Préouverture Paris : tentative de rebond

Préouverture Paris : tentative de rebond©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 05 mai 2016 à 08h30

LA TENDANCE

La séance sera un peu tronquée par le long week-end de l'ascension qui s'annonce dans certains pays (France et Allemagne notamment), mais les investisseurs anglo-saxons seront bien présents. Les marchés font toujours grise mine, avec une seconde séance de repli hier sur le vieux continent et aux Etats-Unis. En Asie ce matin, où Tokyo et Séoul sont fermées, les places sont très hésitantes, puisque si Sydney et Bombay grappillent quelques points, Shanghai et Hong Kong sont en léger repli.

Le rebond du début du printemps a du mal à tenir et les investisseurs restent sensibles aux oiseaux de mauvais augure. Craintes sur l'économie chinoise, l'économie américaine, l'économie globale tournent en boucle. Les publications d'entreprises sont plutôt solides au niveau des résultats. Les pessimistes notent que cela repose sur les efforts sur les coûts car les chiffres d'affaires ne sont pas flambants... Dans ce contexte, les indicateurs macroéconomiques sont importants, comme les données de l'étude Challenger sur l'emploi américain attendue cet après-midi, en amont demain de l'annonce des chiffres de l'emploi d'avril aux Etats-Unis.

En Europe, Finmeccanica, Gamesa, Rolls Royce, Sage, Morrisson, Smith & Nephew ou Repsol ont publié leurs comptes. Ascension ou pas, une nouvelle série d'une trentaine d'entreprises américaines est encore programmée, en particulier Jacobs Engineering, Merck, Cablevision, Regeneron et Chesapeake Energy avant l'ouverture puis Kellogg, Discovery, Motorola Solutions, News Corp et Activision Blizzard post-clôture.

Les indicateurs avancés sont assez fermement haussiers ce matin, ce qui laisse entrevoir un rebond à l'ouverture en Europe.

WALL STREET

Pour la 2ème séance consécutive, les craintes d'une croissance mondiale chancelante ont plombé la Bourse américaine, ainsi que les autres places mondiales. Le dollar a regagné un peu de terrain et le pétrole a tenté un rebond sans conviction.

Mercredi, l'indice Dow Jones a fini en baisse de 0,56% à 17.651 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,59% à 2.051 points et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs" a abandonné 0,79% à 4.725 points. Les marchés européens ont aussi clôturé en baisse, l'indice EuroStoxx 50 reculant de 1,2% après -1,9% mardi.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, l'étude Challenger concernant les destructions de postes en avril (13h30) précèdera les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30).

La parité euro / dollar atteint 1,1487 ce matin. Le baril de Brent se négocie 45,32$ et le WTI 45,21$ pour l'échéance de juillet. L'once d'or se traite 1.281$ (+0,1%).

VALEURS A SUIVRE

* Sanofi : les autorités indiennes ont repoussé la demande du groupe d'accélérer le processus de commercialisation de son vaccin contre le dengue Dengvaxia, indique le quotidien 'Economic Times'. Le laboratoire souhaitait pouvoir échapper à certains essais complémentaires de phase III sur la base des données déjà collectées en phase II, du feu vert obtenu par le vaccin dans d'autres pays (Brésil, Mexique, Philippines) et de l'avis positif de deux comités consultatifs locaux.

* Elior : le groupe a des ambitions sur le marché indien, selon les informations obtenues par le 'Times of India'. Le groupe français serait dans la dernière ligne droite pour racheter Megabite, un acteur de Bangalore fort de 450 employés (selon le site internet de la société), et négocierait aussi le rachat de Ramachandra Caterers à Chennai, à un stade moins avancé.

* Soitec : l'opération de rachat des OCEANE 2018 a trouvé de l'écho chez les porteurs. Le livre d'ordres inversé a enregistré des intérêts vendeurs irrévocables représentant 55,18% du nombre de convertibles émises. La société a mis en oeuvre une procédure de désintéressement concernant les OCEANE 2018, dans des conditions identiques à celles de son offre initiale. Elle durera du 5 au 11 inclus. Les obligations rachetées seront annulées.

* Aperam : le chiffre d'affaires du 1er trimestre est resté stable à 1,076 MdE, malgré des expéditions en hausse de 1%. L'EBITDA a légèrement progressé à 112 M$, le résultat opérationnel à 73 M$ et le bénéfice net a atteint 49 M$. L'EBITDA du second trimestre devrait être en légère augmentation par rapport à celui du premier.

* Groupe Flo : le groupe est parvenu à un accord avec ses partenaires bancaires et son actionnaire de référence pour pouvoir exécuter son nouveau plan stratégique qui comprend notamment le déploiement d'un nouveau concept de restaurants "Hippopotamus" dès le quatrième trimestre 2016. Cela passe par une augmentation de capital de l'ordre de 40 ME et la cession d'actifs "non stratégiques".

* Chiffre d'affaires / résultats : Poxel, Korian, Coface, EURO Ressources, Maisons France Confort, Docks des Pétroles d'Ambès, Ateme, Salvepar...

* Analystes : Kepler Cheuvreux a réduit d'acheter à conserver sa recommandation sur Legrand, malgré un objectif ajusté de 51,60 à 52,80 euros. Crédit Suisse abaisse Solvay de surperformance à neutre.

* En bref : Rexel a placé 650 ME d'obligations 2023. ASF (Vinci) se finance à 1% sur le marché obligataire. Bureau Veritas reprend une société dans le domaine maritime. Elior rembourse par anticipation 186 ME d'obligations 2020. Crossject met en place une ligne de financement en fonds propres. CFM International (Safran) obtient la certification du LEAP-1B en Europe et aux Etats-Unis. Damartex rachète Vivadia.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : tentative de rebond
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]