Capital retraite : quel effort d'épargne faut-il y consacrer ?

Capital retraite : quel effort d'épargne faut-il y consacrer ?©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 19 août 2016 à 16h19

Vous souhaitez mettre de l'argent de côté en vue de vous constituer un capital au moment de la retraite ? Que vous passiez par un produit spécialement conçu pour la retraite ou par un support d'épargne standard, la logique est toujours la même : les sommes versées au fil de l'eau viennent s'ajouter au capital déjà constitué pour produire de nouveaux intérêts.

Reste qu'avec la faiblesse actuelle des taux, les intérêts dégagés par les épargnants sont de plus en plus maigres. Combien faut-il alors placer chaque mois pour disposer d'un capital suffisant à terme ?

Tout dépend bien entendu du taux auquel l'argent est placé. Pour vous guider, L'Argent & Vous a réalisé quelques simulations sur la base d'un capital final de 100.000 euros.

Entre 735 et 792 euros sur 10 ans

Imaginons une personne versant des fonds sur un produit de capitalisation avec l'objectif d'avoir 100.000 euros au bout de 20 ans. Cet épargnant devra verser un peu plus 322 euros par mois si son support sert 2,5%. Un tel taux étant actuellement difficile à garantir, nos simulations ont également été faites avec des rendements plus modestes. Ainsi, avec seulement 1% de rendement, l'effort d'épargne nécessaire passe à plus de 376 euros.

Bien entendu, avec un horizon plus court, les sommes à économiser sont plus élevées. Sur 10 ans, les versements à effectuer fluctuent entre 734 et 793 euros selon le taux retenu.

Et pour un autre capital ?

Si le capital souhaité n'est pas de 100.000 euros, il suffit d'appliquer une règle de 3. Pour un capital final de 200.000 euros, il faut par exemple épargner 715 euros par mois sur 20 ans (2 fois 357,50), si le taux obtenu est de 1,5%.

La fiscalité difficile à intégrer

Ces simulations ne tiennent pas compte de la fiscalité car celle-ci fluctue d'un support à l'autre. Une assurance-vie sera par exemple taxée à la sortie, mais si les sommes sont investies sur des fonds en euro, les prélèvements sociaux à 15,5% seront payés chaque année et viendront amputer le rendement annuel.

De la même façon, la fiscalité ne sera pas la même pour un rachat partiel et pour un rachat total (du fait des abattements accordés).

Il serait donc hasardeux de vouloir faire des simulations nettes de fiscalité, d'autant que rien ne garantit sa stabilité dans le temps.

 
4 commentaires - Capital retraite : quel effort d'épargne faut-il y consacrer ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]