Préouverture Paris : retour des rumeurs sur les intentions des banques centrales

Préouverture Paris : retour des rumeurs sur les intentions des banques centrales©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 05 octobre 2016 à 08h30

LA TENDANCE

Drôle de séance hier en bourse, avec un regain de confiance marqué en Europe mais un nouveau coup de mou aux Etats-Unis, le tout dans une joyeuse cacophonie sur les intentions des uns et des autres en matière de politique monétaire. Certains membres de la Fed ont remis sur la table la nécessité d'une hausse de taux, ce qui a eu pour conséquence de peser sur les indices. Juste après la clôture européenne, Bloomberg a lancé un pavé dans la mare en affirmant que plusieurs banquiers centraux européens sont favorables à une réduction progressive du programme de rachat d'actifs à partir du printemps. Au milieu de tout ça, le FMI a confirmé ses prévisions de croissance mondiale pour 2016 et 2017 mais en dressant un tableau toujours sombre.

L'actualité des sociétés est dominée par le refus de conformité de l'AMF au projet d'OPE d'Altice sur SFR, par les résultats de Tesco et par l'annonce hier par Google du lancement d'un mobile entièrement développé en interne, qui cherche à contrer l'hégémonie de l'iPhone.

Le volet indicateurs macroéconomiques est copieux et pourrait influer sur la séance. En attendant, les indices européens sont attendus en repli assez marqué à l'ouverture, après les rumeurs sur la BCE et la clôture américaine en baisse.

WALL STREET

La politique monétaire des banques centrales a repris le devant de la scène sur les marchés d'actions américains ce mardi. Les indices new-yorkais ont fini en baisse pour le deuxième jour consécutif, après des déclarations de membres de la Fed plaidant pour une hausse des taux des "fed funds". En outre, en Europe, des responsables de la BCE réfléchiraient à réduire les achats d'actifs à partir de mars 2017, selon des sources citées par 'Bloomberg'. Le pétrole a mis fin à sa série haussière avant de se reprendre ce matin, tandis que le dollar s'est renforcé et les taux souverains se sont tendus mardi soir. L'or a glissé sous les 1.300$.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé mardi 0,47% à 18.168 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,50% à 2.150 points, et que le Nasdaq Composite a fléchi de 0,21% à 5.290 points.

ECO ET DEVISES

En Europe, les indices PMI des services & composite de septembre pour la France (09h50), l'Allemagne (9h55) et la zone euro (10h00) précèderont les ventes de détail zone euro d'août (11h00). Aux Etats-Unis, le programme est riche avec le rapport d'ADP concernant l'emploi privé américain (14h15), la balance commerciale (14h30), l'indice Markit PMI des services (15h45), l'indice ISM des services (16h00), les commandes industrielles (16h00) et le rapport hebdomadaire du DoE concernant les stocks pétroliers domestiques américains (16h30).

La parité euro / dollar atteint 1,1217 ce matin. Le baril de Brent se négocie 51,29$ et le WTI 49,70$ pour l'échéance d'octobre. L'once d'or se traite 1.273$ (+0,4%).

VALEURS A SUIVRE

* Air Liquide : le groupe a entamé des négociations exclusives avec Montagu Private Equity pour lui céder sa filiale Aqua Lung, spécialiste des équipements individuels pour les activités sportives et professionnelles en milieu aquatique. Cette opération est soumise à l'accord final et définitif entre les parties et aux conditions et dispositions usuelles.

* Danone : les actionnaires de WhiteWave ont approuvé hier, en assemblée générale, le rachat de la société par Danone. Un soutien extrêmement large puisque 99% des votants présents, qui représentaient 78% du capital, ont soutenu le rapprochement. Le projet est désormais essentiellement conditionné au feu vert de l'antitrust américain. A ce titre, WhiteWave a confirmé lors de son assemblée générale que le département américain de la justice avait procédé à une "seconde demande", qui a prolongé de 30 jours le délai d'examen. Les parties espèrent toujours boucler la transaction d'ici la fin de l'année.

* Orange : le groupe va embaucher plus que prévu sur la période 2016 à 2018, a indiqué le management aux organisations syndicales de l'opérateur. L'AFP précise que ce sont 7.000 postes et non 6.000 comme prévu qui seront pourvus dans l'intervalle. Ces recrutements, réalisés en CDI, concerneront en premier chef les métiers de l'innovation, des nouvelles technologies et du service client.

* SFR : Altice a mis fin à son offre de rachat des minoritaires de SFR hier soir, après que l'Autorité des marchés financiers eut déclaré le projet non conforme. A ce stade, difficile de savoir ce que l'AMF reproche exactement au projet d'offre, car sa décision, publiée hier soir, ne fait que quatre lignes. Le régulateur a juste annoncé dans un avis officiel avoir décidé hier de déclarer l'offre non conforme, tout en promettant de publier rapidement sa décision motivée. Selon nos informations, les détails seront annoncés dès ce soir. Altice n'écarte pas un appel.

* Solocal : des créanciers représentant "environ 43% de la dette ont apporté leur soutien au plan de restructuration. Le groupe a besoin d'atteindre l'approbation des 2/3 des créanciers pour présenter ensuite le plan en assemblée générale une semaine plus tard le 19 octobre.

* Chiffre d'affaires / résultats : Acheter-Louer.fr, Avanquest, Eurogerm, Kerlink...

* Analystes :
- HSBC relève de conserver à acheter sa recommandation sur Casino, avec un objectif de 53 euros.
- Barclays fait entrer Société Générale dans son portefeuille européen recommandé.
- JP Morgan démarre le suivi d'Aperam à "surpondérer" en visant 47,50 euros.
- Sabadell passe de vendre à acheter sur Orange.
- Kepler Cheuvreux reprend le suivi de Bonduelle à "conserver".

* En bref :
- José Luis Duran quitte le conseil de surveillance d'Unibail-Rodamco.
- Total va piloter un projet de terminal GNL en Côte d'Ivoire.
- NSC Groupe souhaite être transféré sur Alternext.
- Faurecia inaugure sa nouvelle usine à Colombus aux États-Unis.
- Crédit Foncier a cédé une partie de sa participation dans Foncière Atland.
- Lectra lance sa V8.
- OSE Immunotherapeutics prévoit une présentation prévue à Munich en novembre.
- Cellectis obtient une protection additionnelle en ingénierie des génomes.
- CGG démarre une nouvelle étude multi-clients sur le bassin de Santos au Brésil.
- Icade procède à deux arbitrages sur son portefeuille tertiaire.
- Euronext a publié ses données de septembre.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : retour des rumeurs sur les intentions des banques centrales
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]