Préouverture Paris : stop ou encore ?

Préouverture Paris : stop ou encore ?

bourse

Boursier.com, publié le mercredi 26 avril 2017 à 08h30

LA TENDANCE

Après deux séances de hausse pour les marchés dans le sillage du résultat du premier tour de l'élection présidentielle française, les publications d'entreprises reviennent sur le devant de la scène avec une grosse série d'annonces en Europe et aux Etats-Unis, notamment Daimler, Santander, Crédit Suisse, Abertis, Fiat Chrysler et Iberdrola de ce côté de l'Atlantique et pas moins de 50 sociétés du S&P500 de l'autre, dont Pepsico, Baxter, Procter & Gamble, Nasdaq, Boeing, Amgen ou The Hershey. En France, Air Liquide, Capgemini, TechnipFMC, Valeo, Saint-Gobain ou Ingenico sont sur les tablettes. Hier soir, Kering a fait très forte impression avec un premier trimestre 2017 incroyable.

Si l'agenda macroéconomique n'est pas très étoffé en matière de statistique, il l'est davantage au niveau des événements, avec une rencontre Barnier, Juncker, May à Londres pour parler Brexit.

Les indicateurs avancés européens sont hésitants. En légère hausse plus tôt dans la matinée, ils sont en train de glisser dans le rouge. Le CAC40 est attendu proche de l'équilibre.

WALL STREET

L'appétit du risque s'est confirmé mardi à Wall Street, où les craintes politiques et géopolitiques sont repassées au second plan, après le premier tour de l'élection présidentielle française qui a rassuré sur l'avenir de l'Union européenne. Mardi, les investisseurs ont apprécié une série de bons résultats d'entreprises américaines (Caterpillar, McDonald's, Biogen...), ainsi que l'annonce de statistiques américaines solides, notamment dans l'immobilier. Mardi soir, l'indice Dow Jones a terminé tout près des 21.000 points, à 20.996 pts (+1,12%), à seulement 0,5 point de pourcentage de son record historique, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,61% à 2.388 pts, lui aussi à environ un demi-point de son dernier record. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technos et biotechs, a lui atteint un nouveau plus haut historique, à 6.025 pts (+0,7%), franchissant au passage le seuil des 6.000 points pour la première fois.

ECO ET DEVISES

Entre deux indicateurs français, l'indice de confiance des consommateurs d'avril (08h45) et les chiffres de l'emploi de mars (18h00), s'intercalera le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques aux Etats-Unis (16h30).

La parité euro / dollar atteint 1,0939 ce matin. Le baril de Brent se négocie 51,99$ et le WTI 49,43$ pour l'échéance de juin. L'once d'or se traite 1.264$ (+0,02%).

VALEURS A SUIVRE

* Kering : objectif plus que rempli au premier trimestre avec des ventes en hausse organique de 28,6% au 1er trimestre, à 3,573 MdsE, une progression deux fois plus forte que ce que prévoyaient les analystes, grâce à la grande forme de Gucci (+48,3%), le navire-amiral du groupe.

* Safran : les revenus trimestriels ont progressé de 5,5% en organique à 3,98 MdsE. Les prévisions 2017 sont confirmées : une croissance de 2% à 3% du chiffre d'affaires et un résultat opérationnel courant ajusté est attendu proche de celui de 2016. Le groupe confirme que les discussions en vue du rachat continuent et qu'elles tiennent compte des nouvelles difficultés éprouvées par l'équipementier aéronautique.

* Unibail-Rodamco : le chiffre d'affaires consolidé trimestriel s'élève à 528,6 ME (+1,1%). Parmi les faits marquants du trimestre, la foncière a obtenu à la mi-mars le permis de construire pour les tours de bureaux "Sisters" à La Défense.

* L'Oréal : le groupe brésilien Natura a confirmé discuter avec L'Oréal d'un rachat de The Body Shop, après les rumeurs qui ont circulé cours du week-end. L'information a été communiquée dans un avis de bourse, qui précise notamment qu'aucun accord ferme n'a été conclu et que les discussions en sont à un stade préliminaire. Samedi, l'agence Bloomberg avait révélé que Natura Cosmeticos et plusieurs fonds d'investissement, dont CVC Capital Partners, Advent International et Investindustrial, avaient passé le premier tour d'enchères.

* Air Liquide : le groupe publie ce matin des résultats trimestriels en trompe-l'oeil, avec l'intégration d'Airgas qui dope la croissance. La progression organique se limite à 1,5%, mais le trou d'air de la division ingénierie masque une bonne performance dans le coeur de métier, gaz & services, plus dynamique que prévu.

* Capgemini : la SSII a démarré son exercice 2017 sur une légère croissance de 2,6% à périmètre et taux de change constants, pour des revenus de 3,17 milliards d'euros. Pour l'exercice entier, le management vise une croissance de 3% à taux de change constant et une marge opérationnelle comprise entre 11,7 et 11,9%.

* Groupe PSA : le constructeur a amélioré ses revenus trimestriels grâce à Peugeot et relevé ses projections de hausse du marché mondial. PSA vise toujours, dans le cadre de son plan "Push to Pass", une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5 % pour la division automobile sur la période 2016-2018 et une cible supérieure à 6% en 2021, ainsi qu'une croissance de 10% du chiffre d'affaires du groupe entre 2015 et 20183, en visant 15% supplémentaires d'ici 20213.

* Dassault Systèmes : le spécialiste des logiciels de modélisation a légèrement dépassé ses objectifs trimestriels, comme c'est souvent le cas. Les objectifs 2017 sont confirmés.

* M6 : les revenus consolidés sont en hausse de 3,8% à 323,7 ME au 1er trimestre, et l'EBITA de 2,9% à 47,1 ME. La hausse des recettes publicitaires est partiellement compensée par la hausse du coût de grille.

* ADP : le groupe a généré un chiffre d'affaires consolidé du 1er trimestre 2017 en progression de 1,8%, à 700 ME. Il révise son hypothèse de croissance du trafic en 2017 et confirme ses prévisions de résulutats 2017.

* Bic : le groupe a beaucoup souffert au premier trimestre 2017, comme l'illustre son chiffre d'affaires de 469,2 millions d'euros, qui est certes stable en données publiées, mais qui se contracte de -4,1% à taux de change constants. Cette situation s'explique par un contexte de marché compliqué pour la papeterie et les rasoirs en Amérique du Nord. Le management vise une croissance organique du chiffre d'affaires 2017 d'environ 5%.

* Groupe Flo : le Groupe Bertrand, propriétaire de Burger King France, va racheter la société, après une restructuration de la dette et une augmentation de capital à 0,10 euro.

* Chiffre d'affaires / Résultats : GenSight, Ekinops, Tarkett, Pizzorno, Sword, Albioma, SFPI, Baccarat, Transgène, Kaufman and Broad, Nexity, April, Sidetrade, Horizontal Software, Inventiva, Vilmorin, GL Events...

* Analystes :
- Bernstein reste à performance de marché sur Kering, mais revalorise de 265 à 283 euros son objectif de cours.
- JP Morgan reste à "surpondérer" sur Kering, en relevant de 270 à 305 euros son objectif.
- JP Morgan maintient sa recommandation neutre sur Safran, mais porte de 69,50 à 73,50 euros son objectif.
- Natixis entame le suivi de Genfit à l'achat en visant 45 euros.
- Deutsche Bank démarre le suivi d'Edenred sur une recommandation conserver et un objectif de 24 euros.
- Deutsche Bank démarre le suivi de Sodexo à l'achat en visant 125 euros.
- Deutsche Bank démarre le suivi d'Elior à l'achat en visant 25 euros.
- Berenberg reste vendeur sur SFR, mais ajuste de 24,50 à 25 euros son objectif de cours.
- HSBC réduit de 74 à 72 francs son objectif de cours sur LafargeHolcim, mais reste acheteur.

* En Bref :
- Europorte (Eurotunnel) signe un nouveau contrat en France.
- OrClass.com lance deux sites marchands.
- Nouveau directeur médical pour Quantum Genomics.
- Fermentalg mène deux tests dans le cadre de la coopération avec Suez.
- Michelin émet de nouvelles convertibles.
- Encres Dubuit lorgne Alternext.
- Prodways (Groupe Gorgé) lance son processus d'entrée en bourse.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : stop ou encore ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]