Préouverture Paris : sans forcer

Préouverture Paris : sans forcer

Illustration générique bourse

Boursier.com, publié le lundi 11 avril 2016 à 08h30

LA TENDANCE

Alors que les incertitudes sur la croissance 2016 continuent de peser sur le moral des investisseurs, de même que les tensions en Europe à l'approche du référendum britannique sur une sortie de l'Union européenne en juin, la tendance est prévue en légère baisse, tandis que les places financières évoluent en ordre dispersé ce lundi matin... Dans la zone Asie-Pacifique, si Shanghai reprend près de 2%, Hong Kong limite son avance à 0,6%, Bombay et Sydney sont stables. La Bourse de Tokyo recule de 0,8%, Seoul perd 0,2% avec Singapour...

WALL STREET

La semaine dernière, les principaux indices boursiers américains ont reculé dans une ambiance prudente, malgré un vif rebond des cours du pétrole, et un léger repli du cours du dollar, qui a cédé près de 4,5% depuis le début de l'année.
L'indice Nasdaq des biotechnologies, le NBI, a malgré tout rebondi de 3,4% sur la semaine, mais abandonne encore 18% depuis le début de l'année. A l'inverse, l'indice sectoriel S&P de l'énergie a regagné 4% depuis le 1er janvier, après une année 2015 calamiteuse (-24%)...
Sur le front des entreprises, Alcoa est très attendu ce lundi soir sur ses résultats du 1er trimestre. Le groupe minier, qui souffre de l'effondrement de cours des matières premières, devrait annoncer des résultats en nette baisse par rapport au T1 2015. Le consensus des analystes table sur un bénéfice par action de 2 cents, contre 28 cents un an plus tôt. Le chiffre d'affaires est attendu à 5,15 milliards de dollars contre 5,82 Mds$ un an plus tôt.
Pour l'ensemble de la saison des résultats, les analystes s'attendent à ce que les profits des sociétés de S&P 500 affichent leur troisième recul trimestriel consécutif. Selon le consensus compilé par 'Bloomberg', les résultats du S&P 500 devraient baisser en moyenne de 9,8% par rapport au 1er trimestre 2015, en sachant que les analystes ont fortement réduit leurs attentes depuis 3 mois en raison des signes de ralentissement de l'économie mondiale...

ECO ET DEVISES

Les cours du pétrole ont repris vendredi de plus de 6%, ce qui a porté son rebond à 7,6% en 5 séances. Le baril de brut léger WTI débute la semaine près du seuil de 40$, à 39,85$ et le Brent cote 42$. Les spéculations vont bon train, alors que les pays producteurs de pétrole, membres ou non de l'Opep, doivent se retrouver dimanche prochain, le 17 avril, à Doha au Qatar pour discuter du gel de leur production annoncé en février par l'Arabie saoudite et la Russie.
Sur le marché des changes, le dollar a légèrement reculé sur la semaine face à l'euro, qui a grappillé environ 0,1% pour remonter vendredi soir autour de 1,14$.
Du côté de la Fed, la prudence semble se confirmer quant au rythme des hausses de taux, même si Janet Yellen a fait jeudi soir des commentaires assez optimistes sur la croissance américaine... Dans un discours prononcé à New York, Mme Yellen a insisté sur le caractère graduel de la normalisation des taux directeurs américains. Ramené proche de zéro de la fin 2008 à la fin 2015 pour lutter contre la crise de 2007-2008, le taux des "fed funds" a été relevé en décembre dernier d'un quart de point, sans un fourchette de 0,25% à 0,50%.
Les marchés s'attendaient alors à 4 nouveaux gestes de resserrement monétaire en 2016 mais, depuis, les turbulences boursières et les signes de faiblesse de la croissance mondiale ont bouleversé ce scénario. Les marchés n'anticipent désormais plus que deux, voire un seul tour de vis d'ici à décembre, et pas avant juin au plus tôt...

VALEURS A SUIVRE

* Vivendi : Vivendi a publié vendredi un communiqué vendredi soir annonçant la conclusion d'un "accord stratégique" avec l'italien Mediaset, propriété de Silvio Berlusconi.
D'une part, les deux groupes vont prendre des participations croisées de 3,5% dans leur capital respectif. D'autre part, Vivendi obtient le contrôle à 100% de la société de TV payante Mediaset Premium, a ajouté le groupe français de médias et de contenus, confirmant les rumeurs qui se faisaient pressantes dans les médias depuis plusieurs semaines. Les premières rumeurs sur cette opération remontent à avril 2015.
En outre, les deux groupes envisagent "la création d'une plateforme mondiale de télévision sur internet en +over the top+ (OTT)", de type Netflix, a précisé Vivendi dans son communiqué.
D'un point de vue stratégique, cette acquisition transalpine permettra à Canal+, filiale de Vivendi, de consolider ses positions concurrentielles en Europe. A l'inverse, la vente de Premium permettra à Mediaset de se recentrer sur ses activités plus rentables de télévision gratuite.

* Antevenio : Après avoir enregistré 3 semestres consécutifs de hausse, le Groupe Antevenio a réalisé un chiffre d'affaires consolidé annuel net au 31 décembre 2015 de 23 ME, en progression de +11%. L'activité est particulièrement portée par les pôles Publishing et Technologie Marketing qui enregistrent un chiffre d'affaires respectivement de 12,2 ME et 2,2 ME, en croissance de +11% et +214%.
Le succès de MDirector, plateforme professionnelle disponible en mode Saas, dont les ventes ont été multipliées par 3, de ses services associés et le dynamisme des portails verticaux confirment le repositionnement gagnant d'Antevenio comme fournisseur de services technologiques de pointe et digital publisher. A l'international, la taille critique est désormais atteinte dans chaque zone géographique. Antevenio réalise ainsi plus de 13 ME de CA en dehors de l'Espagne dont : 6,9 ME en Italie, 3,3 ME en France et 2,8 ME en Amérique Latine.
La stratégie de repositionnement sur les activités à plus forte marge, notamment les activités Technologie Marketing et Portail basées sur des technologies et des services propriétaires du Groupe, est fortement payante. Antevenio enregistre en effet un niveau record de sa marge brute en 2015 à 13,1 ME, soit un taux de marge brute de 56,7% contre 52% un an plus tôt. Soutenus par une gestion rigoureuse des dépenses opérationnelles dans un contexte de croissance de l'activité, les résultats du Groupe progressent fortement. L'EBITDA est ainsi multiplié par 5,3 et atteint 2,16 ME, contre 0,41 ME à fin décembre 2014. Le résultat d'exploitation redevient largement positif à 1,44 ME, contre une perte de 0,15 ME en 2014. Après prise en compte de l'impôt, pour rappel le Groupe dispose de 5,5 ME de déficits fiscaux reportables, le résultat net consolidé ressort à 1,28 ME contre -0,39 ME en 2014.
Au 31 décembre 2015, l'effectif du Groupe s'élevait à 164 personnes dont 13% consacrés à la R&D.
Le total du bilan d'Antevenio représentait à fin décembre 2015 à 22,4 ME contre 21,1 ME en 2014.
Avec une trésorerie de 6,2 ME contre 5,4 ME un an plus tôt et aucun endettement financier, la situation financière d'Antevenio est particulièrement solide et permet au Groupe de disposer des ressources nécessaires pour financer sa croissance organique ou de possibles acquisitions.

Gfi Informatique : Dans le cadre des accords signés en novembre 2015, Mannai Corporation vient d'acquérir une participation de 25% dans Gfi Informatique auprès d'Apax France, d'Altamir et de Boussard & Gavaudan. Dans le cadre d'une opération hors marché, le groupe diversifié qatari a racheté 16.659.885 actions de la SSII française à un prix de 8,50 euros par action, soit un total d'environ 25% du capital social et des droits de vote de Gfi Informatique, sur une base diluée.
En parallèle, Mannai Corporation, Apax France, Altamir et Boussard & Gavaudan ont conclu un pacte d'actionnaires et un accord d'offre publique en vertu desquels ils déclarent agir de concert vis-à-vis de Gfi Informatique.
Mannai Corporation annonce qu'il déposera auprès de l'Autorité des marchés financiers (l'AMF) une offre publique d'achat simplifiée portant sur les actions de Gfi Informatique, à un prix de 8,50 euros par action, dividende 2015 attaché. Les bons de souscription ou d'acquisition d'actions remboursables ("BSAAR") non cotés de Gfi Informatique seront aussi visés par l'offre publique, à un prix de 4,66 euros par BSAAR. Les conditions de cette offre publique feront l'objet d'un examen de conformité par l'AMF, et seront évaluées par le cabinet Finexsi, expert indépendant, nommé par le Conseil d'administration de Gfi Informatique conformément aux lois et réglementations applicables.
Le Conseil d'administration de Gfi Informatique sera amené à rendre un avis motivé sur l'offre, étant rappelé qu'il avait accueilli favorablement ce projet d'offre amical qui permettrait d'accélérer le développement du Groupe en garantissant la pérennité des équipes et du management, et qui s'inscrit parfaitement dans le projet industriel du plan stratégique 2015-2018.
A l'issue de cette offre publique, il a été indiqué que Mannai Corporation acquerrait auprès d'Apax France, d'Altamir et de Boussard & Gavaudan un nombre d'actions complémentaires lui permettant de détenir 51 % du capital et des droits de vote de Gfi Informatique (sur une base diluée).

Cellnovo : la société indépendante de technologie médicale qui distribue la première micro-pompe connectée pour mieux gérer son diabète annonce aujourd'hui la démission, avec effet immédiat, d'Eric Beard de ses fonctions de Président du Conseil d'administration pour des raisons personnelles.
Sophie Baratte, Directrice Générale de Cellnovo, assurera la présidence par intérim du Conseil d'administration pendant que celui-ci recherchera un successeur permanent à Eric Beard...
Sophie Baratte, Directrice Générale de Cellnovo, commente : "Cellnovo et le Conseil remercient Eric pour son leadership et ses conseils avisés, qui ont permis le succès de l'introduction en bourse de la Société à Paris et la poursuite de son développement commercial. Nous respectons la décision d'Eric qui a démissionné pour des raisons personnelles et lui souhaitons le meilleur pour la suite. Les recherches du successeur d'Eric ont débuté et nous sommes impatients de tenir le marché informé de l'évolution de ce projet."

* Ingenico Group annonce l`acquisition de Think&Go NFC, start-up spécialisée dans les écrans connectés. Fondée en 2010 et employant une quinzaine de salariés, Think&Go NFC a développé une technologie permettant à tout type d`écran numérique d`échanger des informations avec tout objet connecté tel qu`un smartphone, une carte de transport, etc. Think&Go NFC intègre ainsi des usages marketing (drive-to-store, couponing, fidélité, download) à ces écrans connectés. Avec quinze prix d`innovation, deux brevets, et cent cinquante écrans déployés, la start-up participe au rayonnement de la Fintech française. Depuis 2015, Ingenico Group et Think&Go NFC y ont intégré le paiement sans contact, permettant de transformer un écran destiné à la publicité en un véritable point de vente : c`est l`apparition du "screen-commerce". Ces solutions peuvent être installées en magasin, mais surtout dans des lieux d`affluence équipés d`écrans numériques (centres commerciaux, gares ou aéroports). Les commerçants bénéficient ainsi d`un canal de vente supplémentaire, en boutique ou déporté dans un lieu public. Quant au consommateur, il peut, par exemple, acheter un billet de théâtre sur un écran ou commander un article qu`il retirera ensuite en magasin.

* Drone Volt : Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2016 de Drone Volt est ressorti à 1,4 million d'euros, contre 0,6 million d'euros au 1er trimestre 2015. Cette performance a été réalisée grâce à la très bonne dynamique de la société en France (76% des facturations) couplée au déploiement réussi à l'international qui pèse désormais pour 24%. Drone Volt profite du démarrage réussi de sa filiale DRONE VOLT SCANDINAVIA et de son bureau export piloté depuis la France.
Ce déploiement international sera renforcé dans les prochains trimestres avec la montée en puissance des nouveaux bureaux aux Etats-Unis et en Suisse et des filiales au Canada et au Benelux.

* Alstom : Entreprise Métro d'Alger (EMA), Ferrovial et Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) ont signé un contrat-cadre en vue d'étendre les activités de la coentreprise Cital, actuellement centrées sur les tramways Citadis, et d'y inclure le montage et la maintenance de trains régionaux et intercités...
Le contrat a été signé par Yacine Bendjaballah (Directeur général de SNTF), Aomar Hadbi (PDG d'EMA), Salah Melek (Directeur général de Ferrovial) et Henri Bussery (Directeur général d'Alstom Algérie), lors du Comité Intergouvernemental de Haut Niveau Algéro-Français (CIHN) à Alger. La signature a eu lieu en présence du Premier ministre français Manuel Valls et du Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal.
Le nouvel accord comprend également l'entrée de la SNTF au capital de la coentreprise Cital. SNTF a l'intention de commander à Cital 98 trains Coradia basés sur le train Coradia Polyvalent d'Alstom dans sa version bi-mode. Cette acquisition fait partie du plan de l'opérateur prévoyant l'extension de son réseau ferroviaire de 3.000 km à 12.500 km d'ici à 2025, de posséder une flotte plus importante capable de circuler sur différents types de lignes et d'offrir une meilleure qualité de service à ses passagers.
Le site de Cital à Annaba, qui se consacre actuellement au montage et à la maintenance de tramways Citadis, va être agrandi pour passer de 46.000 m2 à 190.000 m2. Il hébergera un service d'ingénierie, de nouvelles lignes de production ainsi qu'un centre de maintenance, et aura une capacité de production d'un train Coradia par mois.
La nouvelle activité créera progressivement près de 270 emplois directs sur le site d'Annaba, qui emploie actuellement plus de 240 personnes, et plusieurs centaines d'emplois indirects. Alstom assurera la formation des salariés de Cital ainsi que le transfert des compétences, du savoir-faire et de la technologie de fabrication et de maintenance des nouveaux trains...

* Archos : Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2016 d'Archos s'établit à 40,2 ME en progression de 15% par rapport au premier trimestre 2015.
L'ARCHOS Diamond 2 Plus : le seul smartphone avec 4Go de mémoire vive et 64Go de capacité de stockage, à moins de 250 euros. Doté d'un processeur huit coeurs P10, d'un écran Full HD de 5,5 pouces, d'un lecteur d'empreintes digitales, d'une caméra arrière de 20,7 MP, ce smartphone illustre la capacité du Groupe à apporter à ses clients le meilleur de la technologie à un prix compétitif.
Les nouvelles tablettes Wifi de la gamme ARCHOS Oxygen en 7, 8 et 10,1 pouces : 3 tablettes haut de gamme, avec écrans Full HD, dotées d'un processeur quatre coeurs, de 2 Go de mémoire vive et d'Android 6.0, commercialisées à partir de mai 2016.
Au cours du premier trimestre 2016, Logic Instrument affiche une croissance de son chiffre d'affaire de 53% par rapport au premier trimestre 2015. Cette forte hausse s'explique par l'élargissement de la gamme de produits durcis et à la mise en place d'un service complet de personnalisation de produits mobiles pour les Grands Comptes. En Europe, plusieurs projets, dans des secteurs variés de l'industrie, sont d'ores et déjà validés, tandis que d'autres sont en cours de négociation.
Renforcer le positionnement comme acteur incontournable de la mobilité sur le marché des smartphones, tablettes, ordinateurs et objets connectés avec des produits innovants et abordables. Poursuivre l'implantation de la marque dans de nouvelles régions.
Améliorer la marge brute en pourcentage des ventes grâce à une montée en gamme progressive et une offre professionnelle enrichie.
Déployer courant 2016 PicoWAN, réseau longue portée et basse consommation pour les objets connectés.
Après cinq trimestres de croissance continue, Archos compte poursuivre la croissance observée en 2015 pour espérer atteindre le cap des 200 ME de chiffre d'affaires en 2016.
Par ailleurs Archos annonce être sur le point de conclure avec la Banque Européenne d'Investissement (BEI) l'octroi d'un prêt d'un montant maximum de 12 ME.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : sans forcer
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]