Préouverture Paris : menu du jour...

Préouverture Paris : menu du jour...©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 24 décembre 2015 à 08h30

LA TENDANCE

Le CAC40 reste ferme après sa forte hausse d'hier, en vue de cette séance écourtée du 24 décembre, alors qu'à Wall Street, grâce à un rebond du pétrole, les indices américains ont inscrit hier soir une troisième séance de progression. Une baisse inattendue des stocks de pétrole aux Etats-Unis a permis au prix du brut WTI de rebondir de près de 4%, ce qui a entraîné les valeurs énergétiques à la hausse. En outre, des données encourageantes sur la consommation des ménages ont soutenu l'ensemble de la cote.

WALL STREET

A la clôture, l'indice Dow Jones a progressé de 1,06% à 17.602 points, tandis que le S&P 500 a pris 1,24% à 2.064 points et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs", a gagné 0,90% à 5.046 points. Le S&P 500 a désormais effacé ses pertes par rapport au 1er janvier dernier (+0,2%), tandis que le DJIA cède encore 1,2% et que le Nasdaq affiche une hausse de 6,5%.
Ce jeudi, Wall Street n'ouvrira que pour une demi-séance, et vendredi 25 décembre, le marché américain sera fermé...

ECO ET DEVISES

Les cours du pétrole ont accentué leur rebond après la publication d'une baisse inattendue des stocks hebdomadaires de pétrole américain de 5,88 millions de barils, alors que le consensus tablait au contraire sur une hausse de 1,2 million de barils. Mardi déjà, un rapport de l'institut privé American Petroleum Institute (API), avait fait état d'une baisse inattendue des réserves pétrolières la semaine dernière.
Le cours du pétrole brut américain WTI a bondi de 3,7% à 37,65$, tandis que le Brent a pris 3,8% à 37,85$.
Par ailleurs, l'annonce d'une nouvelle baisse du nombre de forages de pétrole en exploitation aux Etats-Unis a aussi contribué au rebond des cours... Le nombre de ces forages, calculé chaque semaine par le groupe parapétrolier Baker Hugues, a reculé de 3 unités la semaine dernière, pour revenir à 538. La semaine précédente, il avait effectué un rebond surprise de 17 forages en action, après 4 semaines de baisse consécutives. Sur un an, non moins de 998 forages ont fermé aux Etats-Unis sous l'effet de la chute des cours du pétrole...

Sur le marché des changes, le dollar est reparti de l'avant, notamment face à l'euro, qui a cédé 0,4% à 1,0935$.
Sur le plan macro-économique, les statistiques du jour ont réservé quelques bonnes surprises, et ont confirmé la croissance modérée mais solide de l'économie américaine. Les commandes de biens durables sont ainsi ressorties un peu meilleures que prévue en novembre. Elles sont restées stables en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place logé à -0,5% et après un gain de 2,9% en octobre.
Surtout, les revenus personnels ont progressé de 0,3% en novembre sur un mois, contre +0,2% de consensus de place et +0,4% un mois avant. Et les dépenses personnelles des ménages ont augmenté de 0,3% par rapport à octobre. En outre, l'indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan est ressorti à 92,6 en décembre, un peu plus haut que prévu (92).
En revanche, les ventes de logements neufs ont déçu, à 490.000 en novembre, contre 503.000 de consensus de place et 470.000 un mois auparavant. De plus, ce dernier chiffre d'octobre a été revu en nette baisse par rapport aux 495.000 unités initialement estimées.
Ce jeudi, on attend les chiffres de l'emploi hebdomadaire, dernier indicateur important avant le "break" de Noël, qui commencera à la mi-journée, à l'issue d'une demi-séance de cotations.

VALEURS A SUIVRE

* BNP Paribas : Conformément à la demande faite par l'Autorité des Marchés Financiers aux banques françaises, BNP Paribas annonce avoir reçu la notification par la BCE des résultats du "Supervisory Review and Evaluation Process" (SREP) pour 2015. L'exigence de fonds propres (CET1) que le Groupe doit respecter sur base consolidée a été fixée à 10,0% en 2016, y compris le buffer G-SIB de 0,5%.
Avec un ratio CET1 phasé de 10,9% au 30 septembre 2015 (ratio de CET1 plein de 10,7%), BNP Paribas est largement au-dessus du niveau minimal d'exigence applicable en 2016.
Le buffer G-SIB plein s'établit à 2% pour BNP Paribas et doit être atteint en 2019. La recommandation générale de la BCE est que le ratio de CET1 suive une évolution linéaire jusqu'au niveau anticipé correspondant de CET1 plein de 11,5% en 2019. BNP Paribas a pour objectif d'être à ce niveau bien avant grâce à sa forte et récurrente génération de croissance organique et à sa politique de gestion active du capital, comme en témoigne la progression de 40 points de base du ratio CET1 sur les 9 premiers mois de 2015.
En outre, BNP Paribas envisage différentes alternatives stratégiques concernant First Hawaiian Bank qui, si elles sont menées à bien, pourraient augmenter le ratio de CET1 de 40 points de base. Ceci permettrait d'atteindre le niveau anticipé de CET1 plein dès mi-2017.
A la suite de la notification du SREP et en accord avec les règles comptables, les exigences d'allocation de fonds propres accrues pour BNL (Banca Nazionale del Lavoro) conduisent à une dépréciation de goodwill de cette entité. L'impact sera d'environ 0,9 MdE sur les résultats du Groupe au 4ème trimestre 2015. Cette dépréciation de goodwill aura un effet légèrement positif sur le ratio réglementaire de capital de BNP Paribas où le goodwill est déjà déduit.
BNP Paribas confirme son objectif de distribution de dividende de 45%.

* Viadeo : le groupe annonce son redéploiement stratégique sur la France avec la cessation des activités de sa filiale TIANJI en Chine au 31 décembre 2015 et la fermeture de son centre-serveur géré par sa filiale APVO en Californie. Ces mesures ont été approuvées par le conseil d'administration de la société qui s'est tenu le 18 décembre 2015. En libérant Viadeo du poids financier de TIANJI, tant au niveau de la consommation de cash que de l'impact sur le résultat opérationnel, cette décision devrait permettre à Viadeo d'afficher une croissance rentable et durable à moyen terme, explique le groupe.
Cette décision s'inscrit également dans la volonté d'accélérer la transformation du modèle Viadeo, engagée en 2015 par le développement de ses offres B-to-B et la verticalisation de ses services on-line.

* Cellectis : la société annonce avoir soumis une demande d'essai clinique auprès de l'agence anglaise de régulation des produits médicaux, la MHRA (Medicines & Healthcare products Regulatory Agency), sollicitant l'approbation pour initier au Royaume-Uni un essai de première administration à l'Homme avec UCART19 pour la leucémie lymphoblastique aigüe.
Le but de cette étude est d'inclure des patients atteints de leucémie lymphoblastique aigüe exprimant l'antigène CD19. D'autres critères d'éligibilité conditionnant l'inclusion dans cet essai clinique seront évalués par les investigateurs.
"Ce fut un privilège de préparer cette demande d'essai clinique avec notre équipe, nos partenaires et les investigateurs, en relation étroite avec la MHRA. Cela récompense de nombreuses années d'intense travail, à surmonter les obstacles inhérents au développement de médicaments de thérapie innovante. Cet accomplissement marque une étape importante dans la mise à disposition de UCART19 pour les patients," a déclaré Stéphan Reynier, Directeur des affaires réglementaires et de la conformité de Cellectis.
"La soumission d'une demande d'essai clinique pour UCART19 est une formidable reconnaissance de nos résultats précliniques et de l'efficacité de notre procédé de fabrication, dans le but de développer un traitement contre la leucémie lymphoblastique aigüe. Nous sommes satisfaits d'avoir mené UCART19 jusqu'à la soumission de cette demande d'essai clinique, et nous attendons avec intérêt de suivre les progrès de ce programme tout au long de son développement clinique" a déclaré le Docteur Mathieu Simon, Vice-Président Exécutif, Directeur des opérations de Cellectis.

* Valneva : la société fait un point sur l'intégration des actifs nouvellement acquis liés au vaccin Dukoral. Le transfert des activités provenant de Crucell Holland BV comprenant l'intégration progressive des services de transition ainsi que l'intégralité du transfert et de l'installation de tous les actifs acquis a été achevé. Les autorisations réglementaires ainsi que les autres processus et systèmes sont actuellement en cours de transfert et d'intégration au sein de Valneva et de ses nouvelles filiales, dont Valneva Canada Inc.
La mise en place des synergies avec le reste du Groupe Valneva se poursuit et devrait avoir un impact financier positif en 2016. Valneva apporte, par ailleurs, des modifications à la monographie de Dukoral au Canada en révisant les indications du vaccin qui pourra désormais être utilisé contre le choléra et la diarrhée causée par LT-ETEC. Valneva avait soumis une demande de changement de la monographie du produit suite à une revue du produit par Santé Canada, l'organisation fédérale supervisant les produits pharmaceutiques distribués au Canada. L'agence a estimé qu'une révision des indications du produit était nécessaire afin d'assurer une bonne utilisation du vaccin par les Canadiens qui voyagent dans des zones à risque.
Valneva estime que la modification des indications du produit et des campagnes de promotion pourrait avoir un impact négatif sur les ventes futures de Dukoral au Canada.
Valneva va continuer à investir dans la croissance des ventes du produit par des efforts promotionnels soutenus et une expansion géographique hors du Canada, mais s'attend à ce que le potentiel du produit soit plus limité qu'initialement anticipé. Cependant, Valneva estime que le produit devrait générer des flux de trésorerie positifs à compter de 2016 et au-delà. Afin de refléter les changements commerciaux résultant de l'ajustement des indications de Dukoral au Canada, Crucell Holland BV et Valneva se sont mis d'accord sur certains changements à apporter au contrat d'acquisition, et notamment sur un ajustement du prix de vente. Le prix d'achat initial sera réduit d'un montant équivalent à la dette d'acquisition contractée par Valneva (15 millions d'euros), majoré des frais de remboursement anticipé. Crucell Holland BV a par ailleurs annulé le dernier paiement d'étape qui restait à la charge de Valneva dans le cadre de cette acquisition.
"Même si la modification de l'indication du Dukoral peut potentiellement affecter le potentiel des ventes du vaccin au Canada, les raisons stratégiques qui ont motivé l'acquisition du Dukoral demeurent intactes. Cette activité devrait être rentable et contribuer à soutenir la stratégie de Valneva de devenir l'une des sociétés leaders dans l'industrie du vaccin, financièrement autonome et conjuguant une croissance de la contribution de ses produits commercialisés et des investissements dans des programmes de R&D prometteurs. Nos perspectives prévoyant l'atteinte future de l'équilibre opérationnel demeurent inchangées", commentent Thomas Lingelbach (Président du directoire) et Franck Grimaud (Directeur général de Valneva).

* Deinove : la société annonce la réalisation de son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires, d'un montant de 10.667.862 euros, par émission de 2.370.636 actions nouvelles dont, 1.873.590 actions à titre irréductible et 497.046 actions souscrites à titre réductible.
Compte tenu de la forte demande, les fonds gérés par Truffle Capital ont finalement souscrit 71.199 actions nouvelles pour un montant de 320 395,50 euros
Le capital de la Société s'élève désormais à 3.421 962,80 euros, divisé en 8 554 907 actions de 0,40 euro de valeur nominale chacune.

* Tessi : la société annonce l'acquisition de 87,4% du capital de la société Diagonal Company et de ses filiales. L'entreprise sera consolidée à compter du 1er janvier 2016. Créée en 1997, Diagonal Company, dont son siège social se situe à Barcelone, compte à ce jour plus de 1.200 collaborateurs dont environ 30% hors de la péninsule ibérique.
Spécialisée dans le BPO (Business Process Outsourcing) de services financiers avancés et fortement présente auprès des établissements bancaires, financiers et du secteur immobilier, Diagonal Company est notamment numéro 2 dans le domaine du traitement des prêts hypothécaires en Espagne, Portugal et Chili. En 2014, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 47,4 ME, dont 12% en Amérique Latine, zone en forte croissance, et dégage une rentabilité comparable à celle du Groupe TESSI avec un EBITDA de 7,0 ME.
Après les acquisitions de Graddo et de Gdoc en 2014, premières fondations du développement du Groupe Tessi à l'international, Diagonal Company constitue un facteur d'accélération du déploiement de Tessi sur la péninsule ibérique, où il devient l'un des principaux intervenants, et en Amérique Latine avec une offre globale et technologique sur des marchés en forte demande.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : menu du jour...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]