Préouverture Paris : même pas peur du referendum italien !

Préouverture Paris : même pas peur du referendum italien !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 06 décembre 2016 à 08h30

LA TENDANCE

Finalement, la démission du gouvernement Renzi après le "non" au referendum constitutionnel italien n'aura pas semé le chaos sur les marchés européens. Dans la tradition des derniers événements couperets (Brexit, Election de Donald Trump...), l'inverse de ce qui était attendu s'est produit. Est-ce le signe que les places financières ont des capacités de résistance insoupçonnées après les crises multiples survenues depuis les années 2000 ? Il est trop tôt pour le dire, mais force est de constater que le premier écueil de décembre a été franchi de façon étonnante. Les regards vont se tourner vers la Banque centrale européenne jeudi, qui ne devrait pas modifier ses taux mais dont le discours sera très attendu dans le domaine de la poursuite de la politique de soutien économique et bien évidemment sur le dossier italien.

L'actualité des entreprises n'est pas encore entrée dans la torpeur des fêtes de fin d'année, notamment dans la pharmacie où les rumeurs se multiplient autour d'Actelion.

Les indices européens sont attendus en légère hausse ce matin, autour de 4.580 points pour le CAC40.

WALL STREET

La Bourse américaine a commencé la semaine dans le vert, rassurée par la réaction positive des marchés européens malgré le "non" au référendum constitutionnel en Italie, qui a entraîné dimanche la démission du Premier ministre Matteo Renzi. Les responsables européens ont minimisé le risque de contagion de l'instabilité politique en Italie à la zone euro, tandis que la BCE se tient prête à intervenir si nécessaire pour soutenir les banques italiennes.

Lundi, l'indice Dow Jones a progressé de 0,24% pour finir à 19.216 points, signant au passage un nouveau record historique. Le S&P 500 a gagné 0,58% pour terminer 2.204 pts, égalant son dernier record du 23 novembre, tandis que le Nasdaq Composite a gagné 1,01% à 5.309 pts. En Europe, l'indice EuroStoxx 50 a gagné lundi 1,25% malgré une baisse de 0,2% de l'indice MIB de la Bourse de Madrid.

ECO ET DEVISES

En Europe, les commandes aux usines allemandes se sont envolées de 4,9% entre septembre et octobre, selon les statistiques publiées ce matin par Destatis. Une hausse très supérieure à ce qui était attendu, puisque le consensus misait sur 0,6% de progression, après -0,3% sur le mois précédent. La nouvelle lecture du PIB du 3ème trimestre en zone euro est attendue à 11h00. Aux Etats-Unis, place à la balance commerciale (14h30), à la productivité trimestrielle (14h30) et aux commandes industrielles (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,0757 ce matin. Le baril de Brent se négocie 54,53$ et le WTI 52,33$ pour l'échéance de février. L'once d'or se traite 1.172$ (+0,2%).

VALEURS A SUIVRE

* Total : la major n'est pas repartie les mains vides des enchères organisées par le Mexique pour des permis dans l'offshore profond mexicain. La Commission nationale des hydrocarbures (CNH) a retenu l'alliance entre le français et l'américain Exxon sur le bloc 2 de Perdido et celle entre Total, Statoil et BP sur les blocs 1 et 3 du bassin salifère. Le trio a échoué à la seconde position sur la zone 4 de ce bassin.

* Sanofi : le laboratoire serait bien dans la course pour un rachat d'Actelion, selon les informations obtenues par Bloomberg, qui avait déjà éventé fin novembre les ambitions de Johnson & Johnson sur le numéro trois suisse de la pharmacie, ambitions confirmées depuis. Le laboratoire français est régulièrement cité comme étant un prédateur dans le secteur, ce qui fait que son nom revient quasiment à chaque épisode de rumeur. Sanofi aurait fait part de son intérêt informel aux dirigeants d'Actelion. J&J, dont la proposition initiale avait été retoquée par la biotech suisse, serait revenu à la charge avec une proposition améliorée.

* Saint-Gobain : la société roumaine Pietta fait désormais partie du groupe, qui a repris la totalité de son capital. Ce spécialiste de la transformation verrière et des systèmes de vitrages isolants opère dans le bâtiment et l'industrie. Le chiffre d'affaires 2016 de Pietta devrait s'élever à 20 ME. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué.

* Technip : les actionnaires de la société et ceux de FMC Technologies ont, indépendamment, approuvé le projet de rapprochement entre les deux groupes. La fusion reste soumise à certaines autorisations réglementaires et conditions usuelles. La réalisation de l'opération est prévue pour le début de l'année 2017.

* Somfy : le groupe continue à se renforcer dans la maison connectée en rachetant le thaïlandais iHome et en créant une joint-venture en Chine, baptisée Jangsu Kaituo et dont le groupe détiendra 49% du capital, aux côtés de partenaires locaux.

* Genfit : revoilà les bruits de couloir sur Genfit ! L'agence Bloomberg a appris d'une bonne source que la société nordiste travaillait avec ses conseils à plusieurs scénarios, dont une vente. En mars 2015, Bloomberg avait déjà fait état de rumeurs de négociations, alors que le dossier pesait 1,4 milliard d'euros en bourse après avoir bondi de 50% en quelques semaines. La pente s'est depuis inversée et la capitalisation de Genfit a fondu de 38% depuis le début de l'année, pour atteindre 608 millions d'euros.

* Chiffre d'affaires / Résultats : néant.

* Analystes :
- HSBC passe de neutre à achat sur Engie, en visant 13,60 euros contre 15,50 euros précédemment.
- UBS démarre le suivi de Natixis à neutre en visant 4,40 euros.
- Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer sur Société Générale, revalorisée de 43,80 à 49,20 euros.
- Oddo Securities démarre le suivi d'Altice à l'achat en visant 23,50 euros.
- La Deutsche Bank passe d'achat à neutre sur Total.
- Citi rehausse Rexel à l'achat.

* En Bref :
- Sanofi Genzyme a lancé une phase III baptisée ICARIA-MM sur isatuximab.
- Bluelinea retenu par Adhap.
- Touax choisit Esker pour gérer ses factures clients.
- Delta Plus Group conclut un partenariat stratégique en Colombie avec Aspreseg.
- Cerinnov chef de file d'un programme de recherche sur l'impression 3D.
- TÜV autorise le démarrage des opérations du démonstrateur Global Bioenergies de Leuna.
- ASIT biotech présente sa technologie ASIT+ à Londres.
- L'audience du procès Sequana / BAT reportée à janvier.
- TiGenix veut lever des fonds sur le Nasdaq.
- Global Graphics rachète Meteor.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : même pas peur du referendum italien !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]