Préouverture Paris : Noël avant l'heure sur les marchés ?

Préouverture Paris : Noël avant l'heure sur les marchés ?

Un père-noël sur le "floor" du NYSE.

Boursier.com, publié le mercredi 07 décembre 2016 à 08h30

LA TENDANCE

Les indices boursiers évoluent sur des sommets depuis hier. Records historiques à Wall Street et record annuel à Paris par exemple, où le CAC40 a clôturé au-dessus des 4.600 point, une première en 2016. Les bouleversements politiques en Italie et en France n'ont pas échaudé les investisseurs. Mieux, ils se paient le luxe de faire preuve d'optimisme sur le renflouement des banques italiennes en difficultés. Les dernières rumeurs laissent en effet penser que Rome va voler au secours de la Monte Paschi et de la cohorte d'établissements secondaires sur la corde raide.

La Banque centrale européenne tiendra demain sa dernière réunion 2016. Les rumeurs laissent pensent que Mario Draghi va prolonger le programme de rachat d'actifs de six mois, tout en le maintenant au rythme actuel de 80 milliards d'euros par mois. Les taux devraient rester inchangés.

Après deux séances de hausse marquée, l'optimisme reste de mise sur le CAC40, crédité d'une progression d'une trentaine de points à l'ouverture.

WALL STREET

Après un début de séance hésitant, la Bourse américaine a terminé mardi en légère hausse, permettant au Dow Jones de signer un nouveau record. L'espoir d'un sauvetage public de la banque italienne Monte dei Paschi a soutenu les bancaires aux Etats-Unis comme en Europe. Les cours du pétrole ont rechuté de 2% sur fond de doutes concernant la mise en oeuvre de la baisse de la production de l'Opep.

Mardi, l'indice Dow Jones a progressé de 0,19% pour finir à 19.252 points, signant donc un nouveau record historique, le 19ème depuis le début de l'année et le 11ème depuis l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Le S&P 500 a gagné 0,34% pour terminer 2.212 pts, égalant presque son dernier record du 25 novembre à 2.213 pts, tandis que le Nasdaq Composite a gagné 0,45% à 5.333 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, la production industrielle d'octobre en Allemagne (8h00 : +0,3% vs. +0,8% attendu) précèdera la balance commerciale française d'octobre (8h45) et la production industrielle britannique d'octobre (10h30). Aux Etats-Unis, le rapport JOLTS concernant les ouvertures de postes (16h00), le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30) et les chiffres du crédit à la consommation (21h00) sont en vue.

La parité euro / dollar atteint 1,0722 ce matin. Le baril de Brent se négocie 53,65$ et le WTI 51,69$ pour l'échéance de février. L'once d'or se traite 1.168$ (-0,1%).

VALEURS A SUIVRE

* Orange : en 2008, l'Etat imposait un redressement fiscal de près de 1,9 MdE à l'opérateur. Malgré ses contestations en justice, la société avait dû s'acquitter de mauvaise grâce de cette somme en 2013. Mais hier, le Conseil d'Etat a donné raison à l'opérateur, et a annulé la décision de la Cour administrative d'appel, qui va devoir ré-examiner l'affaire.

* Essilor : Laurent Vacherot va prendre du poids chez Essilor. L'actuel directeur général adjoint va devenir directeur général délégué auprès du PDG Hubert Sagnières. Le changement n'est pas uniquement sémantique : Vacherot va assumer la conduite opérationnelle de la société. "L'ensemble des responsables opérationnels lui rapporteront directement", explique le numéro un mondial de l'optique ophtalmique, qui est en pleine diversification.

* Crédit Agricole : Bruxelles s'apprête à sanctionner les trois banques qui ont refusé en 2013 de signer un arrangement dans l'affaire de manipulation des taux Euribor, a révélé hier soir le 'Financial Times'. Des informations qui vont dans le sens des rumeurs récentes, laissant entendre que l'antitrust dégainerait sa sanction avant la fin de l'année concernant Crédit Agricole, HSBC et JP Morgan. Les informations obtenues par le 'FT' laissent penser que les amendes se situeraient entre quelques dizaines et quelques centaines de millions d'euros, mais plutôt dans la zone des 100 à 300 ME que dans la frange supérieure.

* Airbus : le groupe et ses alliés auraient décroché le gros contrat de renouvellement de la flotte d'avions de patrouille et de sauvetage mis en jeu par les autorités canadiennes, aux dépens de Leonardo. Les informations du 'National Post' laissent entendre que le C-295 a supplanté le C-27J dans cet appel d'offres évalué à 3 milliards de dollars canadiens (environ 2,1 milliards d'euros).

* Faurecia : l'équipementier automobile est entré en négociations exclusives avec Parrot pour la reprise de Parrot Automotive. Dans un premier temps, Faurecia prendrait 20% des parts, sur la base d'une valeur d'entreprise de Parrot Automotive de 100 ME, et souscrirait à une obligation Parrot convertible en actions Parrot Automotive existantes à compter de l'année 2019, dont l'exercice lui permettrait de prendre le contrôle de la filiale.

* Derichebourg : le groupe a enregistré sur l'exercice 2015-2016 une marge d'EBITDA en légère hausse mais un recul du résultat opérationnel de -22% à 41,8 ME. Le résultat net est divisé par deux à 12,9 ME. Un dividende de 0,02 euro sera proposé. Le début du nouvel exercice se passe bien et bénéficie d'une base de comparaison aisée.

* Chiffre d'affaires / Résultats : Oeneo, Custom Solutions, Abeo...

* Analystes :
- Exane BNP Paribas reprend le suivi de Scor à surperformance en visant 36 euros.
- RBC Capital abaisse sa recommandation sur Scor à sousperformance, objectif 27,50 euros contre 30 précédemment.
- Morgan Stanley démarre le suivi de L'Oréal à l'achat en visant 177 euros.
- JP Morgan rehausse L'Oréal à surpondérer en visant 170 euros.
- Barclays abaisse de surpondérer à pondération en ligne sa recommandation sur Worldline, dont l'objectif est abaissé de 30 à 25,40 euros.
- Barclays reste à "surpondérer" sur Total en relevant de 55 à 56,50 euros son objectif de cours.
- Liberum passe de conserver à vendre sur Rémy Cointreau, valorisé 70 euros par action.
- Oddo abaisse sa recommandation d'achat à neutre sur Veolia, pour un objectif ramené de 25 à 18,10 euros.

* En Bref :
- Kimoce va quitter la cote à 6 euros par action.
- Remis sur pied, Metabolic Explorer veut développer ses technologies prometteuses.
- Le conseil de Cnova soutient l'OPA de Casino.
- Neovacs obtient un "fast track" aux Etats-Unis pour l'IFNa Kinoïde.
- GeNeuro met en place l'étude clinique ANGEL-MS avec Servier.
- Agnès Touraine au conseil de surveillance de Tarkett.
- AdVini lève 7,6 ME à 35 euros l'action auprès d'une filiale du Crédit Agricole.
- CNIM assure l'étanchéité de la nouvelle arche de Tchernobyl.
- OPA à 7,01 euros sur Euromedis.
- Technicolor refinance une partie de son emprunt à terme à échéance 2020.
- Décalage de 4 mois pour la phase IIa d'ABX464 d'Abivax.
- Guillaume de Bélair nommé président du directoire de Riber.
- Marie Brizard renforce son réseau de distribution.
- Solvay vend son activité de câbles d`acétate de cellulose à Blackstone.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : Noël avant l'heure sur les marchés ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]