nasdaq monte de 0,21% à 6.274 pts, et le S&P500 avance de 0,19% à 2.448 pts.

ECO ET DEVISES

Janet Yellen, la présidente de la Fed, s'est donc montrée rassurante concernant le rythme de la remontée des taux et la réduction du bilan de la Banque centrale américaine... La Fed adaptera donc ses actions aux futurs développements, ce qui devrait se traduire par un niveau toujours assez bas des taux à court et moyen terme. Yellen a poursuivi son témoignage semi-annuel de politique monétaire devant le Comité bancaire du Sénat jeudi. Cette nouvelle intervention n'a pas offert de grande surprise par rapport à la veille. Janet Yellen constate tout de même que l'objectif de croissance de 3% du PIB américain sera "assez difficile" à tenir...

L'indice des prix à la production aux USA pour le mois de juin 2017 est ressorti en croissance de 0,1% en comparaison du mois antérieur, alors qu'il était attendu stable. Hors alimentation et énergie, la progression se monte encore à 0,1% par rapport au mois précédent, contre +0,2% de consensus. En comparaison de l'an dernier, le 'PPI' a augmenté de 2% (+1,9% hors alimentation et énergie).

Le Département US au Travail a annoncé que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 3.000 la semaine passée à 247.000. Un chiffre globalement en ligne avec les attentes puisque le consensus tablait sur 245.000. La moyenne à quatre semaines atteint 245.750 pour la période terminant le 13 juillet. Un chiffre en hausse de 2.250 par rapport à la semaine précédente.
Le taux de chômage indemnisé lors de la semaine terminée le 1er juillet atteint 1,4%, inchangé par rapport à la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période s'établit à 1,945 million, en repli de 20.000 par rapport à la semaine précédente.
L'euro revient se caler sur les 1,14/$ entre banques. Le pétrole pointe à 48,50$ le Brent et 46$ le WTI. L'or recule à 1215$ l'once.

VALEURS A SUIVRE

* Altice annonce avoir trouvé un accord avec Prisa pour l'acquisition de sa participation de 94,7% détenue dans Media Capital SGPS, un groupe média portugais présent dans la télévision, la production audiovisuelle, la radio, le numérique, la musique et le divertissement.

* Cegedim : Dans la continuité du plan de transformation de son business model initié à l'automne 2015, Cegedim envisage de céder ses filiales Cegelease et Eurofarmat. Ces filiales ont un profil principalement financier, une forte valeur, et nécessitent des moyens supplémentaires pour poursuivre et accélérer leur développement dans l'intérêt des clients et des collaborateurs.

* Innate Pharma : La société biotechnologique a annoncé l'émission de 3.343.748 actions ordinaires au bénéfice de Novo, en rémunération des droits sur l'anti-C5aR. L'acquisition de l'anti-C5aR, anticorps 'first-in-class' au stade clinique, est ainsi finalisée. Les 3.343.748 actions nouvelles ont été émises au bénéfice de Novo Nordisk A/S à un prix de 11,12 euros.
Le 2 juin 2017, Innate Pharma avait signé un traité d'apport en nature avec la société Novo Nordisk A/S aux termes duquel Novo s'était engagé à procéder à un apport en nature d'actions au bénéfice de la société, apport portant sur la totalité des actions détenues par Novo dans une société nommée NN C5aR S.A.S. créée afin de permettre l'acquisition des droits de développement et de commercialisation exclusifs de l'anticorps anti-C5aR par la société.
Préalablement à la réalisation de l'apport, Novo a transféré à NN C5aR l'ensemble des droits et produits relatifs à l'anticorps anti-C5aR (qui devient le programme IPH5401), conformément à un accord de licence qui régit les droits et obligations des parties pour la suite. La Société absorbera prochainement cette filiale et deviendra ainsi directement partie à l'accord de licence.
Les termes de l'accord prévoient un paiement initial de 40 millions d'euros, effectué par émission d'actions nouvelles Innate Pharma à hauteur de 37,2 millions d'euros et en numéraire pour 2,8 millions d'euros. Novo est éligible à des paiements d'étape liés à l'atteinte d'objectifs de développement, réglementaires et commerciaux pouvant atteindre 370 millions d'euros et à des redevances assises sur les ventes futures supérieures à 10%.
Avec l'attribution des actions Innate Pharma nouvellement émises, la participation de Novo dans le capital d'Innate Pharma passe de 10,3% à 15,5%.

* Genfit fait savoir que The NASH Education Program, le fonds de dotation lancé par Genfit en 2017, va organiser la première Journée Internationale d'Information sur la NASH le 12 juin 2018, avec le soutien d'acteurs majeurs dans le domaine. La NASH est une pathologie affectant plusieurs millions de personnes dans le monde, et qui représente la première cause de maladie hépatique chronique dans les pays développés, avec des conséquences graves telles que la cirrhose, le cancer du foie, les maladies cardiovasculaires, dont l'issue est potentiellement fatale.
Capitalisant sur les succès de 2017, 2018 sera une année de montée en puissance pour The NASH Education Program. La première Journée Internationale d'Information sur la NASH aura pour but d'amplifier la diffusion de connaissances médicales et scientifiques, avec des activités informatives et éducatives dans plusieurs villes et pays en parallèle. Genfit a reçu le soutien des plus grands leaders d'opinion spécialistes internationaux de la NASH, dont beaucoup ont déjà été étroitement associés aux activités conduites par The NASH Education Program au cours du premier semestre 2017.
Les collaborations avec d'autres acteurs-clés -tels que les sociétés savantes, les associations de patients, les hôpitaux et les centres spécialisés- contribueront également au succès de l'initiative.

* Faurecia : Le groupe a inauguré sa nouvelle usine au Maroc, pour son Activité Seating. Une cérémonie officielle s'est tenue à Salé en présence de Moulay Hafid Elalamy (Ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie Numérique) et Patrick Koller (Directeur Général de Faurecia).
L'usine s'étend sur 12.800 m2 et représente un investissement de 170 millions de Dirhams (15,5 ME) pour Faurecia. Elle a permis la création de plus de 1.300 emplois, avec la perspective à terme d'accueillir 1.800 salariés...

* Tronics : Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2017 de Tronics, qui s'établit à près de 3 ME, est quasi stable par rapport à celui enregistré sur l'exercice précédent, malgré le transfert de l'activité manufacturing à Dallas vers une nouvelle unité de production.
Ce ralentissement ponctuel de l'activité aux Etats-Unis a été compensé par une croissance soutenue en France, à Crolles, aussi bien en manufacturing qu'en ingénierie.
L'activité ingénierie a contribué pour 1,7 ME au chiffre d'affaires du 1er semestre 2017 contre 2 ME au 1er semestre 2016.

Laurent Perrier : Le Conseil de Surveillance du groupe Laurent-Perrier qui s'est tenu le 11 juillet 2017 sous la présidence de Maurice de Kervénoaël, a pris acte de la démission de Bernard de La Giraudière de son mandat de membre du Conseil de Surveillance pour des raisons personnelles.
Bernard de La Giraudière a rejoint Laurent-Perrier en 1967 afin de seconder Bernard de Nonancourt dans le développement commercial et mondial de la marque. Il y a exercé de nombreuses responsabilités, et a été nommé dès 1983 comme administrateur au sein de la société Laurent-Perrier.
L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier du 12 juillet 2017 a nommé Jocelyne Vassoille en qualité de membre du Conseil de Surveillance. Elle viendra ainsi renforcer le Conseil auquel elle apportera son expérience dans les ressources humaines, notamment au sein d'entreprises de luxe et ouvertes à l'international ainsi que son expertise dans l'organisation et la stratégie des entreprises. Depuis 2016, Jocelyne Vassoille est Directrice Générale des Ressources Humaines Division Recherche et Innovation chez L'Oréal.
A l'issue de l'Assemblée Générale, un Conseil de Surveillance s'est tenu pour renouveler les mandats des membres du Directoire. A cette occasion, Michel Fauconnet, Directeur de l'Approvisionnement et de la Production -Chef de Cave, a souhaité, pour préparer sa succession progressive et accompagner les équipes aussi longtemps qu'il sera nécessaire, pouvoir se consacrer à 100% à la transmission et la finalisation des projets opérationnels en cours au sein du groupe Laurent-Perrier.
Michel Fauconnet continuera à faire bénéficier le groupe et le Directoire, dorénavant composé de Stéphane Dalyac, son Président, ses Membres Alexandra Pereyre et Stéphanie Meneux, Directrices Générales et actionnaires majoritaires, de ses conseils, son expérience et sa compétence.
Le Directoire confirme qu'il entend maintenir le cap d'une stratégie de valeur à long terme, notamment consolider les leviers de développement au niveau commercial, et poursuivre ses investissements sur la marque phare, Laurent-Perrier, tout en bénéficiant dorénavant de capacités de production accrues et optimisées.

* Rubis : L'assemblée générale mixte des actionnaires du 8 juin, par adoption de sa treizième résolution, avait décidé la division par deux de la valeur nominale des actions Rubis et délégué tous pouvoirs au Collège de la Gérance afin d'en fixer la date de prise d'effet et de procéder à tous les ajustements nécessaires. En conséquence, le Collège de la Gérance, réuni le 13 juillet, a décidé de procéder à la division de la valeur nominale des actions pour les ramener de 2,50 euros à 1,25 euro, chaque actionnaire recevant deux actions nouvelles pour une action ancienne. Les actions nouvelles conserveront les mêmes droits que les actions anciennes auxquelles elles se substitueront et le montant du capital social demeurera inchangé.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : lune de miel
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]